JOURNEES du PATRIMOINE 2016
Programme et Animations pour les communes près de Paris 7e Arrondissement


Les SAMEDI 17 et DIMANCHE 18 SEPTEMBRE : Venez découvrir ou redécouvrir votre patrimoine

Journées du Patrimoine : programme local de la 33ème édition.


Cette année, le thème principale de la manifestation est : "Patrimoine et citoyenneté".
Bien commun, symbole des communautés nationale et locales, le patrimoine est aussi un enjeu majeur de formation et d’engagement citoyens, dans lequel se retrouvent les bonnes volontés les plus diverses. Vecteur de culture et, par le témoignage qu’il porte, de connaissance de l’autre, dans l’espace et dans le temps, donc de tolérance, il doit prendre toute sa place dans les grands débats du moment.

Au début de cette année 2016, la France comptait 44 665 édifices protégés au titre des monuments historiques. Plus de la moitié des communes fraçaises abritent ainsi un monument historique classé.

Les journées du patrimoine ont lieu chaque année le troisième week-end de septembre depuis 1984.

Ces journées sont l’occasion pour tous de découvrir des édifices publics (le Palais de l’Élysée, le Sénat, des ministères, des ambassades, des préfectures, des mairies, mais aussi des théâtres, des hôpitaux, des écoles, des gymnases…) et privés (villas, châteaux, usines…) qui ouvrent exceptionnellement leurs portes, dévoilant souvent leurs coulisses ou des collections rares.
L’ensemble de ces monuments, proposent aussi pour l’événement des visites guidées, démonstrations de savoir-faire, concerts, représentations théâtrales, circuits à thème …

Cette année en 2016, ce sont plus de 12 millions de visiteurs qui sont attendus dans 17000 sites et près de 26000 animations.

Nous avons sélectionné pour vous les évènements les plus intéressants autour de Paris 7e Arrondissement :



Paris - Académie d'Agriculture de France

Première participation - Ouverture exceptionnelle - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice scolaire et éducatif


Adresse : 18, rue de Bellechasse 75007 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Académie d'Agriculture de France



Paris - Hôtel de Brienne - Ministère de la Défense

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Le ministère de la Guerre (puis de la Défense) s'installa en 1817 dans l'hôtel de Brienne, racheté par l'État à Madame Mère, puis s'étendit dans l'hôtel voisin dit de Broglie, racheté en 1834 à la famille de Boisgelin. De nouveaux bâtiments sont progressivement construits. Ces deux hôtels ont été édifiés dans les années 1719-1724 par l'architecte François Debias-Aubry. Ce sont des hôtels entre cour et jardin, dont les cours d'honneur sont fermées sur la rue Saint-Dominique par des bâtiments de service bas. Depuis juillet 2015, le secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire auprès du ministre de la Défense a déménagé de l'hôtel de Pentemont pour rejoindre le site de Brienne.

Adresse : 14, rue Saint-Dominique, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M12 Solférino RER C, M8, M13 Invalides



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Brienne - Ministère de la Défense



Journées du patrimoine 2016 -[ANNULÉ] - Visite libre

Paris - Hôtel de Vogüé - France Stratégie

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, France Stratégie (le Commissariat général à la stratégie et à la prospective) ouvre exceptionnellement au public les portes de l'hôtel de Vogüé. (c) Thierry Marro, France Stratégie

Adresse : 18, rue de Martignac 75007 Paris, Île-de-France
Accès : Metro 12 : Solférino / Métro 13 : Varennes ou Invalides / Métro 8 : Invalides RER C : Musée d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Vogüé - France Stratégie







Paris - Grande chancellerie de la Légion d'honneur - Hôtel de Salm

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Monument historique
Construit à la demande du Prince de Salm-Kyrbourg, entre 1782 et 1787, l'hôtel de Salm fut acheté en 1804, au nom de la Légion d’honneur, par le premier grand chancelier, le comte de Lacépède afin d'y installer l'administration de l'ordre nouvellement créé par le Premier Consul. Restauré par l'architecte Antoine Peyre, l'hôtel fut ensuite agrandi et modernisé au fil du temps avec en particulier la création en 1870 du bâtiment qui abrite aujourd'hui encore l'administration centrale de la grande chancellerie. Incendié durant la commune (le 23 mai 1871) en même temps que le palais des Tuileries, l'Hôtel de ville et d'autres bâtiments abritant des institutions, le palais fut immédiatement reconstruit à l'initiative du général Vinoy, alors grand chancelier, grâce à une souscription lancée auprès des membres de la Légion d'honneur et des Médaillés Militaires. En 1925, l'aile des écuries fut transformée en musée par le grand chancelier d'alors, le général Dubail, donnant au palais son aspect définitif.

Adresse : 64, rue de Lille, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : Métro ligne 12 Solférino / RER C Musée d'Orsay / Bus 63, 68, 69, 73, 83, 84, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Grande chancellerie de la Légion d'honneur - Hôtel de Salm



Paris - Temple de Pentemont

Édifice religieux - Monument historique
Une congrégation du diocèse de Beauvais, installée entre le mont St-Symphorien et la rivière d'Avelon - d'où le nom de "Pentemont" - vint en 1672 s'établir à Paris dans l'ancien couvent qu'occupaient les religieuses du Verbe-Incarné depuis 1653. Au milieu du XVIIIe siècle, l'abbesse du couvent qui avait attiré de jeunes élèves de la bonne société réussit à recueillir suffisamment de fonds pour entreprendre une complète transformation des bâtiments qui fut entreprise sous la conduite de l'architecte Contant d'Ivry de 1747 à 1765. En 1790, le couvent devint propriété nationale et servit de dépôt de fourrage. En application de la loi du 8 avril 1802, portant articles organiques des cultes protestants, la chapelle fut affectée au culte réformé. Malgré les réclamations réitérées du Consistoire de l'Eglise réformée sous l'Empire et sous la Restauration, l'administration militaire ne la libéra qu'en 1842. Les travaux d'aménagement en temple, confiés à Baltard, ne furent terminés qu'en 1846. L'inauguration du temple eut lieu le dimanche 8 novembre 1846 en présence de Guizot, ministre des affaires étrangères, et de Rambuteau, préfet de la Seine. Au cours des dernières années, la Ville de Paris a engagé une importante restauration et rénovation de l'édifice, qui, en supprimant diverses installations conçues par Baltard, ont redonné à l'architecture des grands couvents du XVIIIe siècle toute sa splendeur. Démonté depuis mars 2012, le grand orgue sera à nouveau bientôt en état de sonner. Vingt-huit mois de travaux n'auront pas été de trop pour le désosser entièrement et pour le reconstruire partiellement, seuls étant conservés et restaurés les éléments originels d'Aristide Cavaillé-Coll de 1846. L'instrument passe de 30 à 35 jeux et recouvrera ainsi sa couleur romantique. Ces travaux ont été financés par un mécène avec le support de la mairie de Paris.

Adresse : 106, rue de Grenelle, Paris, 75007, Ile-de-France
Accès : Métro 12 : Solférino, Rue du Bac RER Musée d'Orsay Autobus : 63, 68, 69, 73, 83, 84, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Temple de Pentemont



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre du musée

Paris - Musée d'Orsay

Édifice industriel, scientifique et technique - Musée, salle d'exposition - Tourisme et handicap - Musée de France - Monument historique
Le musée d'Orsay présente l'art des quelques décennies qui s'écoulent entre 1848 et 1914. Peinture, sculpture, photographie, arts décoratifs et arts graphiques : tous les arts de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle ont pris place dans l'ancienne gare d'Orsay, un édifice construit pour l'Exposition universelle de 1900. Ainsi, le bâtiment constitue en quelque sorte la première "œuvre" des collections du musée.

Adresse : 1, rue de la Légion-d'Honneur, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : RER : Musée d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée d'Orsay







Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Hôtel de Roquelaure - Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Espace naturel, parc, jardin - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
C'est en 1709 que le maréchal Antoine Gaston, duc de Roquelaure, décide de s'installer faubourg Saint-Germain et acquiert l’hôtel de Villetaneuse. En1724, il transforme radicalement l'hôtel pour le rendre digne du rang ducal. Après sa mort, l'hôtel est vendu à Mathieu-François Molé, premier président du Parlement de Paris. Le président fait exécuter de nouvelles boiseries et peintures. Saisi en 1793 à l'arrestation de son propriétaire, Édouard-François Molé, l’hôtel est transformé en asile pour galeux, puis affecté à la commission de l’Agriculture et des Arts. En 1795, la Convention restitue l’hôtel à la famille. Après avoir succédé à Robespierre à la tête du Comité de Salut public, Jean-Jacques Régis de Cambacérès devient, après Brumaire, le bras droit de Bonaparte. Cambacérès achète l'hôtel en 1808. L'archichancelier de l'Empire y réside jusqu'à son départ en exil en 1816. De 1816 à 1821, Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre conserve à l’hôtel sa vocation de grande demeure seigneuriale et en fait assurément l’un des plus beaux du faubourg. Sous la monarchie de Juillet, l’hôtel héberge le conseil d’État puis est affecté au ministère des Travaux publics. Il abrite actuellement le cabinet du ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie. Lhôtel de Roquelaure est l'un des mieux conservés car les différents occupants n’ont pas souhaité modifier profondément l’hôtel et ont eu à cœur de préserver la décoration ancienne. Il constitue un précieux témoignage de l’architecture du règne de Louis XIV. La richesse des décors de certaines pièces en style rocaille font de l’hôtel de Roquelaure un lieu unique. L’ensemble des façades et toitures, ainsi que le portail, le sol de la cour d’honneur et le jardin, font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 29 avril 1961.

Adresse : 244, boulevard Saint-Germain, Paris, 75007, Ile-de-France
Accès : Métro Rue du Bac ou Solférino



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Roquelaure - Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer







Journées du patrimoine 2016 -À la découverte des grandes artistes femmes du XIXe siècle

Paris - Musée d'Orsay

Édifice industriel, scientifique et technique - Musée, salle d'exposition - Tourisme et handicap - Musée de France - Monument historique
Le musée d'Orsay présente l'art des quelques décennies qui s'écoulent entre 1848 et 1914. Peinture, sculpture, photographie, arts décoratifs et arts graphiques : tous les arts de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle ont pris place dans l'ancienne gare d'Orsay, un édifice construit pour l'Exposition universelle de 1900. Ainsi, le bâtiment constitue en quelque sorte la première "œuvre" des collections du musée.

Adresse : 1, rue de la Légion-d'Honneur, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : RER : Musée d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée d'Orsay







Journées du patrimoine 2016 -L’hôtel de Noirmoutier ouvert au public les 17 et 18 septembre

Paris - Hôtel de Noirmoutier - Résidence du préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Edifié par l'architecte Jean Courtonne pour Antoine-François de La Trémoille, duc de Noirmoutier en 1724, cet hôtel fut modifié en 1734 pour Alexandrine de Bourbon-Condé, comtesse de Sens. Propriété de l'État depuis 1814, l'hôtel de Noirmoutier abrite successivement la Compagnie des Gardes du Comte d'Artois, le futur Charles X, puis l'école d'application d'État-major. Le Chef d'État-Major général de l'Armée s'y installe en 1893. Le Maréchal Foch y résidera de 1919 à 1929, année de son décès. En 1970, l'hôtel de Noirmoutier est devenu la résidence du préfet de la région d'Île-de-France, préfet de Paris. Entre cour et jardin, l'hôtel de Noirmoutier nourrit l'imagination et mêle habilement témoignages du passé et patrimoine contemporain: les panneaux sculptés de la salle à manger représentent des scènes animalières inspirées des Fables de la Fontaine. Ils côtoient deux grandes tapisseries contemporaines ("Le Drapeau français" d'après Denis Doria et "Collage" d'après Antoni Clavé) installées dans le vestibule.

Adresse : 138, rue de Grenelle, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M13 Varenne M12 Rue du Bac RER C Invalides



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Noirmoutier - Résidence du préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris







Journées du patrimoine 2016 -Exposition consacrée au centenaire de l'arrivée du corps expéditionnaire russe en France

Paris - Hôtel d'Estrées - Résidence de l'ambassadeur de Russie

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
Hôtel particulier à trois étages avec jardin à la française, salons d'apparat et cour d'honneur pavée, construit par Robert de Cotte, architecte de Louis XIV, pour la duchesse d'Estrées, veuve du maréchal de France. Il a été acquis en 1863 comme propriété de l’État Russe et remanié pour les besoins de l'ambassade. C'est là que le dernier empereur de toutes les Russies, Nicolas II, et l'Impératrice Alexandra, résidaient lors de leur première visite officielles en France du 5 au 9 octobre 1896. Après la révolution de 1917, cet hôtel ne redevint ambassade qu'en 1924, lorsque le gouvernement d'E.Herriot rétablit les relations diplomatiques avec l'URSS. En 1977, la chancellerie de l'ambassade fut transférée dans un édifice moderne du 16e arrondissement boulevard Lannes et l'hôtel, devenant résidence de l'ambassadeur, subit (en 1981-1982) une restauration complète lui redonnant son décor d'origine.

Adresse : 79, rue de Grenelle, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M12 Rue du Bac



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel d'Estrées - Résidence de l'ambassadeur de Russie







Paris - Hôtel de Besenval - Ambassade de Suisse

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
L’actuelle résidence de l’Ambassadeur de Suisse fut d’abord une construction plus petite, composée du seul rez-de-chaussée, que l’abbé Pierre Chanac de Pompadour avait fait élever en 1704 par l’architecte renommé Delamair. En 1767, le Baron Pierre-Victor de Besenval, gentilhomme suisse, Lieutenant Général des armées royales, achète la maison et la fait agrandir et réaménager. Il confie alors les travaux au célèbre architecte Brongniart. Besenval décéda dans son hôtel en 1791. Après le passage de différents locataires, c’est en 1938 qu’il fut acquis par la Confédération suisse. La tapisserie, mise en dépôt par le Mobilier national, illustre le renouvellement de l’alliance entre la France et les Suisses qui s’est déroulé en la cathédrale Notre-Dame de Paris le 18 novembre 1663. Cette tenture en basse lisse des Gobelins, exécutée après 1665 d’après un carton de Le Brun, fait partie d’une suite de quatorze épisodes de l’Histoire du Roy. La scène représente Louis XIV et les ambassadeurs des cantons suisses se prêtant sur la Bible un mutuel serment.

Adresse : 142, rue de Grenelle, 75007 Paris, Île-de-France
Accès : M13 Varenne, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 69



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Besenval - Ambassade de Suisse



Journées du patrimoine 2016 -Atelier autour des ruches de l'hôtel de Castries

Paris - Hôtel de Castries - Ministère Aménagement du territoire, Ruralité et Collectivités territoriales

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
L’hôtel de Castries – prononcer « Castre » – porte témoignage, aujourd’hui encore, du prestige du faubourg Saint-Germain durant les XVIIe et XVIIIe siècles. Sa construction date de l’an 1694, quand Jean Dufour, seigneur de Nogent, acquiert un vaste terrain pour y bâtir sa résidence. Entre cour et jardin, dissimulé par de hauts murs, l’hôtel de Nogent comprend dès l’origine un corps central, la partie noble, encadré de deux ailes de même niveau qui accueillent les communs (écuries, cuisines, greniers…). En 1842, sous la direction de l’architecte suisse Joseph-Antoine Froelicher, puis de François-Clément-Joseph Parent, d’importants travaux sont entrepris. Achevés en 1866, ils donnent au bâtiment l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui. Propriété de l’administration depuis 1946, l’hôtel de Castries abrite notamment les équipes du ministère de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales. Histoire de… En 1708, Angélique Guyner, la veuve de Jean Dufour, vend l’hôtel à Joseph-François de La Croix (1663-1728), marquis de Castries et baron de Castelnau. Le domaine demeurera dans les biens des Castries jusqu’à la fin du XIXe siècle. Pendant la Révolution française, le domaine subit nombre de vicissitudes (destructions et pillages) et est sauvé de justesse de la destruction en 1790 par l’arrivée de la Garde nationale et une harangue de La Fayette. Le premier duc de Castries, vigoureux défenseur des institutions et des privilèges de l’Ancien Régime, émigre avec sa famille en Suisse. L’hôtel, séquestré comme bien national, est dévolu au ministre de la Guerre, Jean Pache (1746-1823), futur maire de Paris. À la Restauration, toute la famille de Castries revient à Paris. Le deuxième duc, Edmond-Eugène-Philippe, qui a épousé Claire-Clémence-Henriette-Claudine de Maillé, se réinstalle rue de Varenne en 1826. Le salon de la duchesse de Castries est alors considéré comme la « fleur » du faubourg Saint-Germain.

Adresse : 72, rue de Varenne 75007 Paris, Île-de-France
Accès : M13 Varenne M12 Rue du Bac / Solférino



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Castries - Ministère Aménagement du territoire, Ruralité et Collectivités territoriales







Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Hôtel de Monaco - Résidence de l'ambassadeur de Pologne

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
Construit en 1774 par Alexandre Brongniart, alors jeune architecte, à la demande de la princesse Marie-Catherine de Monaco, le palais fut édifié "entre cour et jardin" selon une disposition classique. Acquis en 1838 par le milliardaire Williams Hope, fils de banquier, l'hôtel est transformé avec l'adjonction de deux ailes, et l'installation du confort moderne du XIXe siècle. Il est acheté au début des années 1930 par la Pologne.

Adresse : 57, rue Saint-Dominique, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M8, M12, M13, RER C Invalides



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Monaco - Résidence de l'ambassadeur de Pologne







Journées du patrimoine 2016 -Un mini Salon de l'agriculture rue de Varenne

Paris - Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt - Hôtel de Villeroy

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Espace naturel, parc, jardin - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Fort du succès de l'édition précédente (13 0000 visiteurs dont 2 200 enfants), le ministère met cette année l'accent sur la patrimoine vivant en organisant « une véritable ferme rue de Varenne ! » en plein cœur du VIIe arrondissement de Paris. L’hôtel de Villeroy, dans lequel le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a ses bureaux, est une demeure construite en 1724 par le banquier suisse Hogguer pour y abriter ses amours avec l’actrice de la Comédie française Charlette Desmares. Vous pourrez découvrir des tapisseries des Gobelins, de la vaisselle de Sèvres, du mobilier Empire et art contemporain... Puis un passage par les jardins avant de se rendre dans le corps principal du ministère et dans l’imposante salle Sully, avec ses fresques allégoriques sur l’agriculture et le commerce. Pour en savoir plus : http://agriculture.gouv.fr/jep-2016-un-parcours-agro-ecologique-gastronomique-et-culturel-au-ministere

Adresse : 78, rue de Varenne, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : Métro 13 Varenne



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt - Hôtel de Villeroy







Paris - Assemblée nationale - Palais Bourbon et hôtel de Lassay

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Les bâtiments de l'Assemblée nationale sont constitués de deux anciennes demeures, dont les sorts ont été presque constamment liés : le Palais Bourbon, qui abrite depuis 1798 la salle des séances où siègent les députés, et l'Hôtel de Lassay, qui abrite la présidence de l'Assemblée. Les deux édifices ont été construits simultanément par les mêmes architectes et décorés par les mêmes artistes : attribution des dessins à Gabriel, premier architecte du Roi, et de la construction à Jean Aubert, architecte des Bourbon-Condé, décor sculpté de Guillaume Coustou, Degoulons et Le Goupil. Le Palais Bourbon est acheté par le Roi en 1756 et connaît de premières grandes transformations, notamment la construction du portique de l'entrée, attribuées à Le Carpentier. En 1792, les deux hôtels deviennent propriété de la Nation, une première salle des séances en hémicycle est alors créée par Gisors et Leconte. La façade sur le quai est conçue par Bernard Poyet pour faire pendant à la Madeleine. L'aspect actuel des palais est essentiellement le fait des transformations faites par Jules de Joly à partir de 1828 : salle des séances, façade sur cour, bibliothèque et salon peints par Delacroix (1833-1838) ainsi que la salle des Pas-Perdus, peinte par Horace Vernet (1838-1847).

Adresse : 128, rue de l'Université, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M12 Assemblée-Nationale M8, M13, RER C Invalides Bus 63, 83, 94, 84 Assemblée-Nationale Accès handicapés au 33 quai d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Assemblée nationale - Palais Bourbon et hôtel de Lassay



Journées du patrimoine 2016 -Visite de l'hôtel de Matignon

Paris - Hôtel de Matignon - Résidence du Premier ministre

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Cet hôtel est actuellement la résidence du Premier Ministre du gouvernement français. Il fut construit par l'architecte Jean Courtonne en 1722 à la demande du Prince de Tingry. Ce dernier, à court d'argent dut vendre l'année suivante son hôtel au comte de Thorigny, Jacques de Goyon de Matignon. Courtonne réalisa la décoration extérieure puis Mazin, nouvel architecte, construisit le porche. La porte cochère d'ordre ionique ouvre sur une cour d'honneur en hémicycle. L'intérieur est décoré en style rocaille, avec notamment des panneaux peints par Fragonard. Une importante partie de ce décor est d'origine. L'hôtel fut en possession de différents hauts personnages (Princes de Monaco, Talleyrand) avant d'être racheté par l’État français en 1922. Gaston Doumergue transforma ce lieu en y installant en 1935 la résidence du Président du Conseil. Après la Seconde Guerre mondiale, Matignon acquérait sa fonction définitive avec l'arrivée du général de Gaulle en ces lieux.

Adresse : 57, rue de Varenne, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M13 Varenne, M12 Rue-du-Bac



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Matignon - Résidence du Premier ministre







Journées du patrimoine 2016 -[ANNULÉ] - Démonstration du portail de l'alternance sur le stand institutionnel de la DGEFP

Paris - Ministère du Travail - Hôtel du Châtelet

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Première participation
L'Hôtel du Châtelet est un bâtiment néoclassique du XVIIIe siècle, situé au 127 rue de Grenelle dans le 7e arrondissement de Paris. Œuvre de Mathurin Cherpitel, élève de Blondel et AJ Gabriel, il a été construit entre 1770 et 1776 pour le duc du Châtelet qui a mené une carrière de militaire et d’ambassadeur sous Louis XVI. Racheté par les Domaines Nationaux en 1800, le bâtiment a abrité successivement : le siège de l’École des Ponts et Chaussées, la résidence des intendants de la Maison de Napoléon Ier et Louis XVIII, l'ambassade de l'Empire Ottoman, celle de l'Empire d'Autriche, puis le siège de l'Archevêché de Paris jusqu'en 1905, avant de devenir en 1906, celui du ministère du Travail et de la Prévoyance sociale qui venait d'être créé. Il est actuellement occupé par le cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Madame Myriam El Khomri. Des travaux de restauration ont lieu dès 1908, sous la supervision de l'architecte du gouvernement, Guillaume Tronchet et s’achèvent en 1911, date à laquelle il est classé au titre des monuments historiques. Dans les années 2000, la modernisation et l'adaptation aux normes de sécurité en vigueur sont entrepris sous la responsabilité de Benjamin Mouton, architecte en chef des monuments historiques. En 2005, les caves sont transformées en salles de réunion et l'on mène des travaux de sécurité et d'accessibilité des personnes à mobilité réduite. De 2012 à 2014, l'hôtel est fermé afin d'être totalement rénové : mises aux normes électriques, isolation des fenêtres, réfection des portes d'entrée à têtes de lion et restauration des parquets anciens.

Adresse : 127, rue de Grenelle, Paris, 75007, Ile-de-France
Accès : Métro Varenne



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ministère du Travail - Hôtel du Châtelet







Paris 7ème - Église Saint-Thomas-d'Aquin

Édifice religieux - Monument historique
Église de l'ancien couvent du noviciat des Dominicains construite par Pierre Bullet à la fin du XVIIe siècle, devenue église paroissiale après la Révolution de 1789. Nombreux tableaux dont un de Guerchin ainsi que des peintures murales de Merry-Joseph Blondel sans oublier le plafond de la chapelle Saint-Louis peint par Lemoine et des tableaux du frère André : Saint Louis recevant la couronne d'épines des mains de l'archevêque de Sens.

Adresse : Place Saint-Thomas-d'Aquin, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M12 Rue du Bac, M4 St-Germain-des-Prés, M10, M12 Sèvres-Babylone Bus 63, 84, 68, 69,94 RER C Musée d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Thomas-d'Aquin



Journées du patrimoine 2016 -Visite de l'hôtel de Clermont

Paris - Hôtel de Clermont - Ministère chargé des relations avec le Parlement

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
L’hôtel a été construit entre 1708 et 1714 à la demande de Jeanne Thérèse Pélagie d'Albert de Luynes, veuve de Louis de Guilhem de Castelnau de Clermont, marquis de Saissac. L’architecte est Jean-Baptiste Alexandre Le Blond (aidé du sculpteur François Dumont). Le duc de Chaulnes le fait transformer en 1759 par Charles Axel Guillaumot. Par la suite, de nouvelles transformations sont exécutées en 1768 pour Pierre Gaspard Marie Grimod d'Orsay par Pierre Convers, Jean Augustin Renard et Charles Joaquim Bénard. L’hôtel actuel est, pour l'essentiel, une reconstruction réalisée par Jacques Just Barbet de Jouy, qui le racheta au marquis Carl Costa de Beauregard en 1836. Il fait ouvrir la rue portant son nom, soutenu par la comtesse Duchâtel, propriétaire en 1838, et par le fils de cette dernière, le comte Tanneguy Duchâtel, sous le Second Empire.

Adresse : 69, rue de Varenne, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M13 Varenne



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Clermont - Ministère chargé des relations avec le Parlement







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Musée de l'ordre de la Libération

Monument historique - Première participation - Édifice hospitalier - Édifice religieux - Édifice commémoratif - Musée, salle d'exposition
L'entrée des visiteurs s'effectue par le musée de l'Armée : place Vauban ou esplanade des Invalides. Le musée de l'ordre de la Libération se situe après le corridor de Perpignan, du côté du boulevard de la Tour Maubourg.

Adresse : Hôtel des Invalides, 75007, Paris, Île-de-France
Accès : http://www.ordredelaliberation.fr/fr/preparer-sa-visite/comment-venir-i-horaires



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'ordre de la Libération







Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Hôtel du Ministre des Affaires étrangères

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Commencé en 1844, achevé en 1855 sous Napoléon III, l’hôtel du ministre des Affaires étrangères est représentatif de l’art décoratif du Second Empire mêlant des éléments inspirés de l’Antiquité, de la Renaissance et l’époque classique. Lieu de mémoire, l’hôtel est le cadre de grandes négociations internationales, comme celle du traité de Paris de 1856 qui mit un terme à la Guerre de Crimée ou le traité de Versailles de 1919 qui conclut la Première Guerre mondiale. C’est également dans ce lieu que Robert Schuman, alors ministre des Affaires étrangères, prononça le 9 mai 1950 sa fameuse déclaration fondatrice de l’unité européenne. Lieu de résidence, l’hôtel accueillit, jusqu’en 1973, des souverains et chefs d’État en visite officielle en France. Parmi ces séjours mémorables, celle des souverains britanniques en 1938 qui donna lieu à d’importants travaux avec notamment la création des salles de bains, dites du roi et de la reine. Véritables chefs d’œuvre d’architecture intérieure, ces deux pièces que l’on peut visiter lors des Journées du patrimoine sont dignes de prendre place dans une anthologie de l’art décoratif des années 1930. Lieu de travail, l’hôtel du ministre des Affaires étrangères occupe depuis le milieu du XIXe siècle les mêmes locaux. Mais les agents du ministère, au nombre de 4 000 en France, sont répartis aujourd’hui entre les bâtiments qui jouxtent l’hôtel et 4 autres sites en région parisienne et à Nantes.

Adresse : 37, quai d'Orsay, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : Métro lignes 8 et 13 et RER : Invalides



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel du Ministre des Affaires étrangères







Paris - Jardin des Tuileries (entrée Concorde)

Monument historique - Patrimoine mondial de l'UNESCO - Espace naturel, parc, jardin
Au cœur de Paris, ce jardin de 22.4 hectares, situé entre le Louvre et la place de la Concorde et bordé par la Seine et la rue de Rivoli, est fréquenté chaque année par environ 14 millions de visiteurs. Depuis 2005, c’est le musée du Louvre qui en assure la gestion et la mise en valeur. Classé Monument historique en 1914, il est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991, dans le cadre des « Rives de la Seine ». Depuis le Moyen Âge, des tuiliers et des potiers étaient actifs à cet emplacement, d’où le nom de « Tuileries ». Au 16e siècle, le jardin a été voulu par Catherine de Médicis, la veuve du roi Henri II, et conçu pour être admiré depuis le palais des Tuileries qu’elle faisait construire. D’abord jardin royal, il est devenu au 17e siècle l’un des premiers jardins parisiens ouverts au public. Quelques grands noms de paysagistes sont à retenir : André Le Nôtre, qui redessine le jardin à partir de 1664, et, récemment, Pascal Cribier et Louis Benech, qui l’ont rénové dans le cadre du « Grand Louvre ».

Adresse : Place de la Concorde, Paris, Île-de-France
Accès : RDV à l'entrée Concorde devant le bassin. M° Concorde (lignes 1, 8 & 12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Jardin des Tuileries (entrée Concorde)



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris 7ème - Musée des plans-reliefs

Édifice militaire, enceinte urbaine - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Situé au 4e étage de la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, le musée des Plans-Reliefs conserve et présente une collection unique au monde : des maquettes historiques de villes fortifiées et de leurs campagnes environnantes, réalisées entre les règnes de Louis XIV et de Napoléon III, à la même échelle (1/600e) et avec les mêmes techniques (bois, sable, soie, papier...). Ces maquettes, outils de stratégie militaire, ont aussi constitué un attribut du prestige des chefs d’État. Aujourd’hui, ils sont une irremplaçable source documentaire sur les sites qu’ils représentent et un précieux outil pédagogique. À travers ces maquettes (dont la plus grande exposée atteint les 56 m², le visiteur découvre une représentation détaillée en trois dimensions des villes, de leurs bâtiments, de leurs fortifications et des paysages dans lesquels elles s’insèrent. Vous découvrirez ainsi le visage du Mont Saint-Michel à l'époque de Louis XIV ou celui de Bayonne au début du XIXe siècle.

Adresse : Hôtel national des Invalides, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M13 Invalides ou Varenne M8 La Tour Maubourg RER C Invalides Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée des plans-reliefs







Journées du patrimoine 2016 -Ateliers au musée de l'Armée: coulisses, démonstrations et savoir-faire

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129, rue de Grenelle 75007 Paris, Île-de-France
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Paris - Musée du Louvre (Accueil des groupes)

Monument historique - Patrimoine mondial de l'UNESCO - Espace naturel, parc, jardin


Adresse : Arc de Triomphe du Carrousel, entrée Porte des Lions, Quai François-Mitterrand, Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée du Louvre (Accueil des groupes)



Paris - Les égouts de Paris

Édifice industriel, scientifique et technique
La visite publique des égouts présente les entrailles du Paris d'Aubriot, concepteur du premier égout voûté, à Belgrand, ingénieur du XIXe siècle, qui a mis en place le réseau d'égouts actuel. Un cheminement didactique dans les galeries souterraines aménagées est proposé aux visiteurs pour découvrir le travail des égoutiers et les différentes techniques d'assainissement de l'époque de Lutèce au Paris d'aujourd'hui. On y évoque également le cycle de l'eau et les améliorations de la qualité de celle-ci. On découvre alors l'évolution de Paris, les principes d'alimentation en eau potable, les techniques d'assainissement et le bilan écologique.

Adresse : Face au 93, quai d'Orsay - Pont de l'Alma, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : RER C Pont de l'Alma / M9 Alma Marceau / Bus 42, 63, 80, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Les égouts de Paris



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Séminaire des missions étrangères de Paris

Édifice religieux - Espace naturel, parc, jardin
Centre religieux consacré à l'Asie et aux relations inter-religieuses et inter-culturelles. Nombreux objets des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle présentés dans un musée. Crypte du XVIIe siècle entièrement rénovée. En 350 ans, les Missions Etrangères de Paris ont contribué à l'évangélisation de nombreux pays d'Extrême-Orient : la Thaïlande, le Vietnam, la Chine, le Cambodge, l'Inde, le Laos, le Japon, la Corée, la Malaisie, Singapour, la Birmanie. Au XXe siècle, elles ont envoyé des prêtres martyrs et confesseurs de la foi, dont 23 saints canonisés. Aujourd'hui encore, elles continuent de prendre part à l'annonce de la Bonne Nouvelle, en envoyant en Asie et dans l'océan Indien des prêtres missionnaires à vie. Une quinzaine de séminaristes se préparent actuellement à s'engager à leur suite. Édifiée entre 1683 et 1697, la chapelle de l'Epiphanie accueille depuis plus de trois cents ans les célébrations de départ en mission des pères MEP. La salle des Martyrs est un sanctuaire consacré aux Martyrs Catholiques en Asie. Derrière les immeubles formant l’angle des rues du Bac et de Babylone s’étend un jardin d’un hectare. Il est agrémenté de quelques curiosités (plantes rares, cloche chinoise, oratoire, statues…) qui évoquent la vie des prêtres des Missions Etrangères de Paris.

Adresse : 30, rue de Babylone Paris 75007, Île-de-France
Accès : M10, M12 Sèvres-Babylone / Bus 39, 68, 70, 83, 87, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Séminaire des missions étrangères de Paris







Paris - Chapelle de l'Épiphanie et salle des Martyrs

Édifice religieux - Ouverture exceptionnelle
Fondée en 1663, elle atteste des liens construits au fil des siècles entre la France et l'Asie par la Société des Missions étrangères de Paris. La crypte et la salle des Martyrs, récemment restaurées, présentent des témoignages sur les 4 500 missionnaires partis en Asie et persécutés pour la plupart.

Adresse : 30, rue de Babylone, 75007, Paris, Île-de-France
Accès : Métro Sèvres-Babylone. Bus 39, 70, 87.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Chapelle de l'Épiphanie et salle des Martyrs



Paris - Basilique Sainte-Clotilde

Édifice religieux
Première église néo-gothique de Paris, édifiée par les architectes François Gau et Théodore Ballu, inaugurée en 1857. Deux clochers, déambulatoire avec cinq chapelles rayonnantes, vitraux et rosaces, chemin de croix en bas-relief, statuaire de Pradier, Mercier, Guillaume, fresques de Bouguereau et de Lenepveu. Orgue de Cavaillé-Coll dont le premier titulaire fut César Franck.

Adresse : 23, bis rue Las-Cases, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M° Solférino et Invalides Bus: 69 - 63 - 84 - 94 - 83



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Basilique Sainte-Clotilde



Paris - Cathédrale gréco-catholique ukrainienne Saint-Volodymyr-le-Grand

Édifice religieux - Monument historique
Construite vers le XIIIe siècle sous le nom d’Église Saint-Pierre, ou Saint-Pères, elle fut détruite au début du XVIIe siècle. En 1613, Marie de Médicis posa la première pierre d’une nouvelle église. Une fois terminée, elle fut remise aux Frères de Saint-Jean de Dieu. A coté du même édifice, les Frères firent construire un hôpital, fait exceptionnel pour l’époque. La Révolution Française chassa les Frères, l’hôpital devint alors le berceau de l’enseignement clinique, la chapelle fut utilisée pour le service hospitalier. En l’année 1799, l’école de clinique fut installée dans la chapelle, et en 1850, le reste de la chapelle devint le Siège de l’Académie de Médecine. Le Conseil Municipal de Paris décida la vente du terrain à l‘Éducation Nationale, et la destruction de l’ancien hôpital, afin de construire une Faculté de Médecine. La démolition eut lieu en novembre 1935, seule subsistera la Chapelle de l’Hôpital, sa façade étant classée Monument historique. Une statue d’Esculape, dieu de la Médecine, et des faisceaux de licteurs ornent la façade, rares vestiges de la Révolution Française. La Guerre 1939-1945 suspendit les travaux. L’inauguration de la nouvelle Faculté de Médecine eu lieu le 3 décembre 1953, par M. Vincent Auriol, Président le la République Française. En 1937, création d’une Mission pour les ukrainiens catholiques. Fin de l’année 1942, cette même chapelle, qui n’était plus vouée au culte, fut attribuée, et reconnue, comme Église Catholique de Rite Byzantin Ukrainien. Le 9 mai 1943, l’église fut consacrée sous la Présidence de Mgr Chaptal, Évêque de Paris, et reçue le nom de"Saint Vladimir le Grand", nom du prince qui baptisa la Rous’ de Kyiv (Kiev) en 988. En 1961, le Saint Siège créa un Exarchat pour les Ukrainiens Gréco Catholiques. Le premier Exarque fut Mgr V. Malanczuk. Douze prêtres le secondaient, et desservaient la communauté ukrainienne, sur une grande partie du territoire français. En devenant le Siège de l’Exarchat, l’église St Volodymyr le Grand, acquit donc le rang de Cathédrale. En octobre 2013, le Pape Benoît XVI l'a élevée au rang d’Éparchie. Les Ukrainiens ont reçu le Christianisme de Byzance, et depuis l’an 988 la foi chrétienne est devenue la religion du peuple ukrainien. 6 millions d’Ukrainiens sont catholiques de rite byzantin (1596 Union de Brest Litovsk) En 1946, l’Église gréco-Catholique ukrainienne est interdite par Staline, elle devient une Église des catacombes. Pour la foi et l’union, des dizaines de milliers de martyrs ont sacrifié leur liberté et leur vie. Tous les évêques ukrainiens sont morts en prison, en camps de concentration ou des suites de leur incarcération, Seul le métropolite Joseph Slipyj après 18 ans de travaux forcés et de relégation a été libéré, grâce aux démarches du Pape Jean XXIII. Il est décédé à Rome en 1984. Le 25 mars 2011, le Cardinal Sviatoslav Chevtchouk est devenu à 41 ans le plus jeune Patriarche de l’Eglise gréco-catholique ukrainienne. Cathédrale Saint-Vladimir le Grand 51 rue des Saints-Pères 75006 Paris Eparche pour la France, le Benelux et la Suisse : Mgr Borys Gudziak Recteur Père Mykhailo Romaniuk Vicaire Père Andryj Morkwas Horaires de la Sainte Liturgie dominicale 8h30 et 10h30 - Matînes 10h00 Horaires de la Liturgie hebdomadaire 18h00 (sauf le lundi)

Adresse : 51, rue des Saints-Pères, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : Accès handicapé (partiel) par le Square Taras Chevchenko, 186 Bd St Germain.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cathédrale gréco-catholique ukrainienne Saint-Volodymyr-le-Grand



Paris - Ambassade de Finlande

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire


Adresse : Place de Finlande, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : Métro et RER C - Invalides Bus 63, 83, 93 - arrêt Place de Finlande Velib' 7026 - station 39 Quai d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ambassade de Finlande



Paris - Musée national de l'Orangerie

Musée, salle d'exposition
Situé en plein cœur de Paris, dans le jardin des Tuileries, le Musée de l'Orangerie présente deux collections emblématiques de la création artistique du début du XXe siècle : Les Nymphéas de Claude Monet et la collection Walter-Guillaume. Rénové en 2006, le musée offre au visiteur une découverte poétique et artistique de ces ensembles prestigieux. Les Nymphéas Réalisation à la fois monumentale et intime, Les Nymphéas sont l'expression et l'aboutissement de la pensée artistique de Claude Monet. Projet fou d'un peintre qui voulait explorer toutes les variations de la lumière dans son jardin de Giverny, Les Nymphéas se déploient dans deux salles ovales et invitent le visiteur à une contemplation sans fin. Au lendemain de la Grande Guerre, Monet souhaitait que son œuvre puisse prendre cette dimension à la fois esthétique et poétique et offrir ainsi aux Parisiens un refuge, un lieu de paix et de méditation. La collection Walter-Guillaume Projet intellectuel du marchand Paul Guillaume et de son épouse Domenica, la collection Walter-Guillaume est un ensemble unique qui illustre la création des premières décennies du XXe siècle. Paul Guillaume est une figure des milieux artistiques et littéraires du Paris des années 1920 dont il se veut le témoin et le mécène. Ami de Guillaume Apollinaire et de Max Jacob, il soutient Picasso, Soutine, Derain ou Marie Laurencin, tout en s'intéressant à leurs prédécesseurs, notamment Renoir et Cézanne. Paul Guillaume meurt en 1934 sans avoir eu le temps de réaliser son projet de musée d'art moderne. Complétée et modifiée par son épouse, la collection se recentre autour d'œuvres représentatives du classicisme moderne et de l'impressionnisme avant d'être cédée à l’État en 1960.

Adresse : Jardin des Tuileries (côté Seine), Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro : 1, 8, 12 station Concorde Bus : 24, 42, 52, 72, 73, 84, 94 arrêt Concorde Parkings : Concorde (angle de l'avenue Gabriel et de la place de la Concorde) ou Jardin des Tuileries (38 rue du Mont-Thabor)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée national de l'Orangerie



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Hôtel de Talleyrand - George C. Marshall Center

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Cet hôtel particulier, connu aujourd’hui sous le nom d’hôtel de Talleyrand, fut édifié pour le comte de Saint-Florentin entre 1767 et 1769 par Ange-Jacques Gabriel et Jean-François-Thérèse Chalgrin, architectes du roi Louis XV, avec l’aide des artisans français les plus talentueux du XVIIIe siècle. Le plafond de l'escalier d'honneur fut réalisé par le peintre Jean-Simon Barthélémy en 1769. Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord acquit l'hôtel en 1812 et y vécut jusqu'à sa mort en 1838. C’est là qu’il reçut en 1814 le tsar Alexandre Ier de Russie et le duc de Wellington de Grande-Bretagne pour négocier la paix en Europe et la restauration de la monarchie en France. La famille Rothschild fut ensuite propriétaire du monument pendant plus d’un siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, le Département d’État des États-Unis d'Amérique y installa le siège de l'administration du Plan Marshall pour la relance économique de l'Europe (1947-1952). Il abrite désormais le Centre George C. Marshall qui retrace l'engagement des Européens et des États-uniens pour l'économie européenne après la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, l'hôtel de Talleyrand est entré dans une nouvelle ère de son histoire internationale et culturelle.

Adresse : 2, rue Saint-Florentin, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro Concorde (1, 12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Talleyrand - George C. Marshall Center







Paris - Jardin des Tuileries (arc de triomphe du Carrousel)

Patrimoine mondial de l'UNESCO - Monument historique - Espace naturel, parc, jardin
Au cœur de Paris, ce jardin de 22.4 hectares, situé entre le Louvre et la place de la Concorde et bordé par la Seine et la rue de Rivoli, est fréquenté chaque année par environ 14 millions de visiteurs. Depuis 2005, c’est le musée du Louvre qui en assure la gestion et la mise en valeur. Classé Monument historique en 1914, il est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991, dans le cadre des « Rives de la Seine ». Depuis le Moyen Âge, des tuiliers et des potiers étaient actifs à cet emplacement, d’où le nom de « Tuileries ». Au 16e siècle, le jardin a été voulu par Catherine de Médicis, la veuve du roi Henri II, et conçu pour être admiré depuis le palais des Tuileries qu’elle faisait construire. D’abord jardin royal, il est devenu au 17e siècle l’un des premiers jardins parisiens ouverts au public. Quelques grands noms de paysagistes sont à retenir : André Le Nôtre, qui redessine le jardin à partir de 1664, et, récemment, Pascal Cribier et Louis Benech, qui l’ont rénové dans le cadre du « Grand Louvre ».

Adresse : 99, rue de Rivoli, 75001 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Jardin des Tuileries (arc de triomphe du Carrousel)



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Musée Maxim's

Musée, salle d'exposition - Monument historique
Salles de restaurant de style Belle Époque aux décors classés. Symbole des années 1900, le musée présente, au-dessus du restaurant, la première collection française d'Art Nouveau. Près de mille objets en situation transportent le visiteur dans l'univers mystérieux, sensuel et glamour d'une élégante au tournant du siècle. Les chefs-d'œuvre de Majorelle, Gallé, Tiffany, Gaudi, Toulouse-Lautrec défilent devant vous.

Adresse : 3, rue Royale, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M1, M8, M12 Concorde



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée Maxim's







Paris - Académie nationale de médecine

Château, hôtel urbain, palais, manoir
Hôtel Art nouveau construit par Julien Rochet, architecte de l'Assistance Publique, de l'hôpital de la Pitié à Paris, en particulier, où siège depuis 1902 l'Académie de médecine. Celle-ci, fondée en 1820, a pour missions de répondre aux questions que lui pose le gouvernement dans le domaine de la santé, le perfectionnement et la diffusion des sciences médicales mais elle s'auto-saisit de plus en plus souvent de questions de santé publique au sens large. Le bâtiment achevé en 1902 présente une façade de style classique. Bibliothèque exceptionnelle d'histoire de la médecine riche de 30 000 volumes, ouverte aux chercheurs sur RDV.

Adresse : 16, rue Bonaparte, Paris, 75006, Ile-de-France
Accès : M4 Saint-Germain-des-Prés / Bus 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Académie nationale de médecine



Journées du patrimoine 2016 -La Cour des comptes et ses magistrats vous accueillent au palais Cambon

Paris - Palais Cambon - Cour des comptes

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
Le Palais Cambon fut édifié entre 1898 et 1910 par l'architecte Constant Moyaux à l'emplacement de l'ancien couvent des Dames de l'Assomption de la rue Cambon, dont la chapelle subsiste toujours. Devenu le siège de la Cour des comptes, créée en 1807 par Napoléon Ier, le Palais en abrite les magistrats et l'administration. Il est constitué de quatre ailes autour d'une cour d'honneur. Les pièces les plus importantes sont concentrées au premier étage, avec la Grand'Chambre et la bibliothèque. L'escalier d'honneur est décoré d'un plafond peint en 1911 par Gervex et représentant une allégorie de l’État. Huit pièces de décor ou objets mobiliers sont classés au titre des Monuments historiques.

Adresse : 13, rue Cambon, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : M1, M12 Concorde, M8, M12, M14 Madeleine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais Cambon - Cour des comptes







Laval - ABBAYE DE LA COUDRE

Édifice religieux - Villes et Pays d'art et d'histoire


Adresse : rue Saint Benoît, Paris, Pays de la Loire




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : ABBAYE DE LA COUDRE



Paris 1er - Église Notre-Dame-de-l'Assomption

Édifice religieux - Monument historique
A l’origine, l’église Notre-Dame de l’Assomption fut construite pour une communauté de religieuses anciennement installée rue de la Mortellerie. En 1622, le cardinal de la Rochefoucauld les transféra rue Saint-Honoré et leur imposa la règle de Saint-Augustin. Un nouveau cloître fut édifié en 1632 par Clément II Métezeau (1581-1652) à l’emplacement actuel de la Cour des Comptes, et à partir de 1670, l’église fut construite d’après les dessins de Charles Errard (1606-1689), premier directeur de l’Académie de France à Rome. Pendant la Révolution, le couvent fut utilisé comme caserne puis comme dépôt tandis que l’église servait de magasin de décors de théâtre. L’église, rendue au culte en 1802, fut désignée comme paroisse du 1er arrondissement sous le vocable de La Madeleine. Après l’achèvement en 1842 de la nouvelle église de la Madeleine, elle en devint la chapelle des catéchismes et reprit son ancien nom de l’Assomption. Sous l’Ancien Régime, Notre-Dame de l’Assomption était ornée de nombreux tableaux illustrant la vie de la Vierge. Dispersés ou détruits à la Révolution, ils furent remplacés au XIXe siècle par plusieurs tableaux provenant d’autres églises de Paris, dont trois chefs-d’œuvre de la peinture du XVIIIe siècle : L’Adoration des Mages de Carle Van Loo (1739 ; placé à l’origine dans la chapelle des Missions étrangères), L’Annonciation de Joseph-Marie Vien (1763, anciennement au couvent des Cordeliers) et La Naissance de la Vierge de Joseph-Benoît Suvée (1779 ; autrefois au Prieuré du Temple) En 1844, l’archevêque de Paris mit l’église de l’Assomption à la disposition des Polonais réfugiés dans la capitale suite à l’insurrection varsovienne de 1830-1832. Elle est aujourd’hui le principal foyer religieux de cette communauté et le siège de la Mission polonaise en France.

Adresse : Place Maurice-Barrès, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro ligne 1- station Concorde Métro ligne 8, 12 et 14 station Madeleine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-l'Assomption



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Société d'encouragement pour l'industrie nationale

Première participation - Château, hôtel urbain, palais, manoir
À l'occasion des Journées européennes du patrimoine 2016, la société d’encouragement pour l’industrie nationale ouvre pour la première fois les portes de son siège : l’hôtel de l’Industrie, où elle s’est établie en 1852. La société d'encouragement est une association fondée en 1801 par les trois consuls, Bonaparte, Cambacérès et Lebrun. Reconnue d’utilité publique dès 1824, elle vise à soutenir le développement industriel de la France, à favoriser l'innovation technologique et à valoriser les hommes qui en sont les promoteurs. L’hôtel de l’Industrie a été aménagé pour accueillir ses membres éminents, tels que Jean-Antoine Chaptal, Louis Pasteur, Gustave Eiffel …et également exposer des inventions. C’est dans une de ces salles par exemple, que les frères Lumière firent leur première projection, acte fondateur en 1895 de l'industrie du cinéma.

Adresse : 4, place Saint-Germain-des-Prés 75006 Paris, Île-de-France
Accès : Métro 4 : Saint Germain des Prés, Bus 39,63,86, 95, Station Ve?lib 6012



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Société d'encouragement pour l'industrie nationale







Paris 8ème - Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Musée, salle d'exposition
Bâtiment construit pour l'Exposition universelle de 1900, le Petit Palais fut, comme le Grand Palais, destiné à perdurer pour devenir le Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Il prit la place de l'aile est de l'ancien palais de l'industrie érigé pour l'exposition universelle de 1855. L'architecte Charles Girault disposait d'un terrain en forme de trapèze : il organisa le monument autour d'une cour intérieure en demi-cercle aménagée en jardin et bordée d'un péristyle supporté par des colonnes doriques.

Adresse : Avenue Winston-Churchill, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M1, M13 Champs Elysées-Clemenceau / Bus 42, 72, 73, 80 , 83



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris



Paris - Hôpital Laënnec

Monument historique - Première participation - Édifice hospitalier
Peu avant sa mort en 1627, l'abbé Joulet de Chatillon aurait légué ses biens pour la construction d'une maison destinée aux incurables sans fortune ni famille. Les plans sont réalisés par l'architecte Gamard et les travaux s'étendent de 1634 à 1757. Deux ensembles de bâtiments en croix de chaque côté d'une chapelle centrale. Évacué en 1871, l'hôpital est réouvert en 1878 sous le nom d'hôpital Laënnec. Agrandi et restauré dans les années 1930, 1960, 1970.

Adresse : 40-42, rue de Sèvres 75007 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôpital Laënnec



Paris - Église Saint-Germain-des-Prés

Édifice religieux - Monument historique
Le clocher-porche de l'an mil de l'église Saint-Germain-des-Prés, sa nef romane, son chœur du XIIe siècle, ainsi que ses chapiteaux qui font date dans l'histoire de l'architecture religieuse, en font un exemple de l'architecture romane parisienne. Le renouveau de l'art sacré au XIXe siècle est illustré par les peintures murales de Flandrin. Située à l'entrée de l'église, la chapelle Saint-Symphorien, décorée par Pierre Buraglio, offre un exemple d'intégration de l'art du XXe siècle aux côtés des œuvres du passé. Édifice protégé monument historique par Prosper Mérimée en 1862.

Adresse : 3, place Saint-Germain-des-Prés, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : M4 St-Germain-des-Prés Bus 39, 63, 70, 86, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Germain-des-Prés



Paris - Église Saint-Roch

Édifice religieux - Monument historique
Située près du Louvre, des Tuileries et du Palais Royal, ccette église a été construite entre 1653 et 1722 selon les plans de Le Mercier (1585-1654). Son patrimoine culturel et spirituel date des XVIIe et XXe siècles. Y son inhumés 150 personnalités qui ont marqué son histoire.

Adresse : 296, rue Saint-Honoré, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro : Pyramide, Tuileries, Palais Royal Bus : 27, 39, 95, 81, 68,21



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Roch



Paris - Agence photographique Roger-Viollet

Première participation - Ouverture exceptionnelle - Archives
C’est en octobre 1938 qu’Hélène Roger-Viollet et son mari Jean-Victor Fischer, tous deux passionnés de photographie et grands voyageurs, fondent au 6 rue de Seine la « Documentation Photographique Générale Roger-Viollet ». Ayant racheté la boutique et le fonds d’images de Laurent Ollivier, qui vendait aux étudiants de l’Ecole des Beaux-Arts des reproductions d’œuvres et des photos de paysages, Hélène Roger-Viollet et son mari y adjoignent la production familiale qu’ils enrichiront après-guerre par un effort continu d’acquisitions. C’est ainsi qu’ils constituent un fonds photographique unique en Europe, regroupant 6 millions d’images et couvrant plus d’un siècle et demi d’histoire parisienne, française et internationale. Dans la boutique de la rue de Seine, agrandie depuis sa création par l’acquisition de la boutique attenante, mais sinon presque inchangée, des étagères et des boites toilées vertes, faites sur mesure, garnissent les murs. On lit sur les étiquettes soigneusement calligraphiées : Littérature, Sciences, Astrologie, Asie, Curiosités, Politique, Rues de Paris, Petits métiers etc. On ouvre les enveloppes contenant les clichés sur la grande table de consultation pour déployer cet inventaire poétique et minutieux de 150 ans d’histoire. Depuis 1938, presse, édition, cinéma, télévision, documentaire, chercheurs, décorateurs, tous les média ont eu un jour ou l’autre à travailler avec Roger-Viollet. Aujourd’hui, près d’un demi-million d’images ont été numérisées et la consultation et les recherches se font principalement en ligne sur le site internet de l’agence roger-viollet.fr, mais les boites vertes sont toujours là, accueillant les chercheurs et iconographes les plus acharnés, à la recherche d’images inédites.

Adresse : 6, rue de Seine 75006 Paris, Ile de France, France, Île-de-France
Accès : Métro ligne 6 Odéon ou Saint-Germain des Prés, ligne 10 Mabillon, ligne 1 Louvre-Rivoli (traverser la Seine par le Pont des Arts)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Agence photographique Roger-Viollet



Paris - Hôtel de Bourvallais - Ministère de la Justice

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
Hôtel construit d'après les plans de Robert de Cotte et restauré au XIXe siècle par l'architecte Destailleurs. Construit en 1699, à la demande du maître des requêtes, Joseph-Guillaume de Vieuxville, cet hôtel particulier devient ensuite la propriété du financier Poisson de Bourvallais qui lui donne son nom. Embastillé pour détournement de deniers royaux à son profit, ce dernier se voit contraint d'abandonner son hôtel au roi. En date du 5 septembre 1718, un arrêt du Conseil du roi attribue l'hôtel au chancelier de France. Depuis plus de 250 ans, sans interruption, chanceliers et gardes des Sceaux résident dans l'hôtel de Bourvallais.

Adresse : 13, place Vendôme, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : M° Opéra (lignes 3, 7, 8), Madeleine (lignes 8, 12, 14), Concorde (lignes 1, 8, 12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Bourvallais - Ministère de la Justice



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Hôtel de Charost - Résidence de l'ambassadeur de Grande-Bretagne

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
L'Hôtel de Charost est la résidence des ambassadeurs de Grande-Bretagne depuis 1814. Le duc de Charost fit construire cet hôtel en 1722 par l'architecte Antoine Mazin qui venait de construire l'hôtel de Matignon. Resté inhabité pendant la Révolution, il fut vendu en 1803 par la veuve du cinquième duc à Pauline Leclerc, veuve elle aussi, sœur préférée de Napoléon Bonaparte. Pendant les onze années durant lesquelles elle en fut propriétaire, elle fit faire de grands travaux. Aujourd'hui encore, la résidence peut se vanter d'une belle collection de mobilier Empire datant de cette période. En 1814, l'hôtel de Charost fut acheté au nom du gouvernement britannique par le duc de Wellington. Celui-ci fut le premier ambassadeur à y résider, dès la restauration de la monarchie par Louis XVIII cette même année. Derrière la résidence se trouve une pelouse anglaise entourée de bordures de fleurs, havre paisible en plein cœur de Paris. L’ambassadeur actuel, Sir Julian King, trente-septième représentant du Royaume-Uni à y résider, y organise de très nombreuses manifestations – dîners, réceptions, conférences, débats politiques ou économiques, séminaires scientifiques, ainsi qu'un certain nombre d'expositions et d'activités culturelles.

Adresse : 39, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M1, M12 Concorde, M8, M12, M14 Madeleine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Charost - Résidence de l'ambassadeur de Grande-Bretagne







Paris - Hôtel de Montmorin - Ministère des Outre-mer

Monument historique - Ouverture exceptionnelle - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Château, hôtel urbain, palais, manoir
En 1784, Armand Marc, comte de Montmorin-Saint-Herem prend possession des lieux. Il devient Ministre des Affaires étrangères et décide de rénover son lieu de résidence afin d’accueillir avec faste les Mondains de l’époque. Réceptions et festivités s’enchaînent à l’hôtel de Montmorin. L’hôtel est, à cette époque, séparé en deux. Une première partie pour les domestiques qui comprend les écuries, les cuisines et les offices, le long de l’actuelle rue Oudinot. Une deuxième partie abritant le comte et sa famille au rez-de-chaussée, ainsi qu’au premier étage de l’aile, qui longe, aujourd’hui, le boulevard des Invalides. En 1792, le comte est arrêté, puis tué pendant la Révolution. L’hôtel est alors laissé à l’abandon avant d’être déclaré bien national. En un demi-siècle, l’hôtel vit passer successivement huit propriétaires dont le général Rapp qui fut celui qui conserva l’immeuble le plus longtemps durant cette période, de novembre 1806 jusqu’à sa mort en 1821. La Ville de Paris l’achète et décide d’en faire la maison-mère des Frères des Écoles chrétiennes. Les Frères des Écoles chrétiennes sont les propriétaires qui resteront le plus longtemps entre ces murs, près de 58 ans. En 1905, les Religieux sont contraints de quitter l’hôtel. Loin d’être abandonné, l’hôtel de Montmorin est convoité et voit s’installer, en 1910, le Ministère des Colonies. Désormais, l’État devient le seul détenteur de cette haute administration. D’autres travaux sont nécessaires à l’installation de tout le personnel du Ministère. Une aile supplémentaire est construite au fond du jardin. L’année 1959 est très importante dans l’histoire de l’hôtel de Montmorin car celui-ci devient officiellement le siège du Ministère des Outre-mer. L’histoire de l’hôtel est présente notamment au salon rouge, lieu de réception du Ministre, où "les accords de la rue Oudinot sur la Nouvelle-Calédonie ont été signés dans la nuit du 19 au 20 août 1988."

Adresse : 27, rue Oudinot, 75007, Paris, Île-de-France
Accès : Metro 13 : Duroc ou Saint-François-Xavier



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Montmorin - Ministère des Outre-mer



Journées du patrimoine 2016 -Ouverture à tous du musée Eugène-Delacroix membre du réseau Maison des Illustres

Paris - Musée national Eugène-Delacroix

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Espace naturel, parc, jardin - Musée, salle d'exposition
Situé rue de Fürstenberg, au cœur de Saint-Germain-des-Prés, le Musée national Eugène-Delacroix est installé au sein de l’appartement et de l’atelier où Delacroix déménagea en décembre 1857. Sauvé dans les années 1930 grâce à l’engagement de grands artistes et de personnalités intellectuelles, réunis autour du peintre Maurice Denis, ce lieu exceptionnel et singulier devient un musée associatif, puis un Musée national en 1971 ; il est rattaché à l’Établissement public du Musée du Louvre depuis 2004. Il est un des très rares ateliers d’un grand artiste conservé, dans sa disposition initiale. Le musée Delacroix réunit un ensemble de collections liées au peintre français - peintures, pastels, dessins, lithographies, ainsi qu’un ensemble important de lettres et de souvenirs. Lieu de mémoire - Eugène Delacroix y mourut le 13 août 1863 -, le musée est aussi un lieu intime où la rencontre avec l’esprit de la création de l’artiste est sensible. L’accrochage renouvelé de ses collections permet aux visiteurs de découvrir des œuvres différentes au fil des mois. Une grande exposition annuelle y est organisée, autour de thèmes liés à la création du peintre. L’atelier dans le jardin fut construit à la demande de Delacroix ; sa grande façade vitrée sur le jardin s’orne de moulages d’œuvres antiques. La rénovation récente du jardin offre aux visiteurs un havre de paix et de calme au cœur de Paris. Elle permet aussi de découvrir les goûts floraux de Delacroix, dans une réinvention fidèle à l’esprit du jardin qu’il conçut lors de son installation. A l'occasion des Journées du patrimoine, venez découvrir les lieux chers à Delacroix et ce qu'ils sont devenus, près de 150 ans après la mort de l'artiste. Une promenade touristique est proposée au visiteur, afin d'identifier les processus de patrimonialisation qui font qu'un lieu reste ou non un lieu important dans l'histoire d'une ville ou d'un pays.

Adresse : 6, rue de Fürstenberg, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : Métro Saint-Germain-des-Prés / Mabillon Bus 39, 63, 70, 86, 95, 96 Parcs de stationnement : rue des Saints-Pères (face à la faculté de médecine), carrefour Saint-Germain-des-Prés/rue de Rennes Taxis : carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes Ouverture tous les jours sauf le mardi, de 9h30 à 17h30



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée national Eugène-Delacroix







Journées du patrimoine 2016 -Visite de l'Institut de France

Paris - Institut de France

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice scolaire et éducatif - Monument historique
Ancien collège des Quatre-Nations voulu par Mazarin, le Palais du 23 quai de Conti a été construit par Louis Le Vau à partir de 1662. . La chapelle, aujourd’hui salle des séances solennelles de l’Institut de France et des Académies, est surmontée d'une des plus belles coupoles de Paris (ronde à l'extérieur et ovale à l'intérieur). On y trouve notamment le monument funéraire de Mazarin sculpté par Antoine Coysevox. Palais des Beaux-Arts sous le Consulat, il devint le siège de l'Institut de France en 1805. L'Institut de France ainsi que les cinq Académies qui le composent (Académie française, Académie des inscriptions & belles-lettres, Académie des sciences, Académie des beaux-arts et Académie des sciences morales & politiques) sont des personnes morales de droit public à statut particulier placées sous la protection du président de la République. Ils ont pour mission de contribuer à titre non lucratif au perfectionnement et au rayonnement des lettres, des sciences et des arts. L'Institut est placé sous l'autorité d'un chancelier élu pour trois ans. Le Palais de l'Institut abrite également la bibliothèque Mazarine, ouverte au public depuis 1643. Riche de son passé, l'Institut de France est résolument tourné vers l'avenir : un auditorium de 350 places est en cours de construction pour permettre aux Académies de mieux faire rayonner leurs travaux. © Gérard Blot / Institut de France

Adresse : 23, quai de Conti, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : Métro Louvre-Rivoli / Pont-neuf / Odéon



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Institut de France







Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Bibliothèque Mazarine

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice scolaire et éducatif - Monument historique
Aujourd'hui intégrée au Palais de l'Institut, la Bibliothèque Mazarine est la plus ancienne bibliothèque publique de France et l'une des plus riches. A l'origine bibliothèque personnelle du cardinal Mazarin (1602-1661), elle fut ouverte au public dès 1643. Pour en assurer la pérennité, Mazarin décida de la joindre au Collège des Quatre-Nations, dont il assura la fondation peu de temps avant sa mort. La construction du collège, sur les plans de l'architecte Louis Le Vau, en bordure du Quartier Latin et face au Louvre, dura une vingtaine d'année (1662-1682). L'aile gauche fut réservée à la bibliothèque. La Bibliothèque Mazarine n'a pas cessé depuis lors de se développer ; elle demeure aujourd'hui, plus de trois cent cinquante ans après sa fondation, une bibliothèque d'étude et de recherche ouverte à tous, ainsi qu'un véritable musée du livre. Sa salle de lecture perpétue le décor unique d'une grande bibliothèque du XVIIe siècle.

Adresse : 23, quai de Conti, Paris, 75006, Ile-de-France
Accès : Métro : - Pont-Neuf (ligne 7) ; - Louvre Rivoli (ligne 1) ; - Saint-Michel (ligne 4, RER C) ; - Odéon (lignes 4, 10). Bus - 24 et 27 : arrêt Pont des arts, quai de Conti ; - 58 et 70 : arrêt Pont Neuf, quai des Grands Augustins ; - 69 et 72, arrêt Pont des arts, Louvre-Rivoli. Velib : - 5 quai Malaquais ; - 41 quai de l'Horloge ; - 1 rue Jacques Callot ; - 7 rue du Pont de Lodi.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Bibliothèque Mazarine







Journées du patrimoine 2016 -[ANNULÉ] Visite-conférence du théâtre de la Comédie-Française

Paris 1er - Théâtre de la Comédie-Française

Lieu de spectacles, sports et loisirs - Monument historique
Théâtre à l'italienne construit par Victor Louis entre 1786 et 1790 dans la salle Richelieu du Palais Royal. La Troupe de la Comédie-Française, créée en 1680 à l'hôtel de Guénégaud, s'y installe en 1799. Le théâtre subit plusieurs transformations, en 1822, dans les années 1860 à 1864 puis suite à un incendie en 1900.

Adresse : 1 place Colette, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro Palais-Royal Bus 21, 27, 39, 48, 67, 68, 69, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Théâtre de la Comédie-Française







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - American church in Paris - Église américaine de Paris

Édifice religieux
Première église américaine fondée en dehors du territoire des États-Unis, construite en 1931. Aujourd'hui, l’église a une congrégation internationale, avec plus de 40 nationalités différentes et 30 confessions représentées.

Adresse : 65, quai d'Orsay, Paris, 75007, Ile-de-France
Accès : M8, M13 Invalides, M9 Alma-Marceau RER C Pont-de-l'Alma, Invalides Bus 28, 63, 80, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : American church in Paris - Église américaine de Paris







Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris 8ème - Hôtel d'Évreux - Palais de l'Élysée

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Espace naturel, parc, jardin - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Entre 1718 et 1720, l'architecte Armand-Claude Mollet édifie pour le Comte d’Évreux un hôtel qui constitue le corps principal du Palais de l'Elysée, de style classique, suivant les canons français de l'époque. Propriété successivement de la Marquise de Pompadour, de Louis XV, de Nicolas Beaujon qui fait transformer l'hôtel par Étienne-Louis Boullée, puis de Louis XVI, l'hôtel d’Évreux devient la propriété de Napoléon Ier en 1809, qui y signera son abdication le 22 juin 1815. Le 12 décembre 1848, l'Assemblée Nationale assigne "l'Élysée national" comme résidence du Président de la République. Le palais est entièrement rénové sous Napoléon III par Joseph-Eugène Lacroix. Fermé entre le 13 juin 1940 et 1946, le palais retrouve sa fonction présidentielle avec Vincent Auriol. Les visiteurs entreront par la grille du Coq, située au fond des jardins, avant de pénétrer successivement dans les différents salons, dont le salon Murat où se tient le conseil des ministres chaque mercredi, et la salle des fêtes qui accueille les dîners d’État. Les visiteurs emprunteront ensuite l'escalier menant au bureau du Président de la République avant de ressortir du palais par la cour d'honneur. Le collier de grand maître de la Légion d'honneur, des voitures présidentielles et des objets offerts au Président de la République lors de ses déplacements, notamment par d'autres chefs d’État, seront exposés au public.

Adresse : Avenue Gabriel (Grille du Coq), Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M1, M13 Champs-Élysées - Clemenceau M9, M13 Miromesnil



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel d'Évreux - Palais de l'Élysée







Paris 1er - Circuits "Passages et galeries"

L'association Passages & Galeries organise des itinéraires commentés gratuits autour des passages couverts parisiens. Trois circuits sont proposés pour découvrir ces lieux secrets: la vie parisienne,Paris et ses grands boulevards, Paris historique.

Adresse : RDV Métro Palais-Royal, place Colette, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : M1, M7 Palais Royal



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuits "Passages et galeries"



Paris-1ER-Arrondissement - Palais-Royal : Ministère de la Culture et de la Communication-Conseil d'État-Conseil Constitutionnel

Jardin remarquable - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Ouverture exceptionnelle - Monument historique
Héritage du cardinal de Richelieu, le Palais-Royal fut la résidence du jeune Louis XIV, puis celle des princes de la maison d'Orléans, et enfin celle de Jérôme Bonaparte. Il abrite aujourd'hui quatre institutions : le ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil constitutionnel, le Conseil d'État et la Comédie française. A l'occasion des Journées européennes du patrimoine, l'ouverture des espaces monumentaux du Palais-Royal permet à tous de découvrir un ensemble d'une exceptionnelle qualité architecturale et urbaine. Photo : Jardin du Palais-Royal Crédits : © MCC

Adresse : 2 points d'accès : par la Place Colette ou par le Péristyle de Montpensier, rue de Montpensier, 75001 Paris, Île-de-France
Accès : M° 1, 7 : Palais Royal-Musée du Louvre. Deux points d'accès : par la Place Colette et par le péristyle de Montpensier, rue de Montpensier, 75001 Paris. Un vestiaire sera à la disposition des visiteurs pour: les petites valises (type "cabine"), les sacs à dos, les parapluies, les casques, les poussettes. Dans le cadre de Vigipirate Attentats, l'accès au site sera interdit aux visiteurs munis de bagages encombrants (valises et sacs de grande contenance).



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais-Royal : Ministère de la Culture et de la Communication-Conseil d'État-Conseil Constitutionnel



Paris - Musée du Louvre (porte des Arts)



Adresse : Musée du Louvre, Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée du Louvre (porte des Arts)



Paris 8ème - Église de La Madeleine

Édifice religieux - Monument historique
La construction de l'église de La Madeleine, a débuté sous Louis XV en 1763. A la Révolution le chantier fut abandonné. En 1806 Napoléon Ier décide de reprendre ces travaux pour l'édification d'un Temple à la gloire de la Grande Armée, sous la conduite de l'architecte Vignon. Louis XVIII redonne au chantier sa destination religieuse. L'église achevée en 1842 comporte une statuaire exceptionnelle de la première moitié du XIXe siècle et des œuvres majeures telles le Fronton, les Portes de bronze, le Maître-Autel et les Grandes Orgues.

Adresse : Place de la Madeleine, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : Métro Madeleine lignes 8,12,14 Bus: 24, 42, 52, 84, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église de La Madeleine



Paris 6ème - Église Saint-Sulpice

Édifice religieux - Monument historique
Élément emblématique de l'urbanisation rapide du territoire rural ayant entouré l'abbaye de Saint-Germain, justement appelée "des Prés". La plus vaste église de Paris et l'une des plus célèbres. Construite à partir de 1646 à l'emplacement d'un petit sanctuaire médiéval à l'instigation de Jean-Jacques Olier, ami de Vincent de Paul, maître de l’École française de spiritualité, fondateur du séminaire et de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice. Magnifique architecture classique reprenant surtout, pour l'intérieur, les plans de Daniel Gittard, datés de 1660, et pour la façade, plus tardive, ceux de Servandoni et de Chalgrin (tour de gauche, la plus haute de Paris avant la tour Eiffel, l'autre restant inachevée). Nombreuses œuvres d'art marquantes, en particulier les sculptures de plusieurs artistes majeurs du XVIIIe siècle, des peintures du XVIIe et du XIXe siècles (Noël Hallé, J.B. Pierre, Delacroix...). Beaux exemples d'art décoratif (boiseries, bronze doré, décor de la chapelle de la Vierge). Orgues de Cavaillé-Coll réputés. Curieux gnomon astronomique.

Adresse : Place Saint-Sulpice, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : M4 Saint-Sulpice, M10 Mabillon, M10, M12 Sèvres-Babylone Bus 39, 58, 63, 70, 87, 89, 95, 96



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Sulpice



Journées du patrimoine 2016 -[ANNULÉ] - Visite commentée

Paris - Conférence des évêques de France

Édifice religieux - Espace naturel, parc, jardin - Ouverture exceptionnelle
La maison de la Conférence des Évêques de France occupe les bâtiments d'un ancien couvent des sœurs du Cénacle. La visite permettra de découvrir l'atrium, le jardin et la chapelle avec plusieurs œuvres d'art religieux. Cette année, ouverture exceptionnelle de l'amphithéâtre (150 places) ou s'est déroulée l'Assemblée plénière des évêques en avril 2013. La Conférence des évêques de France réunit tous les évêques de France « pour qu’ils exercent conjointement certaines charges pastorales ». Elle rassemble près de deux cent personnes, prêtres, religieux et religieuses, laïcs salariés et bénévoles. La maison accueille de nombreuses sessions rassemblant des participants de l'ensemble des diocèses de France et des quatre coins du monde.

Adresse : 58, avenue de Breteuil 75007 Paris, Île-de-France
Accès : Accès par le 58 avenue de Breteuil uniquement



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Conférence des évêques de France







Journées du patrimoine 2016 -Centenaire de la bataille de Verdun

Paris - École militaire

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Archives - Édifice scolaire et éducatif - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Louis XV, à l'instigation des frères Paris et de Mme de Pompadour, jeta son dévolu sur la plaine de Grenelle ancienne garenne, qui relevait pour partie de l'abbaye Sainte-Geneviève et pour partie de l'Hôtel des Invalides afin de créer une école militaire. Ange-Jacques Gabriel fut choisi pour concevoir et assurer la réalisation des bâtiments. En 1773, l'œuvre était accomplie. La cour royale est encadrée de portiques à colonnes doriques au rez-de-chaussée et ioniques à l'étage. Le corps central ou château la domine sans ostentation, orné de colonnes corinthiennes colossales et surmonté d'un dôme quadrangulaire. En 1780, l'architecte Gabriel étant âgé de 82 ans, on lui adjoint l'architecte Boullée, puis l'architecte Théodore Brongniart qui achève les travaux et termine en particulier les pavillons latéraux du château. En 1787, l’École fut définitivement fermée. Ses locaux furent affectés à l'Hôtel-Dieu. La Révolution y établit tout d'abord un dépôt de farine et des moulins à bras, ce qui lui valut d'être envahie, en août 1792, par la foule. Puis le Comité de Salut Public en fit une caserne, destination qu'elle a gardé aujourd'hui. Le Second Empire y a édifié deux pavillons affectés à l'Artillerie et à la Cavalerie.

Adresse : 1, place Joffre, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : Metro ligne 8 École militaire / Bus 82, 92, 80, 28, 87.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : École militaire







Journées du patrimoine 2016 -Point d'information des Journées européennes du patrimoine

Paris - Ministère de la Culture et de la Communication - Immeuble des Bons Enfants

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Sur le territoire de l'ancienne section révolutionnaire du Palais Royal (mai 1790), à deux pas de la Comédie française et du Palais du Louvre, s'élèvent les Bons Enfants, ministère de la Culture et de la Communication. C'est un quartier conservateur et moderne, idéal pour marquer la pierre par une intervention contemporaine. Architectes : Francis Soler et Frédéric Druot. Inauguration en février 2005.

Adresse : 182, rue Saint-Honoré, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : M° Palais-Royal



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ministère de la Culture et de la Communication - Immeuble des Bons Enfants







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée de l'Hôtel particulier

Paris - Éléphant Paname

Château, hôtel urbain, palais, manoir
L’hôtel de la rue Volney, devenu Éléphant Paname, fut érigé sous Napoléon III par l’ambassadeur de Russie en France, Alexandre Soltykoff. Ce grand amateur d’art et mécène était une figure de l’époque. Les salons de l’hôtel, richement décorés dans le style Second Empire, constituent une perle de la vie parisienne. Déserté à la fin de l’Empire, l’hôtel est devenu par la suite le siège social d’une banque parisienne. Fonctionnalité et mauvais goût ont recouvert sans vergogne les stucs et les dorures. Un mal pour un bien : le lieu entièrement coffré renfermait comme par miracle de véritables trésors. De cette époque date la construction d’une prouesse architecturale : pour accueillir la clientèle, la cour et les écuries ont été supprimées et leur emplacement fut recouvert d’un dôme en pavés de verre. Sa dimension exceptionnelle recouvre un espace de plus de 250 m² et sa structure, sans aucune armature, tient du prodige. Aujourd’hui, Éléphant Paname, c’est 500 m² d’espaces prestigieux pour accueillir expositions, installations, performances, défilés, conférences, concerts, spectacles... Éléphant Paname confronte les œuvres de référence et les talents inédits. Il relie les époques et les disciplines. Éléphant Paname, c’est aussi 500 m² de studios ultra équipés, destinés aux compagnies et cours de danse ou de théâtre, aux chorégraphes, acteurs, metteurs en scène... Éléphant Paname, c’est enfin un restaurant de qualité et de partage, à la fois gastronomique et accessible. C’est aussi un salon de thé où l’on s’attarde. On veut y vivre, y créer, y songer, y refaire le monde. Totalement indépendant, Éléphant Paname est une maison de famille avec une âme, un esprit, une philosophie.

Adresse : 10, rue Volney, Paris, 75002, Ile-de-France
Accès : M° Opéra M° Pyramides M° Madeleine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Éléphant Paname







Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Église Saint-Joseph-des-Carmes

Édifice religieux - Monument historique
L'église Saint-Joseph-des-Carmes est un site exceptionnel à Paris. Église au style baroque italien, elle accueille au début du XVIIe siècle la première communauté de frères Carmes Déchaux en France après la réforme menée par sainte Thérèse d'Avila. En 1792, l'église fut transformée en prison pour les prêtres réfractaires refusant de signer la "Constitution civile du Clergé". Plus de 110 prêtres et évêques ont été martyrisés le 2 septembre de cette même année dans les jardins attenants à l'église. Une crypte leur est consacrée. Au XIXe siècle, le Père Lacordaire réimplanta l'ordre dominicain en cette église et se lia d'amitié avec Frédéric Ozanam, précurseur du "catholicisme social" . Frédéric Ozanam, fondateur des "Conférences Saint Vincent de Paul", meurt à 40 ans après s'être dévoué au plus pauvres. Enterré dans la crypte de l'église Saint-Joseph, il a été béatifié en 1997 par le pape Jean-Paul II lors de son voyage à Paris à l'occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ).

Adresse : 70, rue de Vaugirard, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : Métro 4 Saint-Placide Métro 12 Rennes Métro 10 Sèvres-Babylone



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Joseph-des-Carmes







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris 6ème - Chapelle des sœurs auxiliatrices

Édifice religieux - Ouverture exceptionnelle
Chapelle construite de 1873 à 1876 et rénovée en 2002. De style néo-byzantin, elle est en forme de croix grecque avec abside. Dôme couvert de tuiles vernissées encadré de quatre anges de bronze qui sonnent de la trompette aux quatre points cardinaux.

Adresse : 16 rue Saint-Jean-Baptiste de La Salle, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : Métro Vanneau et Duroc, bus 70 et 39 (arrêt Vanneau St Romain)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Chapelle des sœurs auxiliatrices







Paris - Mémorial du Bazar de la Charité - Chapelle Notre-Dame-de-Consolation

Édifice religieux - Édifice commémoratif - Monument historique
Monument commémoratif de l'incendie du Bazar de la Charité du 4 mai 1897, médaillé d'or à l'Exposition universelle de 1900. Chapelle de style néo-classique et chemin de croix mémorial installé dans le cloître, construits à l'emplacement de l'incendie du Bazar de la Charité du 4 mai 1897. Parmi les victimes, des personnes illustres comme la duchesse d'Alençon, sœur de Sissi, mais aussi de très modestes, qui sans ce monument seraient oubliées. Le monument appartient à l'association Mémorial du Bazar de la Charité, composée de descendants des victimes de l'incendie du 4 mai 1897.

Adresse : 23, rue Jean Goujon, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M9 Alma-Marceau, M1 Franklin-Roosevelt, M13 Champs-Élysées - Clemenceau



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mémorial du Bazar de la Charité - Chapelle Notre-Dame-de-Consolation



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris 7ème - Musée Valentin Haüy

Musée, salle d'exposition
Le Musée Valentin Haüy appartient à l'Association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants. Il a été fondé par un aveugle, Edgard Guilbeau, pour valoriser l'invention du braille et la placer dans son contexte historique. Les collections très variées - iconographie, ouvrages, appareils - sont mises en valeur par un mobilier Art Nouveau, créé spécialement pour elles, qui confère à la pièce son atmosphère de cabinet de curiosités.

Adresse : 5 rue Duroc, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M10, M13 Duroc / Bus 28, 39, 70, 82, 87, 89, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée Valentin Haüy







Paris - Mémorial du Bazar de la Charité - Chapelle Notre-Dame-de-Consolation

Édifice religieux - Édifice commémoratif - Monument historique
Monument commémoratif de l'incendie du Bazar de la Charité du 4 mai 1897, médaillé d'or à l'Exposition universelle de 1900. Chapelle de style néo-classique et chemin de croix mémorial installé dans le cloître, construits à l'emplacement de l'incendie du Bazar de la Charité du 4 mai 1897. Parmi les victimes, des personnes illustres comme la duchesse d'Alençon, sœur de Sissi, mais aussi de très modestes, qui sans ce monument seraient oubliées. Le monument appartient à l'association Mémorial du Bazar de la Charité, composée de descendants des victimes de l'incendie du 4 mai 1897.

Adresse : 23, rue Jean Goujon, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M9 Alma-Marceau, M1 Franklin-Roosevelt, M13 Champs-Élysées - Clemenceau



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mémorial du Bazar de la Charité - Chapelle Notre-Dame-de-Consolation



Journées du patrimoine 2016 -Exposition

Paris - Oratoire du Louvre

Édifice religieux - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Église construite à partir de 1621 par le Cardinal de Bérulle, fondateur de la congrégation des Prêtres de l’Oratoire. Louis XIII en fait la chapelle royale du palais du Louvre en 1623. Napoléon la met à la disposition des Protestants de Paris en 1811. Depuis lors, il y a un culte chaque dimanche, dans la sensibilité protestante libérale. La chaire est d’époque, Bossuet et Malebranche y ont donc prêché. Le tambour et les stalles viennent de l’église Saint-Louis du Louvre et ont été intégrés à l’Oratoire quand ils l'ont aménagé en temple protestant. Les grandes orgues ont été refaites en 1960. Au 160 rue de Rivoli, au chevet de l’église, s’élève le monument de l’amiral Gaspard de Coligny, mort au cours du massacre de la Saint Barthélémy en 1572, cette statue monumentale en marbre de Carrare a été érigée en 1889 pour le centenaire de la Révolution. Voir http://oratoiredulouvre.fr/patrimoine

Adresse : 145, rue Saint-Honoré - 160, rue de Rivoli, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro ligne 1 Louvre-Rivoli, ligne 7 Palais Royal-Musée du Louvre Bus 21, 27, 67, 69, 72, 76, 81, 85 Louvre-Rivoli RER Châtelet-les-Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Oratoire du Louvre







Journées du patrimoine 2016 -Weekend piano au Palais de Béhague

Paris - Palais de Béhague - Ambassade de Roumanie

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Cet hôtel particulier de la Belle Époque se distingue par son style éclectique et sa salle de théâtre byzantine. Les salons de la comtesse Martine de Béhague (1870-1939) sont parfaitement conservés. Boiseries du XVIIIe siècle, pièces en marbre français et italien.

Adresse : 123, rue Saint-Dominique, Paris 7ème, 75007, Ile-de-France
Accès : M8 : Ecole Militaire / RER C Pont de l'Alma / Bus 42, 69, 80, 92 Bosquet-St. Dominique



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais de Béhague - Ambassade de Roumanie







Journées du patrimoine 2016 -Concert spirituel de musique sacrée

Paris - Oratoire du Louvre

Édifice religieux - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Église construite à partir de 1621 par le Cardinal de Bérulle, fondateur de la congrégation des Prêtres de l’Oratoire. Louis XIII en fait la chapelle royale du palais du Louvre en 1623. Napoléon la met à la disposition des Protestants de Paris en 1811. Depuis lors, il y a un culte chaque dimanche, dans la sensibilité protestante libérale. La chaire est d’époque, Bossuet et Malebranche y ont donc prêché. Le tambour et les stalles viennent de l’église Saint-Louis du Louvre et ont été intégrés à l’Oratoire quand ils l'ont aménagé en temple protestant. Les grandes orgues ont été refaites en 1960. Au 160 rue de Rivoli, au chevet de l’église, s’élève le monument de l’amiral Gaspard de Coligny, mort au cours du massacre de la Saint Barthélémy en 1572, cette statue monumentale en marbre de Carrare a été érigée en 1889 pour le centenaire de la Révolution. Voir http://oratoiredulouvre.fr/patrimoine

Adresse : 145, rue Saint-Honoré - 160, rue de Rivoli, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro ligne 1 Louvre-Rivoli, ligne 7 Palais Royal-Musée du Louvre Bus 21, 27, 67, 69, 72, 76, 81, 85 Louvre-Rivoli RER Châtelet-les-Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Oratoire du Louvre







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Hôtel Schneider - Ambassade du Brésil

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
L’ambassade du Brésil à Paris occupe l’ancien hôtel particulier de la famille Schneider depuis 1971, date à laquelle l'édifice, construit pendant la première moitié du XIXe siècle, a été acheté par le gouvernement brésilien. L’immeuble est situé dans un ensemble urbain qui a été inscrit à l'inventaire des sites historiques et pittoresques de Paris et dans le périmètre de protection des Monuments historiques. L’hôtel particulier, édifié sur un terrain de 1 860 mètres carrés, se trouve sur la rive droite, dans le VIIIe arrondissement de Paris, entre le pont de l’Alma et le pont des Invalides, construits pendant la deuxième moitié du XIXe siècle. De l’autre côté du fleuve se situent des monuments importants tels que l’Hôtel des Invalides et la Tour Eiffel. L’immeuble a été bâti en pierre de taille, du sous-sol au toit, dans le style éclectique du Second Empire, pendant le règne de Napoléon III. Sa façade en pierre est surmontée d’une cimaise et d’un toit en ardoise avec terrasson en zinc. Le grand escalier est orné d’une rampe en fer forgé avec des applications en bronze de même que la véranda. Le drapeau brésilien est placé sur le toit de l’édifice et peut être vu par les milliers de Parisiens et de visiteurs qui utilisent la Seine comme voie de transport. L’ambassade du Brésil à Paris dispose d’un espace vaste et somptueux dont la géométrie variable permet un usage multiple. À l’intérieur du bâtiment, l’ambassade a opté pour une décoration sobre qui met en valeur les splendides lignes de l’architecture et la délicatesse de l’ornementation.

Adresse : 34, cours Albert-Ier, Paris, Île-de-France
Accès : M9 Alma-Marceau Bus 42, 63, 72, 80, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Schneider - Ambassade du Brésil







Journées du patrimoine 2016 -Visite guidée

Paris-1ER-Arrondissement - Église Saint-Germain-l'Auxerrois

Édifice religieux - Monument historique
Fondation mérovingienne, la première église Saint-Germain-l’Auxerrois fut détruite lors du grand siège de Paris par les Normands en 885-886, puis rebâtie au XIe siècle. L’édifice fut remanié dans la première moitié du XIIe siècle et le portail occidental réalisé vers 1220-1230. Le chœur et la première travée de la chapelle de la Vierge datent du XIVe siècle, la nef et le porche actuel du siècle suivant, le transept et les chapelles du chœur du XVIe siècle. Vers 1580, la reconstruction de l’église, était achevée. Une importante campagne de travaux fut menée au début du XVIIe siècle. Le sanctuaire fut entièrement réaménagé et décoré et on plaça dans la nef, une chaire et un banc d’œuvre. Les destructions commencèrent au XVIIe siècle par la suppression du trumeau du portail occidental et se poursuivirent au siècle suivant, par celle du tympan du portail puis du jubé placé à l’entrée du chœur, œuvre de Jean Goujon et Pierre Lescot. Au XVIIIe siècle également, le chœur reçut une nouvelle décoration due à l’architecte Claude Bacarit et au sculpteur Louis-Claude Vassé. En 1793, l’église fut fermée et reçut diverses affectations. Elle ne fut rendue au culte catholique qu’en 1802. Au cours des journées d'émeute des 14 et 15 février 1831, l'église fut profanée puis de nouveau fermée. Ce n’est que le 13 mai 1837, qu’eut lieu la cérémonie de réouverture. À partir de cette date, d’importants travaux de restauration furent entrepris, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur où la décoration peinte et vitrée des chapelles fut entièrement renouvelée.

Adresse : 2, place du Louvre, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro Louvre-Rivoli, Pont Neuf Bus 67, 69, 70, 72 et 76



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Germain-l'Auxerrois







Paris-1ER-Arrondissement - Hôtel de Toulouse - Banque de France

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Ouverture exceptionnelle
Banque de France - Hôtel de Toulouse (salons d'apparat - galerie dorée restaurée en 2015).

Adresse : 31, rue Croix-des-Petits-Champs, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : M° Palais-Royal, M° Bourse, M° Châtelet-les Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Toulouse - Banque de France



Paris - Hôtel de Beauvau - Ministère de l'Intérieur

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle - Château, hôtel urbain, palais, manoir
L'hôtel Beauvau ouvre ses portes au public une fois par an, lors des Journées européennes du patrimoine. Outre la visite des salons et jardin du ministre, des animations et des expositions sont proposées aux visiteurs. Construit en 1770, cet hôtel particulier a conservé le nom de l’un de ses habitants, le maréchal de Beauvau-Craon. Siège du ministère de l'Intérieur depuis 1861, on l’appelle communément la « Place Beauvau ». Acheté par l’Etat en 1859, sous Napoléon III, cet emplacement avait été choisi en raison de sa proximité avec l’Elysée. A l’occasion de l’édition 2016, les visiteurs seront invités à suivre un parcours les menant de la cour d’honneur au bureau du ministre. Au niveau de la salle des fêtes du ministère, une exposition consacrée au quarantième anniversaire du service central de renseignement criminel de la gendarmerie nationale et plus largement à la police technique et scientifique sera présentée. Au fil de l’itinéraire, le public découvrira des véhicules d’intervention et les brigades équestres de la police et de la gendarmerie nationales. Des formations musicales du service départemental d'incendie et de secours ou la musique des gardiens de la paix de la préfecture de Police se produiront dans les cours et le jardin du ministre. Enfin, la visite s’achèvera par l’une des quatre cellules de la Gestapo de Paris, lieu de détention pour nombre de résistants interrogés dans ces murs à partir de 1942.

Adresse : Place Beauvau, Paris, 75008, Ile-de-France
Accès : Gare Saint-Lazare Métro Champs-Élysées-Clemenceau, Miromesnil, Madeleine, Saint-Augustin Bus 20, 21, 24, 26, 27, 28, 29, 42, 43, 52 (sauf dimanche), 80, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Beauvau - Ministère de l'Intérieur



Paris - Mairie du 1er arrondissement

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Ouverture exceptionnelle
Mairie du style Renaissance face au Louvre. Elle est entourée par l'Eglise d'Auxerrois, de son Beffroi unique sur Paris et de la place du Louvre. La restauration en 2016 de son escalier d'honneur redonne à la Mairie du 1er son cachet originel. Vous pourrez également découvrir sa Salle des Mariages et sa terrasse donnant une vue sur le Louvre.

Adresse : 4, place du Louvre, 75001, Paris, Île-de-France
Accès : M° Louvre-Rivoli, Pont-Neuf



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mairie du 1er arrondissement



Paris - Grand Palais

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : Avenue Winston-Churchill et square Jean-Perrin 75008 Paris, Île-de-France
Accès : Entrée gratuite - RDV square Jean Perrin -



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Grand Palais



Journées du patrimoine 2016 -Atelier joailler

Paris - Maison Bucherer

Première participation - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Fondée en Suisse en 1888, Bucherer est le plus grand distributeur d’horlogerie, joaillerie et bijouterie en Europe. Cette entreprise familiale depuis trois générations propose un large éventail de garde-temps de marques de renom. Au cœur de l’assortiment de bijoux, des collections « Maison » et des créations mettent en valeur de rarissimes diamants de couleur naturelle. En avril 2013, la Maison Bucherer a ouvert à Paris le plus grand magasin du monde consacré à l’horlogerie d’exception. Situé dans un monument classé au titre des monuments historiques, lieu de prédilection des amateurs de garde-temps venus de Paris et du monde entier, l’écrin parisien offre ses espaces d’exposition aux créations de 32 marques horlogères et joaillères allant de l’accessible à l’exceptionnel. Depuis son ouverture il y a 3 ans, la Maison Bucherer s’est affirmée comme l’adresse horlogère à Paris.

Adresse : 12, boulevard des Capucines 75009 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison Bucherer







Journées du patrimoine 2016 -Visite du Sénat

Paris - Sénat - Palais du Luxembourg, hôtel de la Présidence et serres du jardin du Luxembourg

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir
Siège du Sénat, l’une des deux assemblées parlementaires avec l’Assemblée Nationale, le palais du Luxembourg fut construit à partir de 1615 par Salomon de Brosse pour être le palais de Marie de Médicis, veuve d’Henri IV, qui souhaitait retrouver l'architecture du palais Pitti de Florence où elle avait passé son enfance. Ce palais fut tour à tour une demeure royale, une prison révolutionnaire, puis le siège du pouvoir exécutif brièvement après la Révolution. L’hémicycle actuel (ou salle des séances) a été construit entre 1836 et 1841 sur les plans d’Alphonse de Gisors. Le palais accueille le Sénat de la République depuis 1879. Le palais du Luxembourg tire son nom du duc de Piney, François de Luxembourg, qui avait acquis un hôtel bâti vers le milieu du XVIe siècle. L'hôtel a été agrandi et redécoré par Germain Boffrand, entre 1709 et 1716. Cet hôtel, dénommé aujourd'hui hôtel du Petit Luxembourg, est le siège de la Présidence du Sénat. Les serres du jardin du Luxembourg, administrées et gérées par le Sénat depuis 1879, sont à la fois un lieu de production de plantes pour l'embellissement du jardin et la décoration florale du palais du Luxembourg et un lieu de conservation d'un patrimoine végétal datant du milieu du XIXe siècle.

Adresse : 15, rue de Vaugirard, 75006, Paris, Ile-de-France
Accès : M4, M10 Odéon, M10 Mabillon / RER B Luxembourg / Bus 58, 84, 89



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Sénat - Palais du Luxembourg, hôtel de la Présidence et serres du jardin du Luxembourg







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée sur l'histoire de l'horlogerie

Paris - Maison Bucherer

Première participation - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Fondée en Suisse en 1888, Bucherer est le plus grand distributeur d’horlogerie, joaillerie et bijouterie en Europe. Cette entreprise familiale depuis trois générations propose un large éventail de garde-temps de marques de renom. Au cœur de l’assortiment de bijoux, des collections « Maison » et des créations mettent en valeur de rarissimes diamants de couleur naturelle. En avril 2013, la Maison Bucherer a ouvert à Paris le plus grand magasin du monde consacré à l’horlogerie d’exception. Situé dans un monument classé au titre des monuments historiques, lieu de prédilection des amateurs de garde-temps venus de Paris et du monde entier, l’écrin parisien offre ses espaces d’exposition aux créations de 32 marques horlogères et joaillères allant de l’accessible à l’exceptionnel. Depuis son ouverture il y a 3 ans, la Maison Bucherer s’est affirmée comme l’adresse horlogère à Paris.

Adresse : 12, boulevard des Capucines 75009 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison Bucherer







Paris-6E-Arrondissement - Restaurant La Coupole

Première participation


Adresse : 102, boulevard Raspail, 75014, Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Restaurant La Coupole



Journées du patrimoine 2016 -Visite de l'appartement d'Auguste Comte

Paris - Maison d'Auguste Comte

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Musée, salle d'exposition - Maison des illustres - Monument historique
Appartement où vécut le philosophe Auguste Comte de 1841 à 1857, situé au 2e étage de l'immeuble. Six pièces avec mobilier d'époque, objets personnels du philosophe, manuscrits et œuvres exposés dans des vitrines. Centre de documentation et de recherche au 1er étage, dépositaire de la plus grande partie de la correspondance d'Auguste Comte. Auguste Comte (1798-1857) fut un collaborateur de Saint-Simon qui contribua beaucoup à la formation de sa pensée : une philosophie commandée par le souci de"terminer l'époque révolutionnaire", en faisant converger les esprits vers une doctrine unique, le positivisme, et de réorganiser la société en faisant de la politique une "science positive et physique". Sa pensée évolua vers un véritable positivisme religieux. La société positiviste avait pour devise "L'amour pour principe, l'ordre pour base et le progrès pour tous".

Adresse : 10, rue Monsieur-le-Prince, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : M4, M10 Odéon RER B Luxembourg Bus 86, 87, 63, 70



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison d'Auguste Comte







Paris - Odéon - Théâtre de l'Europe

Monument historique - Ouverture exceptionnelle - Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : Place de l'Odéon 75006 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Odéon - Théâtre de l'Europe



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Temple du Saint-Esprit

Édifice religieux
L'église protestante réformée du Saint-Esprit est l'une des 400 paroisses de l'Église réformée de France (ERF), issue des mouvements de la Réforme du XVIe siècle. Deux luthériens célèbres sont à l'origine de la construction du temple du Saint-Esprit : le baron Georges-Eugène Haussmann, préfet du Second Empire, et Victor Baltard, architecte, directeur des travaux de la Ville de Paris. La construction du temple, de 1863 à 1865, s'inscrit dans la deuxième phase de transformation de Paris ; dans ce nouveau quartier, les protestants célébraient leur culte dans une chapelle en bois devenue trop petite (chapelle Saint-Lazare). Sur décision du baron Haussmann, en 1862, un terrain fut acheté rue Roquépine, en face d'une église méthodiste construite la même année mais aujourd'hui disparue. Le projet de construction fut confié à Victor Baltard (architecte des Halles), et les travaux furent exécutés sous la direction de Théodore Ballu (élève d'Hippolyte Lebas, Théodore Ballu est l'architecte des églises Sainte-Clotilde et la Trinité, de la mairie du 1er arrondissement, pastiche de Saint-Germain-l'Auxerrois, et de l'Hôtel de Ville après son incendie lors de la Commune). Victor Baltard n'eut pas la liberté de réaliser le projet qu'il avait prévu : l'impératrice Eugénie et son entourage, d'un catholicisme rigoureux et étroit – et qui s'étaient déjà opposés à l'implantation du temple Place Saint-Augustin – imposèrent une façade neutre, de caractère plus laïque que religieux. Le fronton triangulaire fut le seul élément décoratif admis. Le clocheton fut ajouté au début du XXe siècle. Il rappelle celui que Baltard avait édifié à Notre-Dame-de-Lorette (architecte : Hippolyte Lebas). Le 3 décembre 1865 est célébré le culte de dédicace du temple. C'est dans ce lieu, le 6 juin 1872 que se tient le synode national, le premier autorisé officiellement depuis 1659, et celui de 1938 consacrant la réunification de l'Église réformée de France. Le 2 juin 1912, Sa Majesté Wilhelmine, reine des Pays-Bas, assiste au culte dans ce temple. Charles Mutin, successeur du célèbre facteur d'orgue Aristide Cavaillé-Coll, reconstruisit en 1898, sur les plans du Maître et un an avant sa mort, un nouvel orgue à l'église du Saint-Esprit, où existait un ancien orgue de J. Merklin, contemporain de la construction de l'édifice, et dont il conservera la soufflerie, le buffet et quelques tuyaux. Cet instrument est musicalement l'un des plus beaux orgues de Paris (deux claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes, transmissions mécaniques, 14 jeux - 12 réels).

Adresse : 5, rue Roquépine, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : Métro Saint-Augustin



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Temple du Saint-Esprit







Paris - Église Notre-Dame-des-Victoires



Adresse : 4, place des Petits-Pères, Paris 2ème, 75002, Ile-de-France
Accès : Métro : Bourse ou Palais Royal



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-des-Victoires



Journées du patrimoine 2016 -Terres mêlées

Paris - Atelier de céramique Saint-André Perrin

Atelier de céramique dans une cour rénovée avec jardin. Cet atelier a été créé en 1971 et s'est spécialisé, dès son ouverture, dans la pratique des terres mêlées. Teintant la pâte à faïence avec différents colorants et mêlant les teintes obtenues, la motte de terres prend l'apparence d'un marbre de veines plus ou moins lâches. Depuis une dizaine d'années, une nouvelle production de pièces en motifs organisés (dite en nériage) vient s'ajouter à cette spécialité.

Adresse : 4, villa de l'Astrolabe, Paris, 75015, Ile-de-France
Accès : M12 : Falguière / Bus 28, 82, 92, 89



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Atelier de céramique Saint-André Perrin







Journées du patrimoine 2016 -Les ateliers d'artistes à Montparnasse, de la villa de l'Astrolabe à la villa Gabriel via la villa du Mont-Tonnerre et la rue Falguière

Paris - Cour artisanale de l'Astrolabe

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres
Cour artisanale où travaillaient des artistes et artisans. Les bâtiments datent de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle. L'association Monts 14 s'est longtemps battue contre un projet immobilier au 12, villa de l'Astrolabe: là se trouvait une cour artisanale où travaillaient un ébéniste d'art, un artiste-peintre-décorateur, un artisan fabriquant des masques en plumes pour le théâtre et un atelier de poterie. L'atelier de poterie fut fondé par Paul Savigny juste après la Seconde Guerre mondiale. Étant alors l'un des seuls à posséder un four permettant de cuire les œuvres en terre, il eut parmi sa clientèle les artistes les plus prestigieux, notamment Arbuste, Belmondo, Bourdelle, Consuelo de Saint-Exupéry, Terzieff, Zadkine. Les promoteurs ont réussi à chasser les artisans, mais ont gardé partiellement les bâtiments anciens. À l'heure actuelle, seul y vit encore l'artiste-peintre-décorateur.

Adresse : 12, villa de l'Astrolabe, Paris 15ème, 75015, Ile-de-France
Accès : M12 Falguière



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cour artisanale de l'Astrolabe







Paris - Villa Vassilieff

Patrimoine XXe - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Première participation
Vue exté­rieure de la Villa Vassilieff, Paris, 2016. Image : Jean-Baptiste Gurliat

Adresse : 21, rue du Maine 75015 Paris, Île-de-France
Accès : Villa Vassilieff, chemin du Montparnasse, 21 avenue du Maine, 75015 Paris. Métro : Montparnasse ou Falguière. Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h. Entrée libre.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Villa Vassilieff



Journées du patrimoine 2016 -Découvertes des archives exceptionnelles de Tassinari & Chatel, la plus ancienne manufacture de soieries lyonnaises

Paris - Show-room Tassinari & Chatel

Musée, salle d'exposition - Ouverture exceptionnelle
Ce show-room est habituellement réservé aux professionnels et uniquement sur rendez-vous. Il sera ouvert exceptionnellement au grand public qui découvrira de somptueuses archives de soieries (damas, lampas, brocarts d'or et d'argent...) racontant l'histoire de France de Louis XIV à nos jours. Le lieu recèle des plus beaux documents tissés qui appartiennent au patrimoine culturel français et qu'on trouve aujourd'hui à Versailles, au château de Compiègne, au Palais Royal de Madrid ou encore la Maison Blanche... sans oublier les nombreuses étoffes tissées sur demande de l'impératrice Joséphine.

Adresse : 10, rue du Mail, Paris 2ème, 75002, Ile-de-France
Accès : Metro 2 Bourse Le show-room se situe au 2e étage (ascenseur)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Show-room Tassinari & Chatel







Journées du patrimoine 2016 -Sous tension

Paris - Enedis - Direction régionale Paris

Ouverture exceptionnelle - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : 6, rue d'Aboukir 75002 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Enedis - Direction régionale Paris







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Société générale - Agence centrale

Construite par l'architecte Jacques Hermant au début du XXe siècle, l'agence centrale de la Société générale est un édifice remarquable pour la période Art Nouveau à Paris. Fondée en 1864, la Société générale acquiert en 1905 un ensemble de sept immeubles mitoyens dans le quartier de l'Opéra pour y installer son siège et son agence centrale. Tandis que les façades des anciens bâtiments du Second Empire sont conservées, l'intérieur est entièrement réaménagé dans le style Art Nouveau. La décoration en polychromie, l'architecture en charpente métallique et verrière et les éléments d'arts décoratifs abondants font de cette agence un édifice significatif de l'Art Nouveau parisien.

Adresse : 29, boulevard Haussmann, Paris, 75009, Ile-de-France
Accès : M7, M9 Chaussée d'Antin, M3, M7, M8 Opéra RER A : Auber SNCF: Gare St Lazare



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Société générale - Agence centrale







Paris - Salle Érard

Première participation - Ouverture exceptionnelle - Lieu de spectacles, sports et loisirs
La salle Érard fait partie de l'hôtel particulier ayant appartenu à partir du XVIIIe siècle à la famille des facteurs de pianos, harpes et clavecins Érard. Au cours du XIXe siècle et au début du XXe siècle, elle fut le cadre de premières et débuts remarqués tant pour des compositions que pour des interprètes, parmi lesquels : Erik Satie, Maurice Ravel, Camille Saint-Saens, Claude Debussy, Francis Poulenc, Reynaldo Hahn, Ernest Chausson, César Franck, Arthur Honegger et Olivier Messiaen.

Adresse : 13, rue du Mail 75002 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Salle Érard



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Cour de l'ancienne chapelle de la confrérie des orfèvres

Ouverture exceptionnelle - Monument historique - Édifice religieux - Édifice hospitalier - Première participation
Vestiges de l'ancienne chapelle des orfèvres, dans la cour du 15, rue Jean-Lantier, Paris 1er. Crédits photos@Elogie

Adresse : 15, rue Jean-Lantier 75001 Paris, Île-de-France
Accès : Accès à la cour du 15, rue Jean-Lantier par les locaux de la bagagerie "Mains libres".



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cour de l'ancienne chapelle de la confrérie des orfèvres







Journées du patrimoine 2016 -Marathon des orgues de Paris du dimanche 18 septembre 2016

Paris - Église Notre-Dame-des-Champs

Édifice religieux
Sur le territoire actuel de la paroisse était édifié un temple pour le culte du dieu Mercure. Après la prédication des premiers apôtres de la région parisienne, le temple fut dédié à la Vierge Marie et prit le nom de Notre-Dame-des-Vignes. Le roi Robert "Le pieux" (996-1031) fit alors rebâtir Notre-Dame-des-Vignes pour honorer le lieu où saint Denys aurait célébré les saints mystères. À la même époque, les bénédictines de Marmoutier obtinrent la permission de desservir l’église Notre-Dame-des-Vignes et d’y établir un prieuré. Les vignes qui entouraient le prieuré furent arrachées, et l’église fut reconnue pour la première fois sous le nom de "Notre-Dame-des-Champs". En 1603, les bénédictines cédèrent Notre-Dame-des-Champs aux carmélites venant d’Espagne. Leur monastère fut un des lieux les plus célèbres du siècle de Louis XIV. La Révolution fit fermer le couvent, l’église fut détruite, et il n’en resta que le souvenir, perpétué par la rue Notre-Dame-des-Champs. En 1858 fut créé la paroisse Notre-Dame-des-Champs, avec comme lieu de culte une chapelle en bois. Le 17 mars 1867, pose de la première pierre de l’église actuelle. Le 31 octobre 1876, bénédiction de l’église. Le 25 mars 1912, consécration par le cardinal Amette, archevêque de Paris. Toutes les fresques des murs hauts de la nef, du transept et du chœur (chapelle de la Vierge) ont été exécutées par Aubert de 1891 à 1907.

Adresse : 91, boulevard de Montparnasse, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-des-Champs







Paris - Sainte-Chapelle

Édifice religieux - Monument historique
Située au cœur du Palais de la Cité, édifiée par saint Louis au XIIIe siècle afin d'abriter la Sainte couronne de la Passion du Christ qu'il avait acquise. La Sainte-Chapelle est un joyau du gothique rayonnant. L'édifice, conçu comme une chapelle palatine, comprend un niveau supérieur, réservé aux chanoines, au souverain et à sa famille, communiquant par une galerie avec les appartements royaux, et une chapelle basse servant au personnel du palais. Sa flèche, reconstituée au XIXe siècle, d'après le modèle du XVe siècle, s'élève à soixante quinze mètres au-dessus du sol. Les 15 verrières de la chapelle haute, dont les deux tiers sont d'origine, racontent en 1 113 scènes l'Ancien Testament et la Passion du Christ. La chapelle basse est ornée d'une Annonciation, la plus ancienne peinture murale de Paris. Après 8 années de travaux, la campagne de restauration des verrières du flanc Nord et de la Rose s'est achevée au printemps 2015.

Adresse : 8, boulevard du Palais, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : M 1, 4, 14 Châtelet, Cité, Saint-Michel / RER C, B Saint-Michel, Notre-Dame



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Sainte-Chapelle



Journées du patrimoine 2016 -

Paris-15E-Arrondissement - Musée Bourdelle

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Espace naturel, parc, jardin - Musée, salle d'exposition
Au cœur de Montparnasse, le musée Bourdelle est l’un des derniers témoignages de ces cités d’artistes qui fleurirent à Paris au seuil du XXe siècle. Sculpteur majeur de sa génération, Antoine Bourdelle (1861-1929) y vécut, créa et enseigna de 1885 à sa mort, survenue en 1929. Après la création d'un nouveau parcours dans les collections en juin 2012, déployé dans les anciens ateliers comme dans les jardins, ce nouveau parcours est riche d’une centaine de sculptures, dessins, photographies et documents d’archive. Plâtres, terres, grès et bronzes, mais aussi esquisses, variations et déclinaisons, permettant de révéler le processus d’élaboration et la méthode de travail d’un artiste aussi fécond qu’inventif, le musée Bourdelle a entrepris des travaux de rénovation pour toujours mieux accueillir son public. Le musée Bourdelle a rouvert ses portes le 3 mars 2015 après un an de chantier, de mars 2014 à mars 2015, dont huit mois de fermeture au public. Le pavillon sur rue qui logea dans les années 1900 le jeune Bourdelle et son épouse a été restauré et ravalé à la chaux ; il abrite maintenant les services de surveillance. La galerie sur jardin a retrouvé sa physionomie des années 1950, lorsque le musée venait d’ouvrir. Le grand hall construit en 1961 pour exposer les plâtres monumentaux de Bourdelle bénéficie désormais d’un éclairage spécifique conçu pour magnifier ces œuvres majeures. Enfin, on peut redécouvrir l’atelier de peinture de Bourdelle au sein des collections permanentes : il a été repensé et réaménagé au plus près des témoignages photographiques laissés par l’artiste. Par petites touches, l’identité complexe du 18, rue Antoine-Bourdelle –(ancien atelier de l’artiste, ancien lieu de vie de ses proches, devenu musée en 1949) est restituée fidèle à l’esprit du lieu. Déployé dans les anciens ateliers comme dans les jardins, ce nouveau parcours est riche d’une centaine de sculptures, dessins, photographies et documents d’archive. Plâtres, terres, grès et bronzes, mais aussi esquisses, variations et déclinaisons, permettront de révéler le processus d’élaboration et la méthode de travail d’un artiste aussi fécond qu’inventif. Ils donneront à voir l’œuvre en train de se faire, au plus près de sa création, dans l’esprit d’atelier du musée.

Adresse : 18, rue Antoine-Bourdelle, Paris, 75015, Ile-de-France
Accès : M° Montparnasse-Bienvenue, Falguière / bus 48, 91, 92, 94, 95, 96



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée Bourdelle







Paris - Église Saint-Philippe-du-Roule

Édifice religieux - Monument historique
Au début du XIIIe siècle existe dans ce quartier, où l'habitat était déjà présent à l'époque de Clovis et des Mérovingiens, un hameau baptisé Le Roule. En 1217, une chapelle est adjointe à la léproserie du Roule où sont soignées la lèpre et autres maladies de peau. Avec l'appui de l'évêque de Paris, cette léproserie est progressivement dirigée, entre la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe siècle, par les Monnayeurs parisiens qui en assurent l'essentiel des moyens financiers en remplacement des donations privées qui se raréfient. La chapelle de l'hospice est placée sous la protection de saint Philippe et saint Jacques dit le Mineur, que l’Église fête ensemble, à cette époque, le 1er mai. Le lieu devient église paroissiale en 1699. L'église actuelle est construite entre 1774 à 1784 sur les dessins de Jean-François Chalgrin (concepteur de l'Arc de Triomphe). Les agrandissements du milieu du XIXe siècle, effectués par Hippolyte Godde (1843-1847) et Baltard (1853), successivement architectes en chef de la Ville de Paris chargés des églises, conduisent à une nouvelle consécration de l'église le 13 novembre 1852. L'église dessinée par Chalgrin est la première église parisienne inspirée de l'Antiquité gréco-romaine ; elle est représentative du style dit néoclassique qui apparaît dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle en lien avec les fouilles d'Herculanum et qui restera le style à la mode dans l'architecture civile et religieuse jusqu'au milieu du XIXe siècle. Saint-Philippe servira de modèle à d'autres églises parisiennes du XIXe siècle : Saint-Pierre-du-Gros-Caillou, Saint-Denis-du-Saint- Sacrement, Notre-Dame-de-Lorette.

Adresse : 154, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : Métro Saint-Philippe-du-Roule Bus 80 / 52 / 83



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Philippe-du-Roule



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre du palais Brongniart : immersion au cœur de l'ancien temple de la bourse française

Paris 2ème - Palais Brongniart - Palais de la Bourse

Lieu de spectacles, sports et loisirs - Ouverture exceptionnelle
Monument phare et incontournable du patrimoine parisien, le Palais Brongniart a été construit par l'architecte Brongniart sous l'impulsion de Napoléon Bonaparte. En posant la première pierre en 1808, l'empereur souhaitait regrouper en un seul lieu toutes les activités boursières, une véritable innovation à l'époque visant à optimiser le système existant. Inauguré en 1826, le lieu sera effectivement le poumon de l'activité financière du XIXe siècle, favorisant l'expansion des chemins de fer, de la sidérurgie, et des grandes aventures industrielles, jusqu'en 1987, date de la fermeture de la Bourse au Palais Brongniart. Aujourd'hui, le Palais Brongniart est un des tout premiers centres de congrès et d'évènements à Paris, porteur d'une philosophie d'actions autour de l'innovation économique, sociale et solidaire, un projet mené avec la Ville de Paris par le groupe GL events, leader mondial de l'événementiel. Nef, Corbeille ou Salon d'Honneur autant d'espaces mythiques à découvrir pour satisfaire la curiosité de tous.

Adresse : Place de la Bourse, Paris 2ème, 75002, Ile-de-France
Accès : Métro Bourse, Grands Boulevards, Opéra



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais Brongniart - Palais de la Bourse







Paris - Hôtel de la Porte - Musée du barreau de Paris

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Musée, salle d'exposition
Hôtel particulier du XVIIe siècle, avec façade à décor sculpté. A l'intérieur, cage d'escalier du XVIIe siècle avec rampe en pierre et en bois, vestibule à décor sculpté. Dans les caves voûtées de l'hôtel, se trouvent les collections du musée du Barreau de Paris : peintures, sculptures, gravures, photos, manuscrits et imprimés du XVIIe siècle à nos jours sur les grands procès et les avocats célèbres.

Adresse : 25, rue du Jour, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : Métro Châtelet-Les Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de la Porte - Musée du barreau de Paris



Paris - Conciergerie

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
La Conciergerie, important vestige du palais des Capétiens, offre un remarquable témoignage sur l’architecture civile du XIVe siècle avec la salle des Gens d’Armes, la salle des Gardes et les cuisines. La quasi-totalité du niveau bas du palais fut transformée en prison au XVe siècle ; on peut y visiter les cachots (celui de Marie-Antoinette, notamment) et découvrir les souvenirs de la Révolution.

Adresse : 2, boulevard du Palais, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : M1,M4, M11, M14 Cité, Châtelet, Saint-Michel Bus 21, 27, 85, 38, 72 RER B, RER C Saint-Michel - Notre-Dame



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Conciergerie



Journées du patrimoine 2016 -À la découverte des Galeries Lafayette

Paris - Galeries Lafayette Haussmann

Édifice industriel, scientifique et technique
Fondées en 1893, les Galeries Lafayette sont le dernier né des grands magasins de Paris. De la petite boutique de nouveautés de la rue Lafayette au navire amiral du boulevard Haussmann, découvrez l’histoire d’un magasin emblématique de la mode et du commerce parisiens. Vous serez invités à porter un nouveau regard sur l’histoire des Galeries Lafayette et sur les éléments de son architecture qui en font un monument de l’Art nouveau à Paris. En suivant un parcours de 45 minutes, les secrets de sa construction vous seront dévoilés, étape par étape, du rez-de-chaussée à la terrasse panoramique, autour de la célèbre coupole inaugurée en 1912. L’histoire des Galeries Lafayette se raconte aussi en famille pour les jeunes enfants accompagnés de leurs parents. Ludique et interactive, une visite spécifique les initiera aux faits marquants de l’histoire et au patrimoine architectural de notre grand magasin.

Adresse : 40, boulevard Haussmann, Paris, 75009, Ile-de-France
Accès : Métro Chaussée-d'Antin-Lafayette (7/9) Métro Opéra (3/7/8) Métro Trinité (12) RER A Auber RER E Haussmann-Saint-Lazare Bus 20, 21, 22, 42, 53, 68, 81, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Galeries Lafayette Haussmann







Paris - Cathédrale américaine de la Sainte-Trinité

Édifice religieux
Réalisée par George Edmund Street (architecte des Law Courts à Londres) de 1881 à 1886, la cathédrale américaine est un exemple de l'architecture victorienne dite "gothic revival". L'église épiscopale américaine arriva à Paris dans les années 1830-1840. Mobilier d'origine, vitraux de l'atelier Bell and Becknam et retable pré-raphaëlite ; tapisseries et drapeaux des cinquante États américains. Orgue Cavaillé-Coll.

Adresse : 23, avenue George-V, 75008, Paris, Île-de-France
Accès : M9 Alma-Marceau, M1 Georges V / RER C Pont de l'Alma



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cathédrale américaine de la Sainte-Trinité



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Palais du tribunal de commerce de Paris

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Le Palais a été édifié entre les années 1860 et 1865 par l’architecte Antoine-Nicolas Bailly (1810-1892). La construction fait partie du plan d’ensemble de réaménagement de Paris voulu par Napoléon III et le Préfet de la Seine, le Baron Haussmann. L'architecte eut pour obligation de satisfaire aux exigences du Préfet Haussmann et de Napoléon III lui-même. Les travaux débutèrent en 1859 et s'achevèrent en 1864. La décoration du Palais a un caractère allégorique, comme souvent au XIXe siècle : la visite permettra de découvrir les éléments architecturaux et décoratifs remarquables ainsi que les œuvres d'arts présentes sur le lieu.

Adresse : 1, quai de Corse, Paris 4ème, 75004, Ile-de-France
Accès : Métro cité (L4) / RER A ou B (Châtelet / St Michel) / Bus (L21/3//47/85/96)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais du tribunal de commerce de Paris







Journées du patrimoine 2016 -Parcours découverte des collections

Paris - Musée d'art moderne de la Ville de Paris

Musée, salle d'exposition
Le bâtiment est caractéristique du style des années 1930. Il a été édifié à l'occasion de l'Exposition internationale des arts et des techniques en 1937 par Dondel, Aubert, Vard, Dastugue.

Adresse : 11, avenue du Président-Wilson, Paris, 75016, Ile-de-France
Accès : Parc de stationnement (payant devant le musée) Bus 32, 42, 63, 72, 80, 92 Métro / RER C Pont-de-l'Alma, Alma, Iéna



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée d'art moderne de la Ville de Paris







Paris 1er - Circuit "quartier des halles"

Édifice industriel, scientifique et technique - Espace naturel, parc, jardin
Le parcours permettra entre autre : - d’évoquer son histoire et son évolution : celle du cimetière des Innocents et le célèbre mange-tout, le pilori, le puits d’amour ; - d’admirer la façade de l’église Saint-Eustache, des cours d’hôtels particuliers étonnantes ; - et de terminer par l’incroyable tour astronomique de Catherine de Médicis.

Adresse : Forum des Halles, Paris 1er, 75001, Ile-de-France
Accès : RDV en haut des escaliers de la porte Berger Métro-RER Châtelet - Les Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "quartier des halles"



Journées du patrimoine 2016 -Trisha Brown : In plain site

Paris - Musée d'art moderne de la Ville de Paris

Musée, salle d'exposition
Le bâtiment est caractéristique du style des années 1930. Il a été édifié à l'occasion de l'Exposition internationale des arts et des techniques en 1937 par Dondel, Aubert, Vard, Dastugue.

Adresse : 11, avenue du Président-Wilson, Paris, 75016, Ile-de-France
Accès : Parc de stationnement (payant devant le musée) Bus 32, 42, 63, 72, 80, 92 Métro / RER C Pont-de-l'Alma, Alma, Iéna



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée d'art moderne de la Ville de Paris







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris 8ème - Église Saint-Augustin

Édifice religieux - Monument historique
Église construite dans la perspective du boulevard Malesherbes par l'architecte Victor Baltard ; elle est inaugurée en 1868. Baltard utilise une structure métallique, doublée d'une construction en pierre. L'église est décorée d'un riche décor typique du courant éclectique du Second Empire : décors des peintres Bouguereau, Flandrin, Berar, Signol, Denuelle, Lamaire, des sculpteurs Carrier-Belleuse, Chapu ; vitraux de Claudius Lavergne, Champigneulle.

Adresse : Place Saint-Augustin, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : Métro : Saint-Augustin, Miromesnil



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Augustin







Journées du patrimoine 2016 -Réouverture de la chapelle de l'hôtel des abbés de Cluny : visite commentée

Paris-5E-Arrondissement - Musée de Cluny - Musée national du Moyen Âge

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Pousser la porte du Musée de Cluny, c’est d’abord entrer dans un lieu exceptionnel qui réunit au cœur de Paris deux édifices prestigieux : les thermes gallo-romains de Lutèce, construits à la fin du Ier siècle, et l’hôtel des Abbés de Cluny édifié à la fin du XVe siècle. C’est aussi accéder à un ensemble majeur d’œuvres issues d’une vaste aire géographique s’étendant du bassin méditerranéen à la Scandinavie et aux îles britanniques. Colorées, diverses, parfois étranges, les collections comprennent peintures, sculptures, tapisseries, vitraux, pièces d’orfèvrerie ou d’ivoire et offrent un riche panorama de l’histoire de l’art. "La Dame à la licorne", tapisserie à l’histoire romanesque mille fois célébrée, les sculptures de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, les vitraux de la Sainte-Chapelle ou encore "La Rose et l'Autel d'or de Bâle" sont quelques-uns des chefs-d’œuvre qui y sont conservés. La vie du Musée de Cluny est rythmée par de très nombreux événements et activités: expositions temporaires, conférences, lectures, concerts de musique médiévale, visites et ateliers... Ces rencontres sont l’occasion d’ouvrir le musée à un public toujours plus important, pour que chacun trouve dans le Moyen Âge les origines du monde contemporain. Depuis sa création par l’État en 1844, l’établissement poursuit par ailleurs une politique active d’acquisition et de modernisation de ses espaces. Photo : Vue de la cour depuis la galerie supérieure (fin du XVe siècle) Paris, Musée de Cluny. Musée national du Moyen Âge © RMN / Thierry Ollivier

Adresse : 6, place Paul-Painlevé, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : M10 Cluny-La Sorbonne, Odéon M4 Saint-Michel, Odéon RER B Cluny-La Sorbonne RER C Saint-Michel Bus 21, 27, 38, 63, 85, 86, 87 Vélib': 20 rue du Sommerard, 5 rue de La Sorbonne, 42 rue Saint-Jacques, 6 rue Pierre-Sarrazin



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de Cluny - Musée national du Moyen Âge







Journées du patrimoine 2016 -Le quartier latin de Pierre et Marie Curie

Paris - Circuit "Le quartier latin de Marie Curie"

Édifice industriel, scientifique et technique - Édifice scolaire et éducatif - Espace naturel, parc, jardin
L’étudiante Maria Sklodowska n’imaginait pas qu'un jour, elle dirigerait ici un laboratoire dans une rue du quartier qui porterait le nom de son mari. Avec les Parcours des sciences, de la Sorbonne à la rue Pierre-et-Marie-Curie, suivez les transformations d’un quartier dévolu à l’enseignement et à la recherche. Il sera aussi question de la Pologne "introuvable" et des étudiants étrangers, d’anarchistes et de chimie, de Zola et d’idéalisme, d’académiciens et de mécènes, et un peu de radioactivité... (La visite du Musée Curie n'est pas comprise.)

Adresse : Place de la Sorbonne 75005 Paris, Île-de-France
Accès : Bus 21, 27, 38, 86, 87 Métro Cluny RER Luxembourg RDV devant le monument Auguste Comte



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "Le quartier latin de Marie Curie"







Journées du patrimoine 2016 -L'église Saint-Séverin dans l'histoire

Paris-5E-Arrondissement - Église Saint-Séverin

Édifice religieux - Monument historique
Il s'agit de la plus ancienne église de la rive gauche de Paris et de l'une des plus belles églises de style gothique flamboyant de la ville. Elle comporte notamment une chapelle du XVe siècle due à Mansart, un chœur de marbre financé par la duchesse Anne de Montpensier, d'un remarquable "pilier tors" autour d'un double déambulatoire et une collection de vitraux du XIVe-XVe siècles, du XIXe siècle et des vitraux contemporains de Jean Bazaine. Orgue du XIIIe siècle récemment rénové. Charnier du XVe siècle autour d'un cloître. Édifice protégé Monument historique par Prosper Mérimée en 1862.

Adresse : 1, rue des prêtres Saint-Séverin, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : M10 Cluny-Sorbonne, M4 Saint-Michel / Bus 21, 27, 24, 47, 38



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Séverin







Paris - Espace Grenelle d'Enedis

Première participation - Ouverture exceptionnelle - Édifice scolaire et éducatif
L'Espace Grenelle d'Enedis est une vitrine de 450m² présentant de nombreux outils très modernes au service de la pédagogie.

Adresse : 127, ter boulevard de Grenelle 75015 Paris, Île-de-France
Accès : Sonner à la grille d'accès au 127, ter boulevard de Grenelle



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Espace Grenelle d'Enedis



Paris - Hilton Paris Opera

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Monument historique
Tout juste rénové, le sublime Hilton Paris Opera offre un subtil mélange d’histoire et de chic parisien qui fait la renommée de cet établissement emblématique célébrant son 125ème anniversaire. L’âge d’or parisien y est omniprésent, notamment au travers de l’impressionnant grand salon orné de fresques et de colonnades de style corinthien et de son imposante balustrade d’époque. En plein cœur de la ville lumière, à proximité de la gare Saint-Lazare, cet hôtel dispose de 268 chambres dont 29 Suites réparties sur cinq étages, toutes décorées dans un style raffiné, épuré et résolument moderne. Le sublime salon Baccarat et ses majestueux chandeliers d’époque conçus par de célèbres cristalliers, a été rénové pour retrouver sa splendeur d’antan et accueillir de nombreux événements pouvant accueillir jusqu’à 180 personnes. Au cœur de l’hôtel, le grand salon, espace majestueux et historique, dessert directement le lobby. Il est le point de rencontre et d’échanges où les clients peuvent profiter d’un décor digne de la Belle Époque.

Adresse : 108, rue Saint-Lazare 75008, Ile-de-France, Paris
Accès : Métro Saint-Lazare



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hilton Paris Opera



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Académie de la Grande Chaumière

Ouverture exceptionnelle - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres


Adresse : 14, rue de la Grande-Chaumière, 75006 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Académie de la Grande Chaumière







Paris - Église Saint-Pierre-de-Chaillot

Édifice religieux
Église de style romano-byzantin de la première partie du XXe siècle.

Adresse : 31, avenue Marceau, Paris 16ème, 75116, Ile-de-France
Accès : Métro Georges V ou Iéna Bus 32, 63, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Pierre-de-Chaillot



Journées du patrimoine 2016 -À la découverte de la Sorbonne

Paris - La Sorbonne

Édifice scolaire et éducatif - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Monument historique
La Sorbonne. Un nom qui résonne dans le monde entier comme synonyme d’intelligence et de culture, de savoir et d’esprit critique. Située au cœur du Quartier Latin, la Sorbonne était l’un des collèges médiévaux de l’Université de Paris, avant de désigner, par extension, cette université tout entière. Rénovée par le cardinal de Richelieu, elle fut reconstruite par la IIIe République qui en fit le cœur et le symbole du système d’enseignement français. De nos jours siège de la chancellerie des universités et de l’académie de Paris, elle abrite toujours plusieurs établissements d’enseignement supérieur et de recherche de renommée internationale. Elle a vu se succéder en ses murs nombre de grands esprits, des savants et des passeurs de savoir qui ont contribué à enrichir le patrimoine commun de l’humanité. En Sorbonne, le mot patrimoine prend tout son sens à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Ce haut lieu du savoir vous ouvre ses portes et vous convie à venir découvrir les trésors qu’abritent ses murs, témoins et symboles d’une histoire bientôt millénaire au service de la connaissance.

Adresse : 45-47, rue des Écoles, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : La Sorbonne







Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Hôtel Banke 5*

Château, hôtel urbain, palais, manoir
L’Hôtel Banke, boutique-hôtel 5 étoiles idéalement situé dans le quartier de l’Opéra, ouvre ses portes pour une nouvelle édition des Journées européennes du patrimoine. Ancien siège de la Banque Suisse Française, le bâtiment a été réaménagé en 2009 pour laisser place à l’Hôtel Banke. Il a été l’un des premiers édifices construit dans la rue Pillet-Will, perpendiculaire à la rue La Fayette, au début du XXe siècle. De style Haussmannien, il a été pensé par les architectes Paul Friesé et Cassien Bernard. Il se distingue par sa majestueuse façade extérieure, avec un style évoquant la magie de la Belle Époque à Paris. De l’entrée, on pénètre dans le hall circulaire, surplombé par une coupole vitrée de dix-neuf mètres de hauteur. Les anciens comptoirs de la banque ont été conservés, de même que la mosaïque, restaurée. Il s’agit bien entendu de l’héritage de l’ancien siège, tout comme les grilles de fer forgé, les médaillons insérés entre les arcs du porche, et les garde-corps en fer forgé du premier étage. L’Hôtel Banke expose également une collection unique de joyaux ethniques, de sculptures et d’œuvres d’art de différents continents et civilisations, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Chine, Inde, Tibet, de même que les œuvres d’anciennes tribus d’Afrique. Les visiteurs peuvent ainsi profiter des pièces de la collection privée de Jordi Clos, le président du groupe, archéologue et passionné d’art.

Adresse : 20, rue La Fayette, Paris, 75009, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Banke 5*







Paris - Théâtre de la Ville

Première participation - Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : 2, place du Châtelet, 75004, Paris, Île-de-France
Accès : métro : Châtelet ligne 11, 4, 7, 14 RER: A, B, D BUS : 21, 38, 58, 67, 81, 85



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Théâtre de la Ville



Paris - Palais Galliera, musée de la mode de la Ville de Paris

A deux pas des plus prestigieuses vitrines de la couture, le Musée Galliera est installé dans un palais d'inspiration Renaissance, agréménté d'un jardin . Construit à la fin du XIXe siècle, ce beau monument en pierre cache une structure métallique conçue par l'agence de Gustave Eiffel.Si sa vocation, première était d'abriter la collection privée de Marie Brignole-Sale, duchesse de Galliera, l'histoire en décide autrement. Achevé en 1894, après sa disparition la duchesse dont les scultptures, peintures et objets précieux, partent pour Gênes, sa ville natale, le bâtiment est légué à la Ville de Paris. Ce n'est que bien plus tard, après maintes péripéties, qu'il deviendra en 1977, un musée consacré à la mode.

Adresse : 10, avenue Pierre-1er-de-Serbie, 75116 Paris, Île-de-France
Accès : Métro :Iéna , Alma Marceau RER : Pont de l'Alma Bus : 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais Galliera, musée de la mode de la Ville de Paris



Paris - Église Saint-Julien-le-Pauvre

Édifice religieux
Cette église est l'une des plus anciennes de Paris. Longtemps chapelle de l'ancien Hôtel-Dieu, elle est depuis 1889 l'église de la communauté grecque melkite catholique. Sa nef et ses chapiteaux romans sont aussi remarquables que l'iconostase qui vient d'être restaurée.

Adresse : 79, rue Galande, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Julien-le-Pauvre



Paris - Ambassade de la République tchèque

Première participation - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
La construction de l’édifice dessiné par l’architecte Pierre Humbert remonte à 1912. La première propriétaire en fut la princesse Elisabeth Françoise Marie de Ligne, née de la Rochefoucault. A compter du premier octobre 1919, le bâtiment abrita la Légation de la République tchécoslovaque. En 1924 la République tchécoslovaque a acquis le palais pour 4,5 millions de francs. Le bâtiment de l’ambassade est un des sièges les plus brillants et le plus ancien parmi les missions diplomatiques tchécoslovaques puis tchèques.

Adresse : 15, avenue Charles-Floquet, 75007, Paris, Île-de-France
Accès : Métro - Dupleix, La Motte-Picquet – Grenelle, RER - Champ de Mars, Bus - 42, 82, 87, Velib’ n° 7025 - 2 avenue Octave Creard.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ambassade de la République tchèque



Paris - Église Saint-Eustache

Édifice religieux - Monument historique
Église construite entre 1532 et 1640, fin Gothique-Renaissance. Un des plus grands orgues d'Europe, 8 000 tuyaux. Personnalités ou hommes célèbres liés à Saint-Eustache : Colbert (son mausolée est à l'intérieur de l'église), Mozart, Lully, Berlioz, ou l'architecte Baltard. Différentes œuvres d'art des XVIe-XVIIe siècles : tableaux et fresques. Trois œuvres contemporaines : Keith Haring, John Armleder et Raymond Mason. Vitraux du XVIIe siècle de Soulignac.

Adresse : Rue du Jour ou rue Rambuteau 75001 Paris, Île-de-France
Accès : Métro Châtelet-Les Halles, sortie rue Rambuteau ou Porte saint-Eustache



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Eustache



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Hôtel de Vendôme - Mines Paristech

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Archives - Édifice scolaire et éducatif - Musée, salle d'exposition
Hôtel de Vendôme construit en 1707 par l'architecte Le Blond pour les Chartreux, en bordure de la rue d'Enfer. Il abrite, dans le cadre de l'école d'ingénieurs Mines ParisTech, un musée de minéralogie, le premier du monde comme collection systématique, une bibliothèque patrimoniale, pôle associé de la Bibliothèque nationale de France.

Adresse : 60, boulevard Saint-Michel, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : Entrée par le portail d'honneur, dit 60 bis RER Luxembourg Bus 21, 27, 82, 84, 85, 89, 38.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Vendôme - Mines Paristech







Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris 4ème - Tour Saint-Jacques

Édifice religieux
Élément remarquable du paysage urbain depuis cinq siècles, la tour Saint-Jacques constitue le dernier vestige de l’église Saint-Jacques-le-Majeur, lieu de pèlerinage réputé, l’édifice marquait le point de départ vers Saint-Jacques-de-Compostelle, tradition encore perpétuée aujourd’hui. La restauration « sur-mesure » et complète de la tour, décidée par la Ville de Paris en concertation avec le ministère de la Culture, a permis de préserver et conserver les éléments d’architecture et de sculpture datant du XVIe et du XVIIIe siècles et de remplacer par de la pierre les réparations réalisées en ciment armé au début du XXe siècle. Depuis 2009 la tour Saint-Jacques surplombe à nouveau la capitale en son point central entre l'Hôtel de Ville et le Châtelet. Depuis 2012, la tour Saint-Jacques est ouverte au public durant la période estivale. Le sommet est accessible par un escalier à vis étroit de trois cents marches et offre une vue imprenable sur Paris. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, des visites guidées sont assurées par la société Des Mots et des Arts, partenaire de la Ville de Paris.

Adresse : Square Saint-Jacques, Paris 4ème, 75004, Ile-de-France
Accès : Métro Châtelet-Les Halles ou Hôtel de Ville



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Tour Saint-Jacques







Paris - École Nationale d'Administration de Paris

Édifice scolaire et éducatif - Ouverture exceptionnelle
Un des derniers bâtiments parisiens de style néo-mauresque (fin XIXe siècle). Subsistent de cette époque les formes architecturales des toits, des façades et des ouvrants, les fresques et mosaïques du patio intérieur avec son jardin ainsi qu'une splendide bibliothèque aux murs entièrement sculptés. Du temps où ce lieu abritait l'École coloniale, on notera douze peintures murales représentant l'outre-mer en 1912. Le bâtiment abritera par la suite l'IHEOM (Institut des Hautes Études d'Outre Mer) puis l'IIAP (l'Institut International d'Administration Publique). Enfin, c'est aujourd'hui le deuxième site de l'ENA (École Nationale d'administration) avec, notamment, sa direction des relations internationales. L'édifice a été entièrement rénové.

Adresse : 2, avenue de l'Observatoire, Paris 6ème, 75006, Ile-de-France
Accès : RER B Luxembourg, sortie : Rue Abbé de l'Epée



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : École Nationale d'Administration de Paris



Journées du patrimoine 2016 -Ouverture d'une maison d'édition

Paris - Maison d'édition - Librairie A. Pedone

Lieu de spectacles, sports et loisirs
(à environ 2.03 kms de Paris 7e Arrondissement)

Les éditions A. Pedone ont été fondées en 1837 par Auguste Durand avec une politique éditoriale en lettres classiques et en droit. À partir des années 1860, Guillaume Pedone-Lauriel oriente la politique éditoriale en droit international, notamment avec une collection de traduction de codes étrangers. Il publie des ouvrages prônant l'abolition de la peine de mort. Avec Auguste Durand, les éditions, sous le nom de A. Pedone, se consacrent au droit international. Ainsi depuis plus d'un siècle, les éditions A. Pedone poursuivent en tant que maison d'édition indépendante la même politique éditoriale résolument tournée vers le développement du droit international. Au-delà des inspirations de ses fondateurs, c'est une succession d'internationalistes de toutes nations qui a contribué et qui continue aujourd'hui à bâtir la production de cette maison d'édition qui se veut rester un espace de dialogue au service du développement du droit international qui est source de paix entre les Nations.

Adresse : 13, rue Soufflot, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : RER Luxembourg Métro Odéon, Saint-Michel, Cluny - La Sorbonne Bus 21, 27, 82, 84, 89



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison d'édition - Librairie A. Pedone







Paris - Église Saint-Léon

Monument historique
(à environ 2.03 kms de Paris 7e Arrondissement)

À partir de 1923, Brunet a construit cet édifice représentatif de l'architecture rationaliste du début du XXe siècle qui utilise le béton en structure et la brique en parement. Avec Barillet pour les vitraux, Bouchard pour la sculpture, Subes pour la ferronnerie et Labouret pour les mosaïques, il constitue un bel exemple de l'art chrétien de l'entre-deux-guerres.

Adresse : 29, rue Dupleix, 75015, Paris, Île-de-France
Accès : Métro La-Motte-Picquet-Grenelle, Dupleix. Bus 42, 80, 82.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Léon



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Serres du jardin du Luxembourg

Ouverture exceptionnelle
(à environ 2.03 kms de Paris 7e Arrondissement)

Le jardin du Luxembourg est administré et entretenu par le Sénat. Depuis le XVIIe siècle et sa création par Marie de Médicis, Le jardin possède des collections, notamment de plantes d'orangerie et de variétés fruitières anciennes que le public peut découvrir tout au long de l’année. Les serres du jardin du Luxembourg ont toujours eu dans le monde horticole une grande réputation et un savoir-faire reconnu. Elles abritent des collections de plantes tropicales. La plus célèbre d’entre elles est celle des orchidées. Elle date du milieu du XIXe siècle et comprend plus de 13 000 plantes. À proximité, un laboratoire de culture et de multiplication in vitro permet d’en assurer la pérennité. Parmi ces orchidées, la collection de Paphiopedilum, autrement appelés Sabots-de-Vénus, regroupe les ¾ des espèces inventoriées, toutes originaires de l’Asie du Sud-Est et quelque 450 hybrides horticoles. Elle est reconnue collection nationale par le Conservatoire des Collections Végétales spécialisées (CCVS). En 1998, les anciennes serres qui abritaient cette collection ont été démolies pour faire place à un nouvel ensemble où sont recréés, grâce à un système de gestion informatisée, les différents climats nécessaires au bon développement des plantes. En effet, certaines d’entre elles sont originaires de zones maritimes tandis que d’autres croissent à 2 500 m d’altitude. Pour des raisons tenant à leur configuration technique, les serres du Sénat ne peuvent être accessibles au public. Elles le sont exceptionnellement, chaque année, pour les Journées européennes du patrimoine.

Adresse : 4, rue Auguste-Comte 75006 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Serres du jardin du Luxembourg







Journées du patrimoine 2016 -Dédicace

Paris - Maison d'édition - Librairie A. Pedone

Lieu de spectacles, sports et loisirs
(à environ 2.03 kms de Paris 7e Arrondissement)

Les éditions A. Pedone ont été fondées en 1837 par Auguste Durand avec une politique éditoriale en lettres classiques et en droit. À partir des années 1860, Guillaume Pedone-Lauriel oriente la politique éditoriale en droit international, notamment avec une collection de traduction de codes étrangers. Il publie des ouvrages prônant l'abolition de la peine de mort. Avec Auguste Durand, les éditions, sous le nom de A. Pedone, se consacrent au droit international. Ainsi depuis plus d'un siècle, les éditions A. Pedone poursuivent en tant que maison d'édition indépendante la même politique éditoriale résolument tournée vers le développement du droit international. Au-delà des inspirations de ses fondateurs, c'est une succession d'internationalistes de toutes nations qui a contribué et qui continue aujourd'hui à bâtir la production de cette maison d'édition qui se veut rester un espace de dialogue au service du développement du droit international qui est source de paix entre les Nations.

Adresse : 13, rue Soufflot, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : RER Luxembourg Métro Odéon, Saint-Michel, Cluny - La Sorbonne Bus 21, 27, 82, 84, 89



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison d'édition - Librairie A. Pedone







Journées du patrimoine 2016 -Exposition :

Paris-4E-Arrondissement - Hôtel-Dieu

Édifice hospitalier
(à environ 2.03 kms de Paris 7e Arrondissement)

Situé au cœur de Paris, sur l’île de la Cité, l’hôtel-Dieu est l’héritier d’une fondation charitable créé par l’évêque saint Landry, en 651. Il est aujourd’hui l’un des plus anciens hôpitaux de Paris. Aujourd’hui, l’hôtel-Dieu (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris) propose de nombreuses prises en charge médicales.

Adresse : 1, parvis Notre-Dame 75004 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel-Dieu







Paris - Lycée Louis-le-Grand

Première participation - Édifice scolaire et éducatif
(à environ 2.03 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 123, rue Saint-Jacques 75005 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Lycée Louis-le-Grand



Paris - Tour Jean-sans-Peur

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice militaire, enceinte urbaine - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Site archéologique - Monument historique
(à environ 2.04 kms de Paris 7e Arrondissement)

La tour Jean-sans-Peur est un édifice incontournable à visiter pour le Paris médiéval. Pratiquement conservée des années 1400 sur ses cinq niveaux, dernier vestige du grand palais parisien des ducs de Bourgogne, elle possède un escalier princier terminé par une voûte sculptée unique en France. Une exposition permanente permet de comprendre de façon didactique et sur les cinq niveaux l'histoire, l'architecture et la société du début du XVe siècle. Une exposition temporaire prolonge la visite de la tour, axée sur la vie quotidienne médiévale (jusqu'au 15 janvier 2017 :"La mode au Moyen Âge"). Au rez-de-chaussée (en accès libre), une autre exposition temporaire permet de découvrir le patrimoine insolite parisien : exposition sur la tour Saint-Jacques (jusqu'au 15 janvier 2017). En extérieur, une galerie présentant les vestiges du Paris médiéval civil et religieux.

Adresse : 20, rue Étienne-Marcel, Paris, 75002, Ile-de-France
Accès : M4 Étienne-Marcel RER A, B, D Les Halles Bus 29 Étienne-Marcel - Turbigo



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Tour Jean-sans-Peur



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Faculté de pharmacie

Édifice scolaire et éducatif
(à environ 2.04 kms de Paris 7e Arrondissement)

1803, Napoléon Bonaparte, alors premier consul, décide de réorganiser l’enseignement supérieur et crée l’école de pharmacie de Paris le 8 octobre de la même année. Initialement installée rue de l’Arbalète, dans le vieux quartier Saint Médard, l’école de pharmacie, devenue exiguë eu égard au nombre croissant d’élèves, emménage en 1882 dans ses locaux actuels, avenue de l’Observatoire. Devenue faculté de pharmacie en 1920 puis faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques en 1970, elle est, avec celles de Montpellier et Strasbourg, l’une des plus anciennes de France. Avant tout établissement de formation et de recherche, la faculté abrite également des lieux prestigieux, témoins de l’histoire de la pharmacie. 2013 marque le bicentenaire de la mort de A.-A. Parmentier, pharmacien des armées, découvreur des valeurs nutritives de la pomme de terre,"bienfaiteur de l'humanité".

Adresse : 4, avenue de l'Observatoire, 75006, Paris, Île-de-France
Accès : RER B Luxembourg Bus N° 38 arrêt Auguste Comte métro L12 Notre Dame des Champs



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Faculté de pharmacie







Paris 9ème - Hôtel d’Augny - Mairie du 9e arrondissement

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
(à environ 2.05 kms de Paris 7e Arrondissement)

Mairie du 9e arrondissement.

Adresse : 6 rue Drouot, Paris 9ème, 75009, Ile-de-France
Accès : M8, M9 Richelieu-Drouot, M7 Le Peletier Bus 74, 85, 67



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel d’Augny - Mairie du 9e arrondissement



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Hôtel de Mercy-Argenteau - Fondation Mozilla

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Monument historique
(à environ 2.05 kms de Paris 7e Arrondissement)

Hôtel particulier construit en 1778 par l'architecte Firmin Perlin pour le banquier Jean-Joseph de Laborde qui le revendit aussitôt au comte de Mercy-Argenteau, ambassadeur d'Autriche à Paris de 1783 à 1790 et précepteur de Marie-Antoinette. L’hôtel particulier de Mercy-Argenteau a été classé au titre des Monuments historiques en 1958 et a fait l’objet d’une restructuration entre 2009 et 2012. Depuis avril 2013 il accueille le nouveau siège parisien de la Fondation Mozilla, qui édite notamment le célèbre navigateur Internet Firefox.

Adresse : 16, bis boulevard Montmartre, Paris, 75009, Ile-de-France
Accès : M8, M9 Richelieu-Drouot



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Mercy-Argenteau - Fondation Mozilla







Journées du patrimoine 2016 - Archéologie, archives et patrimoine

Paris - Collège de France

Archives - Édifice industriel, scientifique et technique - Édifice scolaire et éducatif
(à environ 2.05 kms de Paris 7e Arrondissement)

Institution unique en France, sans équivalent à l'étranger, le Collège de France a pour mission d'enseigner le savoir en train de se constituer dans tous les domaines des lettres, des sciences et des arts depuis sa création en 1530 par François Ier. On y trouve au fil des siècles les intellectuels et les chercheurs les plus originaux et les plus créatifs dans les domaines les plus variés des lettres, des sciences humaines et sociales et des sciences expérimentales. Le site historique Marcelin-Berthelot a fait l'objet d'une rénovation architecturale complète au cours des vingt dernières années.

Adresse : 11, place Marcelin-Berthelot, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : REB B : Luxembourg ou Cluny-La Sorbonne Ligne 10 : Cluny-La Sorbonne Ligne 4 : Saint-Michel Bus : 21-27-85-38-86-87-63-47



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Collège de France







Journées du patrimoine 2016 -Entrée libre à l’exposition

Paris - Musée du Général Leclerc et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin

Musée, salle d'exposition
(à environ 2.06 kms de Paris 7e Arrondissement)

Le musée met en parallèle l’action et le parcours de ces deux hommes, le général Leclerc, figure emblématique des Forces française libres, et Jean Moulin, symbole de la Résistance intérieure. Ces deux monographies se dessinent sur la toile de l’histoire de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, la Résistance de juin 1940 à la Libération en 1944, le Paris allemand, le Paris résistant, le gouvernement de Vichy et les occupants. Ces deux espaces dédiés se rejoignent symboliquement dans une salle dédiée à la Libération de Paris, qui est l’aboutissement de l’action de ces hommes dont les combats respectifs ont concouru au même but. Une salle circulaire, sur les murs de laquelle sont projetées des images d’archives audiovisuelles de la Libération de Paris, évoque ce grand moment de l’histoire de la Capitale. Cette réalisation unique à Paris constitue la pièce phare du musée. L’accès aux collections permanentes est gratuit.

Adresse : 23 Allée de la 2ème Division Blindée, 75015 Paris, Ile-de-France
Accès : Métro / RER (Montparnasse-Bienvenüe) Bus (28, 82, 89, 91, 92, 94, 95, 96.) L'accès au musée est possible par : - la place des cinq Martyrs du Lycée Buffon - la gare Montparnasse : prendre l'escalier à gauche de la voie TGV n°3 - les deux ascenseurs extérieurs (n° 4 rue du Cdt Mouchotte ou n°25 du boulevard Vaugirard)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée du Général Leclerc et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin







Paris - Crypte archéologique du parvis Notre-Dame

Site archéologique
(à environ 2.08 kms de Paris 7e Arrondissement)

En découvrant les bâtiments qui se sont succédé sur le site, de l’Antiquité au XXe siècle, le visiteur remonte le fil du temps. Quai du port de l’antique Lutèce, établissement de bains publics gallo-romain, mur d’enceinte du début du IVe siècle, sous-sol de l’ancienne chapelle de l’Hôtel-Dieu, restes médiévaux de la rue Neuve-Notre-Dame, fondations de l’hospice des Enfants-Trouvés, tracés des égouts haussmanniens : le passé, antique, médiéval et classique, revit. Ranimant la mémoire d’un des plus anciens quartiers parisiens, la Crypte montre comment la ville, depuis plus de deux mille ans, n’a cessé de se reconstruire sur elle-même.

Adresse : 7, parvis Notre-Dame - Place Jean-Paul-II, Paris 4ème, 75004, Ile-de-France
Accès : Métro : lignes 1 et 4, Cité, Saint-Michel, Hôtel de Ville Bus : 21, 38, 47, 85, 96



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Crypte archéologique du parvis Notre-Dame



Journées du patrimoine 2016 -Jeu de piste de Sorbonne-Universités : la mystérieuse formule du professeur Patrick Moine

Paris - Institut d'art et d'archéologie - Paris Sorbonne

Édifice scolaire et éducatif - Première participation
(à environ 2.10 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construit par l’architecte Paul Bigot entre 1925 et 1930, l’Institut d’art et d’archéologie est classé Monument Historique. Il dispense aux étudiants un cursus complet en histoire de l’art et en archéologie. Crédits : Paris-Sorbonne

Adresse : 3, rue Michelet 75006 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Institut d'art et d'archéologie - Paris Sorbonne







Paris - Hôtel Cail - Mairie du 8e arrondissement

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
(à environ 2.11 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'Hôtel Cail constitue un excellent exemple d'architecture éclectique du Second Empire. Il a conservé son riche décor intérieur, rendu remarquable par l'importance des revêtements de marbre du vestibule, des paliers d'étages et du grand escalier, et la qualité de certains éléments tels la rampe d'escalier et les parquets en mosaïque du premier étage en bois de diverses essences, dont les motifs varient d'une pièce à l'autre.

Adresse : 3, rue de Lisbonne, Paris, 75008, Ile-de-France
Accès : M9 Saint-Augustin, M3 Europe, M14 Saint-Lazare / RER E Haussmann / Bus 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Cail - Mairie du 8e arrondissement



Paris - Église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle

Édifice religieux
(à environ 2.11 kms de Paris 7e Arrondissement)

Église originale construite dans une ancienne biscuiterie. Elle possède une remarquable mosaïque de Imbs (1936) représentant la vocation de Saint Jean-Baptiste de la Salle : accueillir tous les enfants pour les mener au Christ. Autel 1930.Les vitraux sont signés Champigneulles.

Adresse : 70, rue Falguière, 75015, Paris, Île-de-France
Accès : M6, M12 Pasteur / Bus 95, 89, 88



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle



Paris - Église Saint-Leu-Saint-Gilles

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.12 kms de Paris 7e Arrondissement)

Édifiée en 1235 sur l'ancienne chapelle Saint-Gilles, agrandie en 1320, elle devient en 1780 l'église capitulaire de l'Ordre des Chevaliers du Saint-Sépulcre. Menacée de disparition à la Révolution, elle est restaurée en 1849 et possède des œuvres du XVIIe siècle. Depuis l'an 2000, sa crypte datée de 1780 abrite les reliques de sainte Hélène.

Adresse : 92, rue Saint-Denis, Paris 1er, 75001, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Leu-Saint-Gilles



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris 4ème - Tours de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.13 kms de Paris 7e Arrondissement)

Entreprise sous l'épiscopat de Maurice de Sully, vers 1160, la construction de la cathédrale se poursuivit pendant 200 ans pour répondre aux nouveautés du style gothique rayonnant. Au début du XIVe siècle, des chapelles étaient encore construites entre les contreforts et la nef. La cathédrale subit des aménagements importants au XVIIIe siècle et fut l'objet de destructions pendant la Révolution. Après une campagne d'opinion et la création de comités de soutien, auxquelles Victor Hugo participa activement, notamment avec son roman"Notre-Dame de Paris", une campagne de restauration fut décidée. Un concours fut lancé et les architectes Lassus et Viollet-le-Duc furent choisis. Ils tentèrent pendant 20 ans, de restituer l'architecture du XIIe siècle. Leurs travaux s'achevèrent en 1864. La cathédrale Notre-Dame est donc le fruit de plusieurs architectes et de styles différents qui lui donnent son aspect actuel, aux dimensions impressionnantes : 127 m de long, 40 m de large, les tours culminant à 69 m. Les parties hautes ont été agrandies entre 1230 et 1245. Des systèmes d'écoulement des eaux pluviales par des chenaux sculptés terminés par des gargouilles ont été créés. Au XIXe siècle, Viollet-le-Duc reconstruisit la flèche et disposa autour de la galerie située à 46 m du sol, empruntée par les visiteurs aujourd'hui, des statues chimériques représentant des animaux et des personnages fantastiques. Il reconstruisit aussi le Beffroi qui héberge la plus grosse cloche de Notre-Dame, le"bourdon", de 13 tonnes, que les visiteurs peuvent aussi admirer. Du haut des tours de Notre-Dame, le public peut aussi contempler la vue imprenable sur Paris et les ponts de la Seine qui rappellent que Notre-Dame possède le charme d'être une cathédrale au bord de l'eau. Photo : Vue des Tours de Notre-Dame ©Cl. CMN, cliché M. Setboun

Adresse : 1 rue du Cloître Notre-Dame, Paris 4ème, 75004, Ile-de-France
Accès : M1, 4 et 14 Cité, Saint-Michel, Châtelet / RER B, C Saint-Michel-Notre-Dame



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Tours de la cathédrale Notre-Dame de Paris







Paris - Église Saint-Merry

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.13 kms de Paris 7e Arrondissement)

Église catholique située à proximité du centre Georges-Pompidou

Adresse : 76, rue de la Verrerie, Paris 4ème, 75004, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Merry



Paris 9ème - Église de la Sainte-Trinité

Édifice religieux
(à environ 2.15 kms de Paris 7e Arrondissement)

Église du Second Empire construite par Ballu (1867). Très large nef surmontée de tribunes. Nombreuses sculptures, Vierge à l’enfant de Dubois et peintures murales, La Sainte-Trinité de Barrias, L’Agneau Mystique de Jobbé-Duval, L’Assomption de Delaunay. Orgue Cavaillé-Coll 1868.

Adresse : Place d'Estienne-d'Orves, Paris, Ile-de-France
Accès : Métro Trinité / Bus 26 – 32 – 43 – 68 – 81



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église de la Sainte-Trinité



Paris - La Rotonde

(à environ 2.15 kms de Paris 7e Arrondissement)

Point de départ du circuit "Autour de Simone de Beauvoir" Rendez-vous le dimanche 18 septembre à 16 heures devant la brasserie La Rotonde (angle du boulevard Montparnasse et du boulevard Raspail), immeuble natal de Simone de Beauvoir (103, boulevard du Montparnasse).

Adresse : 103, boulevard du Montparnasse, 75014, Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : La Rotonde



Paris - Hôtel Heidelbach - Musée national des arts asiatiques Guimet

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Musée, salle d'exposition
(à environ 2.17 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'Hôtel d'Heidelbach, avenue d'Iéna, est un hôtel particulier construit à la demande du banquier américain Alfred Heidelbach par l'architecte René Sergent en 1913. Cette demeure est l'un des derniers témoignages de la Belle Époque à Paris. L'hôtel Heidelbach est actuellement fermé au public pour travaux et sera exceptionnellement ouvert pour les Journées européennes du patrimoine 2016.

Adresse : 19, avenue d’Iéna, Paris 16ème, 75116, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Heidelbach - Musée national des arts asiatiques Guimet



Journées du patrimoine 2016 -Le palais d'Iéna en travaux

Paris-16E-Arrondissement - Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
(à environ 2.18 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construit de 1937 à 1946 par Auguste Perret, le Palais d'Iéna ouvrit ses portes en 1939 comme musée des Travaux publics. Puis il devint, de 1956 à 1958, le siège de l'Assemblée de l'Union française. Depuis 1959, il accueille le Conseil économique, social et environnemental, troisième assemblée constitutionnelle de la République. Cette œuvre d'Auguste Perret est remarquable par l'ampleur des espaces et la qualité des matériaux, en particulier le béton. Si seule une partie des plans de Perret fut réalisée (la rotonde située place d'Iéna et l'aile longeant l'avenue d'Iéna, agrémentées toutes deux à l'extérieur de colonnes cannelées), l'édification de la partie bordant l'avenue du Président Wilson fut le fait de Paul Vimond, élève d'Auguste Perret, qui essaya d'être fidèle à la démarche de son professeur. Le Palais d'Iéna fut terminé par une troisième aile, différente du style Perret, œuvre de l'architecte Gilles Bouchez. L'édifice abrite des peintures murales de Souverbie ainsi que de nombreux éléments du mobilier d'origine.

Adresse : 9, place d'Iéna, Paris 16ème, 75016, Ile-de-France
Accès : M9 Iéna, M6 Trocadéro Bus 32, 63, 82 / Vélib



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental







Paris - Église Saint-Séraphin-de-Sarov

Ouverture exceptionnelle - Édifice religieux
(à environ 2.18 kms de Paris 7e Arrondissement)

Église orthodoxe russe construite autour de deux arbres et d'un jardin. Nombreuses icônes et iconostase. Un petit coin de Russie au cœur du 15e arrondissement.

Adresse : 91, rue Lecourbe 75015 Paris, Île-de-France
Accès : Au fond de la cour



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Séraphin-de-Sarov



Journées du patrimoine 2016 -Conférence architecturale sur Auguste Perret et le palais d'Iéna

Paris-16E-Arrondissement - Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
(à environ 2.18 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construit de 1937 à 1946 par Auguste Perret, le Palais d'Iéna ouvrit ses portes en 1939 comme musée des Travaux publics. Puis il devint, de 1956 à 1958, le siège de l'Assemblée de l'Union française. Depuis 1959, il accueille le Conseil économique, social et environnemental, troisième assemblée constitutionnelle de la République. Cette œuvre d'Auguste Perret est remarquable par l'ampleur des espaces et la qualité des matériaux, en particulier le béton. Si seule une partie des plans de Perret fut réalisée (la rotonde située place d'Iéna et l'aile longeant l'avenue d'Iéna, agrémentées toutes deux à l'extérieur de colonnes cannelées), l'édification de la partie bordant l'avenue du Président Wilson fut le fait de Paul Vimond, élève d'Auguste Perret, qui essaya d'être fidèle à la démarche de son professeur. Le Palais d'Iéna fut terminé par une troisième aile, différente du style Perret, œuvre de l'architecte Gilles Bouchez. L'édifice abrite des peintures murales de Souverbie ainsi que de nombreux éléments du mobilier d'origine.

Adresse : 9, place d'Iéna, Paris 16ème, 75016, Ile-de-France
Accès : M9 Iéna, M6 Trocadéro Bus 32, 63, 82 / Vélib



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental







Journées du patrimoine 2016 -Visite guidée de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Paris - Bibliothèque Sainte-Geneviève

Archives - Édifice scolaire et éducatif - Musée, salle d'exposition - Monument historique
(à environ 2.20 kms de Paris 7e Arrondissement)

Son architecture unique, son histoire pluriséculaire, la richesse des fonds conservés ainsi que la diversité des publics accueillis désignent la bibliothèque Sainte-Geneviève comme une heureuse singularité dans le tissu des bibliothèques françaises. Construite par Henri Labrouste (1844-1850) et classée Monument historique, la bibliothèque a accueilli ses premiers lecteurs le 4 février 1851. Prototype de la bibliothèque moderne, elle fut copiée en Amérique. Elle représente la première grande commande d’Henri Labrouste, un édifice autonome et fonctionnel qui précède la conception de la Bibliothèque impériale. Labrouste fit jouer un rôle de premier plan au métal, dans la structure comme dans l'ornementation. Avec cette œuvre, il posa les jalons d’une théorie de l’architecture des bibliothèques. La façade, catalogue monumental, porte 810 noms de personnages célèbres, selon un ordre chronologique non sans parenté avec la pensée d’Auguste Comte. La grande salle de lecture permet l'accueil simultané de plus de 700 lecteurs. Pluridisciplinaire par ses collections, elle conserve environ deux millions de documents couvrant tous les domaines du savoir. Deux départements spécialisés contribuent au rayonnement de la bibliothèque Sainte-Geneviève: la bibliothèque nordique, pôle associé de la Bibliothèque nationale de France pour les langues, les littératures, l’histoire et les civilisations finno-scandinaves, et la réserve, qui conserve et communique, en plus de ses collections modernes et contemporaines, 4 300 manuscrits, 160 000 volumes d’imprimés anciens, rares et précieux, 50 000 estampes, ainsi que des œuvres et objets d'art provenant de la bibliothèque et du cabinet de curiosités de l'ancienne abbaye Sainte-Geneviève.

Adresse : 10, place du Panthéon, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : RER B Luxembourg M° Cardinal-Lemoine, Maubert-Mutualité Bus 21, 27, 82, 84, 85, 89



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Bibliothèque Sainte-Geneviève







Paris - Église Saint-Jacques-du-Haut-Pas

Édifice religieux
(à environ 2.21 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 252, rue Saint-Jacques, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Jacques-du-Haut-Pas



Paris 5ème - Panthéon

Édifice commémoratif - Tourisme et handicap - Monument historique
(à environ 2.21 kms de Paris 7e Arrondissement)

Sur la montagne Sainte-Geneviève à Paris, visitez le Panthéon (1764-1790), chef d'oeuvre de l'architecte Soufflot. Découvrez les grandes personnalités inhumées dans la crypte qui dessinent le visage de notre identité nationale.

Adresse : Place du Panthéon, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : RER B Luxembourg / Métro 10 Maubert-Mutualité, Cardinal Lemoine / Bus 21, 27, 38, 82, 84, 85 et 89.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Panthéon



Paris - Église Saint-Jacques-du-Haut-Pas

Édifice religieux
(à environ 2.21 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 252, rue Saint-Jacques, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Jacques-du-Haut-Pas



Paris - Hôtel Potocki - Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Île-de-France

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
(à environ 2.23 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'Hôtel Potocki compte parmi les grands hôtels particuliers parisiens, tant par ses dimensions peu communes que par sa magnifique décoration intérieure Napoléon III. Avant son achat en 1923 par la Chambre de commerce de Paris, ce palais fut le lieu de rencontres du "Tout Paris artistique". L’aménagement de ses salles fut confié à Jacques-Émile Ruhlmann. Aujourd'hui cet édifice est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Île-de-France.

Adresse : 27, avenue de Friedland, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M1 Georges-V / RER A Charles-de-Gaulle-Étoile Bus 52, 22



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Potocki - Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Île-de-France



Paris - Berges de Seine Rive Gauche

Première participation
(à environ 2.25 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : Berges de Seine Rive Gauche, Passerelle Senghor, Paris, Île-de-France
Accès : RER Musée d'Orsay, Métro Assemblée Nationale



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Berges de Seine Rive Gauche



Paris - Église Saint-Étienne-du-Mont

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.25 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construite au XVIe siècle, Saint-Étienne est la seule église dans Paris à avoir conserver son "jubé". Unique en son genre, il est d'une singulière beauté et cache des symboles religieux. Il en est de même de la chaire, du buffet d'orgue et des vitraux du cloître. L'église frappe le visiteur par son style particulier et peu courant dans la capitale, à commencer par sa façade. On est en effet en pleine période de transition entre le gothique, sous sa forme dernière, le flamboyant, et la Renaissance influencée par l’Antiquité. La façade est l’élément extérieur le plus singulier : c’est un ensemble harmonieux où un décor Renaissance, unique à Paris sinon en France, s’intègre à une structure héritée du Moyen Age, tripartite et élevée. Au premier niveau, le portail évoque un temple grec, au sommet, l’ensemble se termine par un haut pinacle gothique.

Adresse : 1, place Sainte-Geneviève, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : Métro Cardinal Lemoine ou Maubert Mutualité- bus 89 - RER Luxembourg



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Étienne-du-Mont



Paris-5E-Arrondissement - Institut national de jeunes sourds

Édifice scolaire et éducatif - Monument historique
(à environ 2.27 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'Institut national de jeunes sourds (INJS) de Paris fut construit au XIXe siècle sur le site de l'ancien monastère de Saint-Magloire devenu ensuite séminaire des Oratoriens jusqu'à la Révolution. Les sourds-muets s'y installent en 1794. Transformé et agrandi au XIXe siècle, l'ensemble conserve néanmoins des constructions du XVIIe siècle dont, entre autres, l'escalier d'honneur. Malgré l'échelonnement des campagnes de construction et de reconstruction, le plan d'ensemble est clairement ordonné.

Adresse : 254, rue Saint-Jacques, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : RER B Luxembourg (sortie Abbé de l'Épée) / Bus 21, 27, 38, 82, 85



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Institut national de jeunes sourds



Journées du patrimoine 2016 -Visite guidée du Grand Rex

Paris - Le Grand Rex

Lieu de spectacles, sports et loisirs - Monument historique
(à environ 2.29 kms de Paris 7e Arrondissement)

La plus grande salle de cinéma d'Europe inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

Adresse : 1, boulevard Poissonnière 75002 Paris, Île-de-France
Accès : Métro Bonne Nouvelle Lignes 8 et 9 Bus n°20, 39 et 48



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Le Grand Rex







Paris - Église Notre-Dame-de-Lorette

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.31 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construite entre 1823 et 1836 sur le modèle des basiliques romaines, l'église Notre-Dame-de-Lorette de Paris est le chef d’œuvre de l’architecte néoclassique Hippolyte Lebas (1782-1867). Le programme pictural reflète les différents courants de la peinture religieuse officielle de la Restauration et de la Monarchie de Juillet. Les émaux sur lave de certains devants d’autel et le vitrail de l’Assomption montrent quant à eux, à la fois l’innovation et la remise au goût du jour de techniques décoratives anciennes. Sculptures de Francisque Joseph Duret, de Jean-Jacques (Carle) Elshoecht ainsi que d’Auguste Dumont et de Jules Constant Destreez. Orgue Cavaillé-Coll (1837), portail en bois d’Hubert de La Montagne et remarquable plafond à caissons à l’italienne.

Adresse : 18, bis rue de Châteaudun, Paris, 75009, Ile-de-France
Accès : Métro Notre-Dame-de-Lorette (12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-Lorette



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Hôtel de ville de Paris

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
(à environ 2.31 kms de Paris 7e Arrondissement)

Reconstruit par les architectes Ballu et Deperthes à la suite de l'incendie de 1871, puis inauguré le 13 juillet 1882, l'Hôtel de Ville de Paris, de style néo-Renaissance, dévoile au regard du visiteur un ensemble de salons fastueux et de salles réservées au travail des élus de la municipalité. Des artisans, acteurs de l'entretien quotidien du bâtiment, font démonstration de leur savoir- faire au cours de la visite. Des animations jalonnent également le parcours des visiteurs.

Adresse : 3, rue Lobau, Paris, 75004, Ile-de-France
Accès : M1, M11 Hôtel de Ville Bus 67, 58, 70, 76, 96, 38



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de ville de Paris







Paris - Église Notre-Dame-de-Lorette

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.31 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construite entre 1823 et 1836 sur le modèle des basiliques romaines, l'église Notre-Dame-de-Lorette de Paris est le chef d’œuvre de l’architecte néoclassique Hippolyte Lebas (1782-1867). Le programme pictural reflète les différents courants de la peinture religieuse officielle de la Restauration et de la Monarchie de Juillet. Les émaux sur lave de certains devants d’autel et le vitrail de l’Assomption montrent quant à eux, à la fois l’innovation et la remise au goût du jour de techniques décoratives anciennes. Sculptures de Francisque Joseph Duret, de Jean-Jacques (Carle) Elshoecht ainsi que d’Auguste Dumont et de Jules Constant Destreez. Orgue Cavaillé-Coll (1837), portail en bois d’Hubert de La Montagne et remarquable plafond à caissons à l’italienne.

Adresse : 18, bis rue de Châteaudun, Paris, 75009, Ile-de-France
Accès : Métro Notre-Dame-de-Lorette (12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-Lorette



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée :

Paris - Siège de l'ordre national des pharmaciens

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Archives - Musée, salle d'exposition - Ouverture exceptionnelle
(à environ 2.31 kms de Paris 7e Arrondissement)

Les deux hôtels particuliers qui abritent le siège de l’Ordre national des pharmaciens s’apparentent à un ensemble architectural composite de style néo-gothique et de pastiche XVIIIe siècle. Reflet de l’éclectisme architectural des hôtels édifiés à la fin du Second Empire, ces constructions constituent des témoignages précieux d’une époque et d’un art de vivre, d’autant que bon nombre d’entre elles ont été détruites au cours du demi siècle écoulé. Le siège de l'Ordre national des pharmaciens occupe les numéros 4 et 6 de l'avenue Ruysdaël. Le bâtiment du numéro 6 fut édifié en 1867, comme une “maison d’habitation bourgeoise” de style néo-XVIIIe siècle. Le bâtiment du numéro 4 fut pour sa part édifié avant 1875 par l’architecte Pellechet ; de style néo-gothique assez sobre, avec une façade de brique et pierre agrémentée d’une corniche sculptée de style Renaissance séparant le rez-de-chaussée du premier étage. Gaston Menier, fils cadet d’Émile-Justin, célèbre chocolatier, acquit le 4 avenue Ruysdaël et s’y installa en 1879 après son mariage. Il commanda d’importants travaux. Sur l’avenue, l’étage d’attique réservé aux domestiques céda la place au deuxième étage actuel, traité dans le style “byzantino-vénitien”. Il fit démolir un petit bâtiment de la cour pour construire un pavillon de style normando-mauresque caractéristique du goût familial. Ce pavillon abritait une remise pour cinq voitures, une écurie et aux étages des chambres de service, mais surtout une salle de théâtre,"les Folies Ruysdaël". Une galerie communiquait au niveau du deuxième étage, avec le corps de bâtiment principal. Le grand escalier de bois menant aux étages fut décoré par des mosaïques italiennes en pâte de verre. Aujourd'hui le “pavillon Mauresque” abrite "les Collections d’histoire de la pharmacie".

Adresse : 4-6, avenue Ruysdaël, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : Métro : Monceau (ligne 2) Miromesnil (ligne 13) Bus : Parc Monceau (lignes 84 et 94) Entrée par le numéro 6 avenue Ruysdaël



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Siège de l'ordre national des pharmaciens







Paris - Église Notre-Dame-de-Lorette

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.31 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construite entre 1823 et 1836 sur le modèle des basiliques romaines, l'église Notre-Dame-de-Lorette de Paris est le chef d’œuvre de l’architecte néoclassique Hippolyte Lebas (1782-1867). Le programme pictural reflète les différents courants de la peinture religieuse officielle de la Restauration et de la Monarchie de Juillet. Les émaux sur lave de certains devants d’autel et le vitrail de l’Assomption montrent quant à eux, à la fois l’innovation et la remise au goût du jour de techniques décoratives anciennes. Sculptures de Francisque Joseph Duret, de Jean-Jacques (Carle) Elshoecht ainsi que d’Auguste Dumont et de Jules Constant Destreez. Orgue Cavaillé-Coll (1837), portail en bois d’Hubert de La Montagne et remarquable plafond à caissons à l’italienne.

Adresse : 18, bis rue de Châteaudun, Paris, 75009, Ile-de-France
Accès : Métro Notre-Dame-de-Lorette (12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-Lorette



Journées du patrimoine 2016 -

Paris - Musée Curie

Maison des illustres - Ouverture exceptionnelle - Musée, salle d'exposition - Édifice industriel, scientifique et technique
(à environ 2.34 kms de Paris 7e Arrondissement)

(c) Jérémy Mathur/Musée Curie Le Musée Curie est situé dans le troisième et dernier laboratoire de Marie Curie. L'espace d'exposition retrace la vie et les découvertes de la famille aux cinq Prix Nobel et les grandes étapes de l'histoire de la radioactivité et de ses applications médicales. A voir aussi : le jardin de Marie Curie, son bureau et son laboratoire de chimie personnel conservés comme au temps de la savante.

Adresse : 1, rue Pierre-et-Marie-Curie, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : M7 Place-Monge RER B Luxembourg



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée Curie







Paris - BHV MARAIS

Première participation - Musée, salle d'exposition
(à environ 2.36 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 35, rue de la Verrerie 75004 Paris, Île-de-France
Accès : Métro lignes 1 et 11, arrêt Hôtel de Ville



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : BHV MARAIS



Journées du patrimoine 2016 -Présentation de la nouvelle muséographie du mémorial

Paris 4ème - Mémoriale des Martyrs de la Déportation

Patrimoine XXe - Monument historique - Édifice commémoratif
(à environ 2.36 kms de Paris 7e Arrondissement)

Lieu de mémoire conçu par l'architecte Pingusson à la pointe de l'île de la Cité, le Mémorial des Martyrs de la Déportation perpétue le souvenir des 200 000 victimes françaises de la déportation. C’est en effet en 1953 que le Réseau du Souvenir décide d’élever un Mémorial à la mémoire des 200 000 français déportés. Le choix est fait d’un Mémorial quasiment invisible depuis l’extérieur, semblable à une dalle funéraire et se développant en sous-sol. Il est conçu par l’architecte Pingusson, proche des architectes d’avant-garde, et qui s’est illustré dans la reconstruction de villes dévastées lors de la guerre. L'architecture très expressive du Mémorial vise à traduire l’enfer de la déportation. Il comprend ainsi une crypte avec une galerie tapissée de facettes de verre ; le jeu des matières et des symboles, notamment autour du triangle, est particulièrement marqué. L'inauguration par le général de Gaulle s'est déroulée le 12 avril 1962 . Tous les ans le Mémorial est le cadre des cérémonies de la Journée nationale du souvenir des martyrs de la déportation.

Adresse : Square de l'Ile-de-France 7, quai de l'Archevêché, Paris
Accès : Métro L1 Saint-Paul, Hôtel de Ville RER C Saint-Michel Notre-Dame



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mémoriale des Martyrs de la Déportation







Paris - BHV MARAIS

Première participation - Musée, salle d'exposition
(à environ 2.36 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 35, rue de la Verrerie 75004 Paris, Île-de-France
Accès : Métro lignes 1 et 11, arrêt Hôtel de Ville



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : BHV MARAIS



Paris - Lycée Henri-IV

Édifice religieux - Édifice scolaire et éducatif - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
(à environ 2.36 kms de Paris 7e Arrondissement)

Le lycée Henri-IV occupe l'ancienne abbaye Sainte-Geneviève. Ayant battu le roi Alaric à Vouille en 507, Clovis fit construire l'église dédiée aux Saints Apôtres, où il fut enseveli, ainsi que sainte Clotilde et sainte Geneviève. Une nouvelle église, désormais dénommée Sainte-Geneviève, fut construite en 1130. En 1219, l'abbé de Sainte-Geneviève reçut licence d'enseigner. Au XIIIe siècle, le cloître, le réfectoire et le dortoir furent reconstruits. Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, d'importants travaux permirent la réalisation de la bibliothèque, de l'oratoire des abbés, de la salle des novices, du grand escalier. Le cloître fut reconstruit au XVIIIe siècle. L'abbaye fut fermée en 1790. Transformée en école centrale en 1796, elle devint un lycée en 1804. L'établissement est aujourd'hui l'un des plus prestigieux de la capitale.

Adresse : 23, rue Clovis, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : RER Luxembourg Métro Monge ou Cardinal-Lemoine Bus 84, 89



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Lycée Henri-IV



Paris - BHV MARAIS

Première participation - Musée, salle d'exposition
(à environ 2.36 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 35, rue de la Verrerie 75004 Paris, Île-de-France
Accès : Métro lignes 1 et 11, arrêt Hôtel de Ville



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : BHV MARAIS



Paris - Église luthérienne de la Résurrection

Édifice religieux - Édifice scolaire et éducatif
(à environ 2.36 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'église et le groupe scolaire, construits par les architectes Ballu et Godeuboeuf ont été inaugurés en 1866. La première dédicace de l'église fut celle de l'église Grenelle-Vaugirard avant de devenir un an plus tard église de la Résurrection. L'église possède un remarquable petit orgue de tribune construit par Aristide Cavaillé-Coll

Adresse : 6, rue Quinault, Paris 15ème, 75015, Ile-de-France
Accès : Métro : Commerce, Cambronne Bus : 70 et 88



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église luthérienne de la Résurrection



Paris - Musée de la franc-maçonnerie

Musée de France - Musée, salle d'exposition - Château, hôtel urbain, palais, manoir
(à environ 2.37 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 16, rue Cadet, 75009, Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de la franc-maçonnerie



Journées du patrimoine 2016 -Découverte de la plus ancienne salle de basket au monde

Paris - YMCA Union de Paris

Édifice scolaire et éducatif - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Ouverture exceptionnelle
(à environ 2.38 kms de Paris 7e Arrondissement)

La YMCA Union de Paris est une résidence étudiante. Inauguré en 1893, le bâtiment illustre dans son architecture - aujourd'hui unique - la pédagogie innovatrice des YMCA dans les domaines liés au corps, à l'âme et à l'esprit pour favoriser l'insertion sociale et l'épanouissement des jeunes. L'activité sportive fait ainsi partie intégrante de la démarche des YMCA, mouvement associatif créé en 1844 et aujourd'hui présent dans 119 pays. D’une grande diversité, les programmes s’adressent aujourd’hui aux jeunes et adultes vulnérables. C'est dans les locaux de l'association Union de Paris que fut signée en 1855 la Base de Paris, acte fondateur de l'Alliance Mondiale des YMCA. Aujourd’hui, les échanges entre les YMCA du monde entier se sont intensifiés, offrant de nouvelles perspectives pour les jeunes en matière d’échanges interculturels. L'établissement de la rue de Trévise, conçu par l'architecte Bénard, est classé à l'inventaire des monuments historiques. L'ensemble réunissait pour la première fois en France, dans un même lieu, un restaurant coopératif, un gymnase (salle de basket, piste de course), une piscine... ainsi que des équipements culturels (théâtre, bibliothèque). Il résulte d'une collaboration étroite entre les responsables YMCA français et américains. La YMCA Union de Paris accueille toujours, depuis plus de 160 ans, des étudiants et jeunes travailleurs de toutes origines et de tous pays. Copyright photo : YMCA Union de Paris

Adresse : 14, rue de Trévise, Paris 9ème, 75009, Ile-de-France
Accès : Transports en commun (métro, bus)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : YMCA Union de Paris







Paris - Christuskirche- Église protestante allemande à Paris

Édifice religieux - Première participation
(à environ 2.38 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 25, rue Blanche 75009 Paris, Île-de-France
Accès : Métro: Liège (13) Trinité (12) Blanche (2)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Christuskirche- Église protestante allemande à Paris



Journées du patrimoine 2016 -Henri Cernuschi, ce grand Italien devenu Français (1821-1896)

Paris - Musée Cernuschi

Musée, salle d'exposition
(à environ 2.40 kms de Paris 7e Arrondissement)

Hôtel particulier que le financier Henri Cernuschi fit édifier à son retour d'Asie par l'architecte Bouwens, pour abriter les objets rapportés à l'issue de son long voyage. Le musée, l'un des plus anciens de la Ville de Paris, inauguré en 1898, deux ans après la mort d'Henri Cernuschi, est spécialisé dans les arts et l'archéologie de l'Asie. Il a conservé son escalier d'honneur et une salle monumentale avec plafond sculpté (1er étage).

Adresse : 7, avenue Vélasquez, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M2, M3 Villiers - Monceau / bus 30 et 94 Malesherbes, Courcelles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée Cernuschi







Paris - Parcours urbain du matrimoine

(à environ 2.40 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : Place Saint-Gervais 75004 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Parcours urbain du matrimoine



Journées du patrimoine 2016 -Démonstration d'Ikebana Kado

Paris - Musée Cernuschi

Musée, salle d'exposition
(à environ 2.40 kms de Paris 7e Arrondissement)

Hôtel particulier que le financier Henri Cernuschi fit édifier à son retour d'Asie par l'architecte Bouwens, pour abriter les objets rapportés à l'issue de son long voyage. Le musée, l'un des plus anciens de la Ville de Paris, inauguré en 1898, deux ans après la mort d'Henri Cernuschi, est spécialisé dans les arts et l'archéologie de l'Asie. Il a conservé son escalier d'honneur et une salle monumentale avec plafond sculpté (1er étage).

Adresse : 7, avenue Vélasquez, Paris 8ème, 75008, Ile-de-France
Accès : M2, M3 Villiers - Monceau / bus 30 et 94 Malesherbes, Courcelles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée Cernuschi







Paris - Église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.41 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'église actuelle succède à deux édifices, dont subsistent le clocher du XVIIIe siècle et la première pierre du chœur posée par Anne d'Autriche. Une reconstruction date de 1823 à 1830 par l'architecte de la Ville de Paris, Godde. Une quarantaine de peintures dont une dizaine originales de Philippe de Champaigne, Abel de Cujol, Auguste Hesse, Schnetz ou attribuées à Georges Lallemant, Tasselin, les Mignard et frère Luc. Des œuvres contemporaines ont également trouvé leur place dans l'église, notamment en 1990 avec le baptistère pour immersion et les mosaïques de K. Arguelo et M. Menten et bronze par E. Menten, et en 2004 avec le nouvel autel en bronze par E . Menten.

Adresse : 23, bis rue de la Lune, Paris 2ème, 75002, Ile-de-France
Accès : M4, M9 Strasbourg-Saint-Denis, M9 et M8 Bonne-Nouvelle, M3 Sentier Bus 20, 39 et 48



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle



Journées du patrimoine 2016 -Découverte de l'église Saint-Gervais-Saint-Protais

Paris 4ème - Église Saint-Gervais-Saint-Protais

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.42 kms de Paris 7e Arrondissement)

Église gothique terminée au milieu du XVIIe siècle, elle a reçu la première façade classique de Paris (1620). Vitraux du XVIe au XXIe siècle. Elle abrite les plus anciennes orgues de Paris, tenues en son temps par la dynastie Couperin dont le grand François Couperin.

Adresse : Place Saint-Gervais, Paris 4ème, 75004, Ile-de-France
Accès : Métro : Hôtel de Ville Bus : 67, 69, 76, 96



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Gervais-Saint-Protais







Paris - Église luthérienne et cloître des Billettes

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.44 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'actuelle église des Billettes a été construite de 1755 à 1758, par l'architecte Mansart de Sagonne, dans l'ancien couvent des Carmes-Billettes, remontant à la fin du XIIIe siècle, et dont le cloître, du XVe siècle, désormais le plus vieux de Paris, a subsisté. Ce premier couvent des frères hospitaliers de la Charité Notre-Dame s'élevait au-dessus de la chapelle expiatoire commémorant le miracle de l'hostie profanée qui avait eu lieu en 1290. Dès 1633, les Carmes réformés de l'observance de Rennes avaient remplacé les Frères et hérité d'une église tombant en ruines. Saisi comme Bien national à la Révolution, l'église et le cloître des Billettes sont rachetés par la Ville de Paris suite au décret du 11 août 1808 de Napoléon ordonnant la création à Paris d'une église consistoriale pour la communauté luthérienne française de Paris. En 1824, un niveau supplémentaire de tribunes est créé. L'ensemble fut classé au titre des Monuments historiques par la liste de 1862.

Adresse : 24, rue des Archives, Paris 4ème, 75004, Ile-de-France
Accès : M1, M11 Hôtel de Ville / Bus 75



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église luthérienne et cloître des Billettes



Journées du patrimoine 2016 -Conversations chez Monsieur Thiers

Paris - Fondation Dosne – Bibliothèque Thiers (Institut de France)

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Archives - Ouverture exceptionnelle
(à environ 2.45 kms de Paris 7e Arrondissement)

Situé au cœur du Paris romantique, cet hôtel particulier, résidence d'Adolphe Thiers, fut légué en 1905 à l'Institut de France, avec son importante bibliothèque scientifique consacrée à l'Histoire de France au XIXe siècle. La bibliothèque est ouverte aux chercheurs les jeudi et vendredi de 12h à 18h. Les salons du rez-de-chaussée et du 1er étage peuvent être loués pour des manifestations.

Adresse : 27, place Saint-Georges, Paris 9ème, 75009, Ile-de-France
Accès : M12 Saint-Georges Bus 74, 67 Saint-Lazare



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Fondation Dosne – Bibliothèque Thiers (Institut de France)







Paris - Circuit "De Maria Sklodowska à Marie Curie"

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Édifice industriel, scientifique et technique - Édifice scolaire et éducatif
(à environ 2.45 kms de Paris 7e Arrondissement)

Du Paris rêvé par Maria Sklodowska à la Montagne Sainte-Geneviève investie par la science, cette promenade commentée par l'association Parcours des sciences évoquera la trajectoire personnelle et scientifique de Marie Curie dans le contexte d'un monde en pleine transformation. Rue Cuvier, le Pavillon Curie, où furent menés les travaux qui lui valurent le prix Nobel de chimie en 1911, sera exceptionnellement ouvert pour l’occasion. (La visite du musée Curie n'est pas comprise.)

Adresse : Rendez-vous 11, rue des Feuillantines, Paris, 75005, Ile-de-France
Accès : RER Luxembourg Bus 21, 27 arrêt Feuillantines



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "De Maria Sklodowska à Marie Curie"



Journées du patrimoine 2016 -Visite libre

Paris - Pavillon Boncourt - Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
(à environ 2.45 kms de Paris 7e Arrondissement)

Le ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ouvre au public le domaine occupé par l’École polytechnique avant son transfert à Palaiseau en 1976. Le nouveau ministère de la recherche s'y installe lors de sa création en 1981. Depuis avril 2014, le site abrite les services du ministère en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Le public pourra découvrir le site Descartes, cœur de la visite, qui comprend le Pavillon Boncourt, Hôtel du secrétaire d’État chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche, le jardin, son bureau… dont les fenêtres donnent sur la bibliothèque d’anthropologie sociale fondée par Claude Lévi-Strauss au Collège de France.

Adresse : 21, rue Descartes, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : RER B Luxembourg / M10 : Maubert-Mutualité, Cardinal Lemoine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Pavillon Boncourt - Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche







Paris - Église Saint-Eugène-Sainte-Cécile

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.47 kms de Paris 7e Arrondissement)

L'église Saint-Eugène est l’œuvre de l'architecte Louis-Auguste Boileau. Sa principale caractéristique est sa construction dans le style du XIIIe siècle mais en employant la fonte et le fer pour les piliers et les nervures, ceci pour la première fois en France, en particulier s'agissant d'un édifice religieux, en prélude aux œuvres de Baltard.

Adresse : 4, rue du Conservatoire, Paris 9ème, 75009, Ile-de-France
Accès : M8, M9 Bonne-Nouvelle, Grands Boulevards / Bus 48, 67, 74, 85, 39, 20



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Eugène-Sainte-Cécile



Paris - Circuit "Là-haut sur la montagne, découverte d’un quartier scientifique"

(à environ 2.48 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 62, rue d'Ulm 75005 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "Là-haut sur la montagne, découverte d’un quartier scientifique"



Journées du patrimoine 2016 -L'évangéliste saint Matthieu

Paris - Église Saint-Nicolas-des-Champs

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.48 kms de Paris 7e Arrondissement)

À l'origine simple chapelle, dépendant de l'abbaye Saint-Martin des champs (aujourd'hui, Musée des Arts et Métiers), l'église Saint-Nicolas fut érigée en paroisse dès 1184. Sa construction de style gothique flamboyant, s'échelonne sur les XIIe, XVe et XVIe siècles. La vie du quartier fut marquée par le renouveau spirituel du XVIIe siècle. C'est dans cette église qu'en 1623 saint Louise de Marillac fit une expérience spirituelle profonde qui l'éclaira sur sa vocation. Guidée par Saint-Vincent de Paul, elle fonda ensuite les Filles de la Charité. Après la Révolution, en 1793, la paroisse fut fermée et l'église devint"Temple de l'hymen et de la fidélité". Elle sera rendue au culte en 1802 et restaurée. Son architecture et les nombreuses œuvres d'art qu'elle conserve dans les différentes chapelles témoignent de la foi de ceux qui nous ont précédés. La peinture du XVIIe siècle y est particulièrement bien représentée avec, entre autre, le superbe retable de l'Assomption de la Vierge de Simon Vouet.

Adresse : 254, rue Saint-Martin, Paris, 75003, Ile-de-France
Accès : M° Réaumur / Sébastopol ou Arts et Métiers Bus 20 - 38 - 47



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Nicolas-des-Champs







Journées du patrimoine 2016 -Exposition

Paris - Collège des Bernardins

Édifice religieux - Édifice scolaire et éducatif - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Monument historique
(à environ 2.49 kms de Paris 7e Arrondissement)

Fondé en 1245 par Étienne de Lexington, abbé de Clairvaux, le collège Saint-Bernard ou collège des Bernardins forma entre le XIIIe et le XVe siècle l'élite des moines de l'ordre cistercien. Bien qu'il devînt un Bien national à la Révolution et servit de prison, d'entrepôt et de caserne de pompiers jusqu'à une date très récente, il a conservé sa nef gothique à trois travées sur un cellier au sous-sol, ainsi que l'escalier de l'ancienne sacristie (XVIIIe siècle). Racheté par le diocèse de Paris, il est restauré à partir de 2004 par l'architecte en chef des Monuments historiques, Hervé Baptiste, et réaménagé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, pour devenir un lieu de recherche et de débat pour l'église et la société.

Adresse : 20, rue de Poissy, Paris 5ème, 75005, Ile-de-France
Accès : M 10 Maubert-Mutualité, Cardinal-Lemoine, M 7, M 10 Jussieu Bus 24, 47, 63, 67, 86, 87, 89



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Collège des Bernardins







Paris - Gaîté lyrique

Patrimoine XXe - Lieu de spectacles, sports et loisirs
(à environ 2.50 kms de Paris 7e Arrondissement)

Peu d'autres lieux parisiens peuvent se vanter d'une histoire aussi tumultueuse : enregistrant parmi les plus fortes recettes de tous les lieux parisiens pendant la Commune de Paris, célébrant le soixante-dixième anniversaire de Victor Hugo, abritant des ballets russes de passage à Paris dans les années 1920... Le théâtre de la Gaîté fût pillé pendant l'Occupation. Dans les années 1970, on y vit même s'installer une école du cirque qui y avait aménagé des écuries pour ses éléphants dans les combles ! Au début des années 1980, le dôme magistral de la salle menaçant de s'effondrer, on dût se résoudre à bétonner une partie de la grande salle. Elle fût bientôt détruite par le parc d'attraction en plein Paris « Planète Magique », ouvert l'espace de quelques semaines en 1989. Depuis lors, la Gaîté Lyrique était en sommeil, la poussière recouvrant peu à peu ce lieu central de la vie culturelle parisienne. La situation perdura jusqu'à ce qu'en 2002, la Mairie de Paris ne décide d'y implanter un nouvel établissement culturel destiné aux cultures numériques et aux musiques actuelles. Le projet, tout en étant innovant, respecte les parties historiques du bâtiment et a pour objectif de proposer un bâtiment dont les équipements constituent une véritable « boîte à outils » pour les artistes qui souhaitent l'investir. Désormais dédiée aux cultures numériques, la Gaîté lyrique explore de manière transversale tous les champs de la création et des nouveaux média, en favorisant des connexions privilégiées entre eux. Ainsi, elle met l’accent sur les croisements de disciplines à travers la musique, le graphisme, le jeu vidéo, le cinéma, en passant par le théâtre, la danse, la mode, le design, l'architecture..., et propose des manifestations et des activités à la mesure de la révolution numérique qui s'opère et à son ancrage dans la société.

Adresse : 3, bis rue Papin 75003 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Gaîté lyrique



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée

Paris - Ancienne abbaye de Port-Royal - Hôpital Cochin

Édifice religieux - Édifice hospitalier - Monument historique
(à environ 2.51 kms de Paris 7e Arrondissement)

Abbaye de Port-Royal de Paris. Les religieuses de Port-Royal des Champs (en vallée de Chevreuse) s'y établissent à partir de 1625. L’abbaye de Port-Royal de Paris connaît à partir du milieu du XVIIe siècle un fort rayonnement, attirant des membres de la haute société et des milieux intellectuels de l’époque, dont les"Solitaires" ou "messieurs de Port-Royal" qui s'installent dans le giron de la communauté pour vivre en retrait du monde, se consacrant à la l'étude et à l'éducation. Blaise Pascal, dont la sœur Jacqueline entra à Port-Royal en 1652, fréquenta ce lieu. Perçue comme un lieu de contre-pouvoir, Port-Royal va cependant susciter la méfiance du pouvoir royal. La querelle janséniste fournira un prétexte pour affaiblir progressivement la communauté en la scindant en deux, puis en interdisant l’accueil des postulantes et des novices. Louis XIV fera expulser une partie des religieuses de Port-Royal de Paris en 1664 et détruire le monastère des Champs en 1710. Seul subsistera Port-Royal de Paris qui déclinera peu à peu, jusqu’à l’expulsion des dernières religieuses à la Révolution. Les bâtiments de Port-Royal seront par la suite brièvement utilisés comme prison (Port-Libre ou prison de la Bourbe) avant de devenir maison d’accouchement. Aujourd’hui, située au cœur du site hospitalier de Cochin - Port-Royal, cette chapelle a trouvé naturellement sa vocation de lieu de culte pour l’hôpital. À voir : Galeries du cloître avec stèles, statues, jardin. La salle capitulaire et l'ancien chœur des religieuses. La chapelle, qui abrite un tableau de Maurice Denis :"La résurrection de Lazare" (1939)

Adresse : 123, boulevard de Port-Royal, Paris 14ème, 75014, Ile-de-France
Accès : RER B Port-Royal M6 Saint-Jacques Bus 38, 91, 81



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ancienne abbaye de Port-Royal - Hôpital Cochin







Paris 8ème - Arc de Triomphe

Édifice commémoratif - Musée, salle d'exposition - Tourisme et handicap - Monument historique
(à environ 2.52 kms de Paris 7e Arrondissement)

Construit selon la volonté de Napoléon Ier, puis des régimes politiques successifs, l'Arc de Triomphe évoque les batailles et les généraux de l'Empire. Il honore également, depuis 1920, la mémoire du Soldat inconnu.

Adresse : Place Charles-de-Gaulle, Paris, 75008, Ile-de-France
Accès : M1, M2, M6 Charles de Gaulle-Étoile RER A Charles de Gaulle-Étoile Bus 22, 30, 31, 52, 73, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Arc de Triomphe



Journées du patrimoine 2016 -La mémoire de la Marine nationale

Paris - Musée national de la Marine

Musée, salle d'exposition - Monument historique
(à environ 2.52 kms de Paris 7e Arrondissement)

Le musée national de la Marine est l'un des plus anciens musées maritimes du monde. Il est issu d'une collection de maquettes de navires, et modèles d'arsenaux offerts en 1748 au roi Louis XV. Installé dans le Palais de Chaillot, chef-d'œuvre de l'architecture des années 1930, il abrite aujourd'hui également de nombreux chefs d'œuvres de la sculpture navale et de la peinture qui lui permettent de traiter de l'ensemble des sujets maritimes du XVIIe siècle à nos jours.

Adresse : Palais de Chaillot - 17, place du Trocadéro, Paris, Île-de-France
Accès : M6, M9 Trocadéro / Bus 22, 30, 32, 63, 72, 82 / Batobus : Tour Eiffel



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée national de la Marine







Paris - Musée de l'Homme

Musée de France - Musée, salle d'exposition - Première participation - Édifice scolaire et éducatif
(à environ 2.52 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 17, place du Trocadéro 75016 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Homme



Journées du patrimoine 2016 -Visite commentée sur le thème de la citoyenneté

Paris - Musée national de la Marine

Musée, salle d'exposition - Monument historique
(à environ 2.52 kms de Paris 7e Arrondissement)

Le musée national de la Marine est l'un des plus anciens musées maritimes du monde. Il est issu d'une collection de maquettes de navires, et modèles d'arsenaux offerts en 1748 au roi Louis XV. Installé dans le Palais de Chaillot, chef-d'œuvre de l'architecture des années 1930, il abrite aujourd'hui également de nombreux chefs d'œuvres de la sculpture navale et de la peinture qui lui permettent de traiter de l'ensemble des sujets maritimes du XVIIe siècle à nos jours.

Adresse : Palais de Chaillot - 17, place du Trocadéro, Paris, Île-de-France
Accès : M6, M9 Trocadéro / Bus 22, 30, 32, 63, 72, 82 / Batobus : Tour Eiffel



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée national de la Marine







Paris - Musée de l'Homme

Musée de France - Musée, salle d'exposition - Première participation - Édifice scolaire et éducatif
(à environ 2.52 kms de Paris 7e Arrondissement)



Adresse : 17, place du Trocadéro 75016 Paris, Île-de-France




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Homme










Si vous pensez que ces informations peuvent intéresser un de vos voisins, amis ou membre de votre famille, envoyez lui un lien vers cette page en cliquant -> ICI


Si vous utilisez Twitter, Aidez nous à faire connaitre cette page à vos followers ->