JOURNEES du PATRIMOINE 2019
Programme et Animations pour les communes près de Paris 8e Arrondissement


Les SAMEDI 21 et DIMANCHE 22 SEPTEMBRE : Venez découvrir ou redécouvrir votre patrimoine

Journées du Patrimoine : programme local de la 36ème édition.


Cette année, le thème principal de la manifestation est : "Arts et Divertissements".
Le patrimoine présente des formes très diverses. Il peut être civil, religieux, commémoratif, hospitalier, judiciaire, scolaire, militaire, urbain, rural, industriel, naturel…
Pour la 36e édition des Journées européennes du patrimoine, il est proposé aux 12 millions de visiteurs qui participent chaque année à l’événement, de découvrir ou redécouvrir une nouvelle facette du patrimoine : celle du divertissement

Du cadre offert par les théâtres antiques et les amphithéâtres romains aux salles et aux lieux de spectacles présents sur l’ensemble du territoire, dédiés à l’art théâtral, lyrique, musical, cinématographique, à la danse ou aux arts du cirque…, à travers leurs édifices, leurs pratiques performatives et leurs usages contemporains, les arts du spectacle sont un patrimoine vivant, à voir et revoir sous une lumière nouvelle. Ces Journées mettront aussi en exergue les pratiques festives (fête foraine, carnavals, processions, défilés…), ainsi que les jeux traditionnels et les pratiques physiques, accueillies par les hippodromes, les piscines, les stades et les ensembles sportifs notamment : tout un patrimoine culturel immatériel, d’une extraordinaire variété, sauvegardée et transmise aujourd’hui.

En Mai de cette année 2019, la France comptait 44 321 édifices protégés au titre des monuments historiques. Plus de la moitié des communes françaises abritent ainsi un monument historique classé.

Les journées du patrimoine ont lieu chaque année le troisième week-end de septembre depuis 1984.

Ces journées sont l’occasion pour tous de découvrir des édifices publics (le Palais de l’Élysée, le Sénat, des ministères, des ambassades, des préfectures, des mairies, mais aussi des théâtres, des hôpitaux, des écoles, des gymnases…) et privés (villas, châteaux, usines…) qui ouvrent exceptionnellement leurs portes, dévoilant souvent leurs coulisses ou des collections rares.
L’ensemble de ces monuments, proposent aussi pour l’événement des visites guidées, démonstrations de savoir-faire, concerts, représentations théâtrales, circuits à thème …

Cette année en 2019, ce sont encore plus de 12 millions de visiteurs qui sont attendus dans 17000 lieux et près de 26000 animations.

Nous avons sélectionné pour vous les évènements les plus intéressants autour de Paris 8e Arrondissement ci dessous.

En raison de la forte affluence sur nos pages et de la richesse de l'évènement, il est possible que les nombreuses photos et illustrations de cette page mettent quelques secondes à toutes s'afficher.



Paris 8ème - Hôtel d'Évreux - Palais de l'Élysée

Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Espace naturel, parc, jardin - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Exceptional opening
Cette année encore, le Palais de l’Élysée ouvre ses portes à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. De la marquise de Pompadour aux Présidents de la Ve République en passant par l’empereur Napoléon Ier, la visite vous propose de relire trois siècles d’histoire à travers les grandes figures du pouvoir. En outre, le Palais est un lieu vivant où de nombreux corps de métier sont représentés afin de participer au rayonnement de la Présidence de la République et de la France. Exceptionnellement, certains membres du personnel sortiront de l’ombre pour vous présenter leurs missions au sein du palais. Enfin, vous pourrez découvrir les symboles du pouvoir comme le collier de Grand Maître de la Légion d'honneur et la Constitution de la Ve République.

Adresse : Avenue Gabriel (Grille du Coq) 75008 Paris
Accès : M1, M8, M12 Concorde - M1, M13 Champs-Élysées - Clemenceau. Accès par l'avenue Gabriel au niveau de la place de la Concorde. Accès par l'avenue de Marigny pour les personnes à mobilité réduite.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel d'Évreux - Palais de l'Élysée



Paris - Hôtel de Beauvau - Ministère de l'Intérieur

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Exceptional opening
Visite des salons du ministre, des jardins de l’Hôtel Beauvau, animations, démonstrations et nombreuses surprises vous attendent !

Adresse : Place Beauvau 75008 Paris
Accès : Gare Saint-Lazare Métro Champs-Élysées-Clemenceau, Miromesnil, Madeleine, Saint-Augustin Bus 20, 21, 24, 26, 27, 28, 29, 42, 43, 52 (sauf dimanche), 80, 9



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Beauvau - Ministère de l'Intérieur



Paris - Circuit "Sur les pas... de grands hommes dans le quartier du Grand Palais"



Adresse : RDV sortie station Champs-Élysées Clemenceau 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "Sur les pas... de grands hommes dans le quartier du Grand Palais"



Paris - Christofle

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Monument historique - Exceptional opening
C’est à la fin du XIXème siècle que la maison Christofle s’installe rue Royale, artère du luxe parisien depuis sa création, célébrée pour l’unité et la beauté de ses façades dessinées par l’architecte Jacques-Ange Gabriel au siècle précédent. Christofle y réalise la devanture et l’aménagement intérieur du magasin G. Fouquet dessiné par Alfons Mucha. Occupant initialement quelques immeubles du côté pair de la rue, Christofle passera en janvier 1990 au numéro 9 de la rue, succédant au décorateur Jansen et accédant ainsi au sublime Hôtel Le Tellier, bâti en 1785. C’est à l’occasion de la construction de la place Louis XV (actuelle place de la Concorde) que fut décidé le tracé de la rue Royale. Louis Le Tellier, entrepreneur, mais aussi architecte et contrôleur des Bâtiments du Roi, investit alors dans quelques terrains de cette nouvelle artère pour y édifier une série de « nouvelles maisons » portant les numéros 9, 11 & 13. Les décorations des hôtels furent livrées par le menuisier Antoine Maréchal et par le sculpteur Louis Fixon fils qui réalisa l’ensemble des sculptures des lambris. Seul des trois immeubles, le 9 de la rue Royale, occupé aujourd’hui par Christofle, a gardé ses décors d’origine « in situ ». La façade, l’escalier et sa splendide rampe en fer forgé, le décor des salons sont classés au titre des monuments historiques.

Adresse : 9 rue Royale 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Christofle



Paris - Grand Palais

Monument historique - Musée, salle d'exposition


Adresse : Avenue Winston Churchill 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Grand Palais



Paris - Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Musée, salle d'exposition
Bâtiment construit pour l'Exposition universelle de 1900, le Petit Palais fut, comme le Grand Palais, destiné à perdurer pour devenir le Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Il prit la place de l'aile est de l'ancien palais de l'industrie érigé pour l'exposition universelle de 1855. L'architecte Charles Girault disposait d'un terrain en forme de trapèze : il organisa le monument autour d'une cour intérieure en demi-cercle aménagée en jardin et bordée d'un péristyle supporté par des colonnes doriques.

Adresse : Avenue Winston-Churchill 75008 Paris
Accès : M1, M13 Champs Elysées-Clemenceau / Bus 42, 72, 73, 80 , 83



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris



Journées du patrimoine 2019 - Exposition Voltaire et l'affaire Calas 10h-18h

Paris - Temple protestant du Saint-Esprit

Exceptional opening - Édifice religieux - Monument historique
L'église protestante unie du Saint-Esprit est l'une des 400 paroisses de l'Église Protestante Unie de France, issue des mouvements de la Réforme du XVIe siècle. Deux luthériens célèbres sont à l'origine de la construction du temple du Saint-Esprit : le baron Georges-Eugène Haussmann, préfet du Second Empire, et Victor Baltard, architecte, directeur des travaux de la Ville de Paris. La construction du temple, de 1863 à 1865, s'inscrit dans la deuxième phase de transformation de Paris ; dans ce nouveau quartier, les protestants célébraient leur culte dans une chapelle en bois devenue trop petite (chapelle Saint-Lazare). Sur décision du baron Haussmann, en 1862, un terrain fut acheté rue Roquépine, en face d'une église méthodiste construite la même année mais aujourd'hui disparue. Le projet de construction fut confié à Victor Baltard (architecte des Halles), et les travaux furent exécutés sous la direction de Théodore Ballu (élève d'Hippolyte Lebas, et architecte des églises Sainte-Clotilde et la Trinité, de la mairie du 1er arrondissement, pastiche de Saint-Germain-l'Auxerrois, et de l'Hôtel de Ville après son incendie lors de la Commune). Victor Baltard n'eut pas la liberté de réaliser le projet qu'il avait prévu : l'impératrice Eugénie et son entourage, d'un catholicisme rigoureux, voire étroit – et qui s'étaient déjà opposés à l'implantation du temple Place Saint-Augustin – imposèrent une façade neutre, de caractère plus laïque que religieux. Le fronton triangulaire fut le seul élément décoratif admis. Le clocheton fut ajouté au début du XXe siècle. Il rappelle celui que Baltard avait édifié à Notre-Dame-de-Lorette (architecte : Hippolyte Lebas). Le 3 décembre 1865 est célébré le culte de dédicace du temple. C'est aussi dans ce lieu que se tiennent, le 6 juin 1872 le premier synode national autorisé officiellement depuis 1659, puis en 1938 celui qui a consacré la réunification de l'Église réformée de France. Le 2 juin 1912, Sa Majesté Wilhelmine, reine des Pays-Bas, assiste au culte dans ce temple. Charles Mutin, successeur du célèbre facteur d'orgue Aristide Cavaillé-Coll, reconstruisit en 1898, sur les plans du Maître et un an avant sa mort, un nouvel orgue à l'église du Saint-Esprit, où existait un ancien orgue de J. Merklin, contemporain de la construction de l'édifice, et dont il conservera la soufflerie, le buffet et quelques tuyaux. Cet instrument est musicalement l'un des plus beaux orgues de Paris (deux claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes, transmissions mécaniques, 14 jeux - 12 réels).

Adresse : 5 rue Roquépine 75008 Paris
Accès : Métro Saint-Augustin, Miromesnil, Saint-Lazare



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Temple protestant du Saint-Esprit







Crédits image : Ambassade du Canada / Centre culturel canadien - Photo : DR

Paris - Centre culturel canadien

First participation - Musée, salle d'exposition - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Château, hôtel urbain, palais, manoir
Jules Léger, Ambassadeur du Canada en France, eut le premier l’idée de créer un Centre culturel canadien en France afin de faire découvrir toute la richesse de la diversité de la culture canadienne et ainsi renforcer les liens d’amitié entre le Canada et la France. Le Centre culturel canadien est officiellement inauguré le 2 avril 1970 et œuvre depuis bientôt un demi-siècle au rayonnement de la culture canadienne en France. D’abord établi sur l’Esplanade des Invalides dans le 7e arrondissement de Paris, le Centre a déménagé au printemps 2018 au 130 rue du Faubourg Saint-Honoré dans le 8e arrondissement de Paris dans un immeuble post-haussmannien réhabilité par les architectes canadien et français Julian Smith et Jean-Paul Viguier. Intégré à l’Ambassade du Canada, c’est dans ce cadre unique que prennent vie des rencontres artistiques privilégiées entre le Canada et la France. Cœur de la diplomatie culturelle du Canada en France, le Centre culturel canadien a pour vocation de promouvoir la création contemporaine canadienne la plus innovante qui soit, tous secteurs artistiques confondus, par le biais de partenariats institutionnels publics et privés, de collaborations à divers festivals et événements publics français. Doté d’une galerie d’art sous verrière de 160m2 et d’une salle de spectacle, le Centre accueille tout au long de l’année des expositions d’artistes contemporains canadiens, des concerts de musiciens canadiens de tous genres, des projections de films, des conférences et des événements pour le jeune public – tous offerts gratuitement. Le Centre soutient aussi une programmation culturelle canadienne à travers la France, accompagnant les institutions canadiennes et françaises dans leurs projets d’échanges et de coopérations. Avec sa programmation unique axée sur la diversité et la vitalité des voix artistiques, le Centre culturel canadien est un point de convergence des disciplines, des langues et des cultures vivantes issues de toutes les provinces et territoires du Canada. Le Centre culturel canadien est également un membre actif du Forum des instituts culturels étrangers à Paris (FICEP) depuis sa création en 2002. L’accès au Centre Culturel Canadien est libre et gratuit et vous accueille du lundi au vendredi de 10h à 18h. Fermé samedi et dimanche.

Adresse : 130 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris
Accès : Accessible aux personnes à mobilité réduite. M9 (Saint Philippe-du-Roule ou Miromesnil) – M13 (Miromesnil) / Bus 28 – 32 – 80 – 83 – 93



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Centre culturel canadien







Paris - Église de la Madeleine

Édifice religieux - Monument historique
La construction de l'église de La Madeleine, a débuté sous Louis XV en 1763. A la Révolution le chantier fut abandonné. En 1806 Napoléon Ier décide de reprendre ces travaux pour l'édification d'un Temple à la gloire de la Grande Armée, sous la conduite de l'architecte Vignon. Louis XVIII redonne au chantier sa destination religieuse. L'église achevée en 1842 comporte une statuaire exceptionnelle de la première moitié du XIXe siècle et des œuvres majeures telles le Fronton, les Portes de bronze, le Maître-Autel et les Grandes Orgues.

Adresse : Place de la Madeleine 75008 Paris
Accès : Métro Madeleine lignes 8,12,14 Bus: 24, 42, 52, 84, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église de la Madeleine



Journées du patrimoine 2019 - Visite libre de l'Hôtel de Talleyrand

Paris - Hôtel de Talleyrand - George C. Marshall Center

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Cet hôtel particulier, connu aujourd’hui sous le nom d’hôtel de Talleyrand, fut édifié pour le comte de Saint-Florentin entre 1767 et 1769 par Ange-Jacques Gabriel et Jean-François-Thérèse Chalgrin, architectes du roi Louis XV, avec l’aide des artisans français les plus talentueux du XVIIIe siècle. Le plafond de l'escalier d'honneur fut réalisé par le peintre Jean-Simon Barthélémy en 1769. Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord acquit l'hôtel en 1812 et y vécut jusqu'à sa mort en 1838. C’est là qu’il reçut en 1814 le tsar Alexandre Ier de Russie et le duc de Wellington de Grande-Bretagne pour négocier la paix en Europe et la restauration de la monarchie en France. La famille Rothschild fut ensuite propriétaire du monument pendant plus d’un siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, le Département d’État des États-Unis d'Amérique y installa le siège de l'administration du Plan Marshall pour la relance économique de l'Europe (1947-1952). Il abrite désormais le Centre George C. Marshall qui retrace l'engagement des Européens et des États-uniens pour l'économie européenne après la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, l'hôtel de Talleyrand est entré dans une nouvelle ère de son histoire internationale et culturelle.

Adresse : 2 rue Saint-Florentin 75001 Paris
Accès : Métro Concorde (1, 12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Talleyrand - George C. Marshall Center







Paris - Chapelle expiatoire (CMN)

Édifice religieux - Monument historique
La construction de la Chapelle expiatoire a été décidée par Louis XVIII afin d'honorer la mémoire de Louis XVI et Marie-Antoinette. La chapelle fut ainsi édifiée sur un ancien cimetière révolutionnaire, à l'emplacement où furent inhumés Louis XVI et Marie-Antoinette en 1793. Ce monument de style néo-classique achevé en 1826 est l'œuvre de l'architecte Fontaine.

Adresse : 29 rue Pasquier 75008 Paris
Accès : M9 Saint-Augustin, M3 Havre-Caumartin / RER A Auber / Bus 32, 43, 49, 84, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Chapelle expiatoire (CMN)



Crédits image : @ Romain Courtemanche

Paris - Maison Chloé



Adresse : 28 rue de la Baume 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison Chloé







Paris - Église Saint-Philippe-du-Roule

Édifice religieux - Monument historique
Au début du XIIIe siècle existe dans ce quartier, où l'habitat était déjà présent à l'époque de Clovis et des Mérovingiens, un hameau baptisé Le Roule. En 1217, une chapelle est adjointe à la léproserie du Roule où sont soignées la lèpre et autres maladies de peau. Avec l'appui de l'évêque de Paris, cette léproserie est progressivement dirigée, entre la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe siècle, par les Monnayeurs parisiens qui en assurent l'essentiel des moyens financiers en remplacement des donations privées qui se raréfient. La chapelle de l'hospice est placée sous la protection de saint Philippe et saint Jacques dit le Mineur, que l’Église fête ensemble, à cette époque, le 1er mai. Le lieu devient église paroissiale en 1699. L'église actuelle est construite entre 1774 à 1784 sur les dessins de Jean-François Chalgrin (concepteur de l'Arc de Triomphe). Les agrandissements du milieu du XIXe siècle, effectués par Hippolyte Godde (1843-1847) et Baltard (1853), successivement architectes en chef de la Ville de Paris chargés des églises, conduisent à une nouvelle consécration de l'église le 13 novembre 1852. L'église dessinée par Chalgrin est la première église parisienne inspirée de l'Antiquité gréco-romaine ; elle est représentative du style dit néoclassique qui apparaît dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle en lien avec les fouilles d'Herculanum et qui restera le style à la mode dans l'architecture civile et religieuse jusqu'au milieu du XIXe siècle. Saint-Philippe servira de modèle à d'autres églises parisiennes du XIXe siècle : Saint-Pierre-du-Gros-Caillou, Saint-Denis-du-Saint- Sacrement, Notre-Dame-de-Lorette.

Adresse : 154 rue du Faubourg-Saint-Honoré 75008 Paris
Accès : Métro Saint-Philippe-du-Roule Bus 80 / 52 / 83



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Philippe-du-Roule



Journées du patrimoine 2019 - Visite commentée

Paris - Église Saint-Augustin

Édifice religieux - Monument historique
Église construite dans la perspective du boulevard Malesherbes par l'architecte Victor Baltard ; elle est inaugurée en 1868. Baltard utilise une structure métallique, doublée d'une construction en pierre. L'église est décorée d'un riche décor typique du courant éclectique du Second Empire : décors des peintres Bouguereau, Flandrin, Berar, Signol, Denuelle, Lamaire, des sculpteurs Carrier-Belleuse, Chapu ; vitraux de Claudius Lavergne, Champigneulle.

Adresse : Place Saint-Augustin 75008 Paris
Accès : Métro : Saint-Augustin, Miromesnil



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Augustin







Journées du patrimoine 2019 - La Cour des comptes ouvre ses portes aux enfants DIMANCHE 22 SEPTEMBRE

Paris - Palais Cambon - Cour des comptes

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Exceptional opening
Le Palais Cambon fut édifié entre 1898 et 1910 par l'architecte Constant Moyaux à l'emplacement de l'ancien couvent des Dames de l'Assomption de la rue Cambon, dont la chapelle subsiste toujours. Devenu le siège de la Cour des comptes, créée en 1807 par Napoléon Ier, le Palais en abrite les magistrats et l'administration. Il est constitué de quatre ailes autour d'une cour d'honneur. Les pièces les plus importantes sont concentrées au premier étage, avec la Grand'Chambre et la bibliothèque. L'escalier d'honneur est décoré d'un plafond peint en 1911 par Gervex et représentant une allégorie de l’État. Huit pièces de décor ou objets mobiliers sont classés au titre des Monuments historiques.

Adresse : 13 rue Cambon 75001 Paris
Accès : M1, M12 Concorde, M8, M12, M14 Madeleine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais Cambon - Cour des comptes







Crédits image : DR

Paris - Hôtel du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

Exceptional opening - Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Commencé en 1844, achevé en 1855 sous Napoléon III, l’hôtel du ministre des Affaires étrangères est représentatif de l’art décoratif du Second Empire mêlant des éléments inspirés de l’Antiquité, de la Renaissance et l’époque classique. Lieu de mémoire, l’hôtel est le cadre de grandes négociations internationales, comme celle du traité de Paris de 1856 qui mit un terme à la Guerre de Crimée ou le traité de Versailles de 1919 qui conclut la Première Guerre mondiale. C’est également dans ce lieu que Robert Schuman, alors ministre des Affaires étrangères, prononça le 9 mai 1950 sa fameuse déclaration fondatrice de l’unité européenne. Lieu de résidence, l’hôtel accueillit, jusqu’en 1973, des souverains et chefs d’État en visite officielle en France. Parmi ces séjours mémorables, celle des souverains britanniques en 1938 qui donna lieu à d’importants travaux avec notamment la création des salles de bains, dites du roi et de la reine. Véritables chefs d’œuvre d’architecture intérieure, ces deux pièces que l’on peut visiter lors des Journées du patrimoine sont dignes de prendre place dans une anthologie de l’art décoratif des années 1930. Lieu de travail, l’hôtel du ministre des Affaires étrangères occupe depuis le milieu du XIXe siècle les mêmes locaux. Mais les agents du ministère, au nombre de 4 000 en France, sont répartis aujourd’hui entre les bâtiments qui jouxtent l’hôtel et 4 autres sites en région parisienne et à Nantes.

Adresse : 37 quai d'Orsay 75007 Paris
Accès : Métro lignes 8 et 13 et RER : Invalides



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères







Crédits image : © Les cinémas Pathé Gaumont

Paris - Gaumont Champs-Elysées

First participation - Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : 31 avenue des Champs-Elysees 75008 Paris
Accès : Métro : Lignes 1 et 9, station Franklin Roosevelt Bus : Lignes 28 32 42 73 80 83 et 93, station Rond point des Champs-Elysées Vélib : Station 27, rue de Marignan Parking : Interparking 24 rue François 1er (5 mn à pieds du Cinéma). Profitez de cette offre exclusive 3 heures de stationnement = 5€, +2 heures offertes pendant toutes les vacances scolaires. https://www.interparking-france.com/fr-FR/find-parking/ParcFrancois1er/



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Gaumont Champs-Elysées







Crédits image : Photo Assemblée nationale

Paris - Assemblée nationale

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire


Adresse : 128 rue de l'Université 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Assemblée nationale







Paris - Cathédrale arménienne Saint-Jean Baptiste

Édifice religieux
La cathédrale a été construite de 1902 à 1904 par l’architecte Albert-Désiré Guilbert. L’ensemble de la construction comprend la cathédrale, une cour intérieure, un bâtiment de deux étages et des locaux administratifs. Une salle en sous-sol a été créée en 1990. Le diocèse de France de l’église apostolique arménienne a été créé en 2006.

Adresse : 15 rue Jean-Goujon 75008 Paris
Accès : Me Alma-Marcea / Bus 42



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cathédrale arménienne Saint-Jean Baptiste



Paris - Hôtel de Bourvallais - Ministère de la Justice

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Exceptional opening
Hôtel construit d'après les plans de Robert de Cotte et restauré au XIXe siècle par l'architecte Destailleurs. Construit en 1699, à la demande du maître des requêtes, Joseph-Guillaume de Vieuxville, cet hôtel particulier devient ensuite la propriété du financier Poisson de Bourvallais qui lui donne son nom. Embastillé pour détournement de deniers royaux à son profit, ce dernier se voit contraint d'abandonner son hôtel au roi. En date du 5 septembre 1718, un arrêt du Conseil du roi attribue l'hôtel au chancelier de France. Depuis plus de 250 ans, sans interruption, chanceliers et gardes des Sceaux résident dans l'hôtel de Bourvallais.

Adresse : 13 place Vendôme 75001 Paris
Accès : M° Opéra (lignes 3, 7, 8), Madeleine (lignes 8, 12, 14), Concorde (lignes 1, 8, 12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Bourvallais - Ministère de la Justice



Paris - Ambassade de Finlande

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire


Adresse : Place de Finlande 75007 Paris
Accès : Métro et RER C - Invalides Bus 63, 83, 93 - arrêt Place de Finlande Velib' 7026 - station 39 Quai d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ambassade de Finlande



Journées du patrimoine 2019 - Musée Parfum Paris - Visite Guidée Gratuite Sans Attente

Paris - Musée du parfum Fragonard

Musée, salle d'exposition


Adresse : 3-5 square de l'Opéra Louis Jouvet 75009




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée du parfum Fragonard







Paris - Circuit "Les boulevards parisiens, un foyer de créations artistiques"

Villes et Pays d'art et d'histoire - First participation - Lieu de spectacles, sports et loisirs
Les boulevards ont concentré la création au XIXeet XXe siècles. Des mouvements artistiques et des inventions techniques y sont nés (photo, cinéma, peintures arts décoratifs...).

Adresse : 35 boulevard des Capucines 75002 paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "Les boulevards parisiens, un foyer de créations artistiques"



Crédits image : Licence libre

Paris - Mémorial du Bazar de la Charité - Chapelle Notre-Dame-de-Consolation

Édifice religieux - Monument historique - Édifice commémoratif
Chapelle commémorative édifiée sur les lieux de l'incendie du Bazar de la Charité survenu le 4 mai 1897

Adresse : 23 rue Jean Goujon 75008 Paris
Accès : M9 Alma-Marceau, M1 Franklin-Roosevelt, M13 Champs-Élysées - Clemenceau



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mémorial du Bazar de la Charité - Chapelle Notre-Dame-de-Consolation







Paris - Hôtel Cail - Mairie du 8e arrondissement

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
L'Hôtel Cail constitue un excellent exemple d'architecture éclectique du Second Empire. Il a conservé son riche décor intérieur, rendu remarquable par l'importance des revêtements de marbre du vestibule, des paliers d'étages et du grand escalier, et la qualité de certains éléments tels la rampe d'escalier et les parquets en mosaïque du premier étage en bois de diverses essences, dont les motifs varient d'une pièce à l'autre.

Adresse : 3 rue de Lisbonne 75008 Paris
Accès : M9 Saint-Augustin, M3 Europe, M14 Saint-Lazare / RER E Haussmann / Bus 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Cail - Mairie du 8e arrondissement



Journées du patrimoine 2019 - Visite guidée et commentée

Paris - Printemps Haussmann

Édifice industriel, scientifique et technique
Créé en 1865 par un homme d’affaires particulièrement visionnaire, Jules Jaluzot, le grand magasin Printemps du boulevard Haussmann a une histoire exceptionnelle. Fleuron de l’architecture de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, le Printemps est un témoignage frappant des évolutions stylistiques qui animent cette période qui en font aujourd'hui un des plus beaux bâtiments du monde dédié au commerce. Au rythme d’un monde en perpétuelle mutation, le Printemps a déployé tout au long de son histoire son énergie et sa force créatrice pour se rénover, se développer, anticiper et traverser les époques. Si l’histoire du grand magasin constitue des racines inébranlables et une richesse certaine, le Printemps a toujours voulu rester à l’avant-garde. Ainsi, il conjugue aujourd’hui le passé au futur et enrichit son patrimoine des créations des plus grands cabinets d’architecture contemporains.

Adresse : 64 boulevard Haussmann 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Printemps Haussmann







Paris - OMEGA

Marque suisse fondée en 1848, OMEGA est synonyme d’excellence, de précision et d'innovation. La Maison est à l’origine des technologies les plus révolutionnaires de l’industrie horlogère, comme l’échappement Co-Axial. La marque se distingue également par son esprit pionnier : en 1965, la Speedmaster a été officiellement certifiée par la NASA et a accompagné les astronautes lors des six missions lunaires. Les montres OMEGA font encore aujourd’hui partie de l’équipement recommandé par l’agence spatiale américaine. Ouverte depuis 2013, la boutique OMEGA Capucines bénéficie d’une surface de 340 m² répartis sur 2 étages, où les visiteurs pourront découvrir des expositions thématiques en admirant des modèles uniques du musée.

Adresse : 35 boulevard des Capucines 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : OMEGA



Paris - Éléphant Paname

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de spectacles, sports et loisirs
L’hôtel de la rue Volney, devenu Éléphant Paname, fut érigé sous Napoléon III par l’ambassadeur de Russie en France, Alexandre Soltykoff. Ce grand amateur d’art et mécène était une figure de l’époque. Les salons de l’hôtel, richement décorés dans le style Second Empire, constituent une perle de la vie parisienne. Déserté à la fin de l’Empire, l’hôtel est devenu par la suite le siège social d’une banque parisienne. Fonctionnalité et mauvais goût ont recouvert sans vergogne les stucs et les dorures. Un mal pour un bien : le lieu entièrement coffré renfermait comme par miracle de véritables trésors. De cette époque date la construction d’une prouesse architecturale : pour accueillir la clientèle, la cour et les écuries ont été supprimées et leur emplacement fut recouvert d’un dôme en pavés de verre. Sa dimension exceptionnelle recouvre un espace de plus de 250 m² et sa structure, sans aucune armature, tient du prodige. Aujourd’hui, Éléphant Paname, c’est 500 m² d’espaces prestigieux pour accueillir expositions, installations, performances, défilés, conférences, concerts, spectacles... Éléphant Paname confronte les œuvres de référence et les talents inédits. Il relie les époques et les disciplines. Éléphant Paname, c’est aussi 500 m² de studios ultra équipés, destinés aux compagnies et cours de danse ou de théâtre, aux chorégraphes, acteurs, metteurs en scène... un lieu de partage où l'on aime s'attarder.

Adresse : 10 rue Volney 75002 Paris
Accès : M° Opéra M° Pyramides M° Madeleine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Éléphant Paname



Journées du patrimoine 2019 - Saint-Lazare Inside : Escape Game

Paris - Gare de Paris Saint-Lazare

Monument historique - Édifice rural
Gare de Paris Saint-Lazare est l'une des six plus grandes gares terminus du réseau ferroviaire français à Paris.

Adresse : 13 rue d'Amsterdam 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Gare de Paris Saint-Lazare







Paris - Maison Boucheron

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Exceptional opening
Maison de joaillerie fondée en 1858 par Frédéric Boucheron, le magasin situé au 26 place Vendôme est le deuxième établissement ouvert par le fondateur en 1893, après une première boutique ouverte au Palais Royal. Frédéric Boucheron est le premier à installer son entreprise place Vendôme, haut lieu de l'aristocratie et de la grande bourgeoisie parisienne, dont le décor architectural date de Louis XIV.

Adresse : 26 place Vendôme 75001 Paris
Accès : M3, M7, M8 Opéra, M1 Tuileries / RER A Aubert



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison Boucheron



Journées du patrimoine 2019 - Initiation au Lindy Hop

Paris - Gare de Paris Saint-Lazare

Monument historique - Édifice rural
Gare de Paris Saint-Lazare est l'une des six plus grandes gares terminus du réseau ferroviaire français à Paris.

Adresse : 13 rue d'Amsterdam 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Gare de Paris Saint-Lazare







Paris - Ambassade d'Autriche

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Exceptional opening


Adresse : 6 rue Fabert 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ambassade d'Autriche



Paris - Église Saint-Louis-d'Antin

Édifice religieux
En 1782 les Capucins s'installent à la demande de Louis XVI dans un couvent construit par Brongniart à la Chaussée d'Antin. La chapelle Saint-Louis d'Antin est érigée en paroisse en 1802. L'église possède un riche ensemble de peintures murales figuratives de la seconde moitié du XIXe siècle. Orgue de Cavaillé-Coll.

Adresse : 63 rue de Caumartin - 4 rue du Havre 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Louis-d'Antin



Journées du patrimoine 2019 - Heritage - Carl F. Bucherer

Paris - Bucherer

Monument historique
Entreprise familiale fondée en 1888, Bucherer compte parmi les maisons horlogères et joaillières les plus riches de tradition en Europe, et s’est construite ces 130 dernières années une renommée d’exclusivité grâce à une gamme de bijoux exceptionnelle et à des créations primées. En avril 2013, la Maison Bucherer a ouvert à Paris le plus grand magasin du monde consacré à l’horlogerie d’exception. Au sein de son écrin, classé au titre des monuments historiques et lieu de prédilection des amateurs de garde-temps, la Maison Bucherer offre ses espaces d’exposition aux créations de 34 marques horlogères et joaillères allant de l’accessible à l’exceptionnel. Depuis son ouverture, la Maison Bucherer s’est affirmée comme l’adresse horlogère à Paris.

Adresse : 12 boulevard des Capucines 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Bucherer







Paris - Ambassade du Brésil - Hôtel Schneider

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
L’ambassade du Brésil à Paris occupe depuis 1971 un hôtel particulier qui a appartenu à la famille Schneider, industriels de la sidérurgie du Creusot. Situé dans un périmètre de protection de monument historique, au sein d’un ensemble urbain inscrit à l’inventaire des sites historiques et pittoresques de Paris, l’Hôtel Schneider se trouve sur la rive droite de la Seine, dans le 8e arrondissement, entre le pont de l’Alma et le pont des Invalides. L’édifice, élevé dans la première moitié du XIXe siècle dans le style éclectique du Second Empire, a subi vers 1900 d’importants travaux de restauration et d’agrandissement, commandés par la famille Schneider à Ernest Sanson, architecte favori des grandes familles de l’époque. Le public aura l’occasion de découvrir l’extérieur et l’intérieur de ce bel exemple d’architecture emblématique de Paris, de connaître son histoire intime en visitant ses pièces de réception, et d’y apprécier des tableaux, des photographies, des tapisseries et des sculptures d’artistes brésiliens renommés, comme Sebastião Salgado, Di Cavalcanti et Juarez Machado. L’ambassade sur les réseaux : Twitter @BresilenFrance; Instagram @bresilenfrance ; Facebook @ambassadedubresilaparis

Adresse : 34 cours Albert-Ier 75008 Paris
Accès : M9 Alma-Marceau Bus 42, 63, 72, 80, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ambassade du Brésil - Hôtel Schneider



Crédits image : hartl Meyer

Paris - Théâtre des Champs-Elysées

Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : 15 avenue Montaigne 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Théâtre des Champs-Elysées







Crédits image : Ordre des pharmaciens

Paris - Siège de l'ordre national des pharmaciens

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Archives - Musée, salle d'exposition
L’Ordre national des pharmaciens est installé dans deux immeubles, 4 et 6 avenue Ruysdaël, qui s’apparentent à un ensemble architectural composite mais harmonieux de style néo-gothique et de pastiche XVIIIe siècle. Reflet de l’éclectisme architectural des hôtels édifiés à la fin du Second Empire, ces constructions constituent des témoignages précieux d’une époque et d’un art de vivre, d’autant que bon nombre d’entre elles ont été détruites au cours du demi-siècle écoulé. Le bâtiment du numéro 4* fut édifié avant 1875 par l’architecte Pellechet ; de style néo-gothique assez sobre, avec une façade de brique et pierre agrémentée d’une corniche sculptée de style Renaissance séparant le rez-de-chaussée du premier étage. Gaston Menier, fils cadet d’Émile-Justin, célèbre chocolatier, acquit cet hôtel particulier et s’y installa en 1879 après son mariage. Il commanda d’importants travaux. Sur l’avenue, l’étage d’attique réservé aux domestiques céda la place au deuxième étage actuel, traité dans le style “byzantino-vénitien”. Il fit démolir un petit bâtiment de la cour pour construire un pavillon de style normando-mauresque caractéristique du goût familial. Il abritait, au rez-de-chaussée une remise pour cinq voitures et une sellerie : au sous-sol une écurie pour douze chevaux ; à l’étage des chambres de service et au dernier étage une salle de théâtre « le théâtre des Folies Ruysdaël ». Douze panneaux aux scènes inspirées par la mythologie ornementent la montée du grand escalier de bois vers les étages. Il est décoré de mosaïques italiennes dans le style vénitien. Sous le grand miroir, sur le palier du rez-de-chaussée on peut lire l’inscription « Venise MDCCCLXXIX » : on devine au-dessus le monogramme, en lettres d’or sur fond bleu, « G M » de Gaston Menier. Gaston Menier raconte dans ses Souvenirs : « Au moment de mon mariage j’avais acheté un joli petit hôtel, et j’y ai passé 12 heureuses années, mais comme je manquais de place j’avais fait construire des écuries souterraines desservies par une rampe en pente douce. Les voitures occupaient le rez-de-chaussée et à l’étage une salle de théâtre qui a servi souvent de lieu de réunions pour les fêtes musicales, des bals et pour y jouer la comédie. C’est là en effet que nous avons joué des opérettes, notamment Orphée aux enfers » « Une galerie communiquait au niveau du deuxième étage, avec le corps de bâtiment principal. Le grand escalier de bois menant aux étages fut décoré par des mosaïques italiennes en pâte de verre » (Souvenirs de Gaston Menier, texte non publié,1934) Aujourd'hui le “pavillon Mauresque” abrite "les Collections d’histoire de la pharmacie" Le bâtiment du numéro 6* fut pour sa part édifié, par l’architecte Henri Parent, en 1867, comme une “maison d’habitation bourgeoise ” de style néo-XVIIIe siècle, pour son propriétaire Eugène Jouët. … Construction en pierre de taille à l’angle du Parc Monceau, avec façade aux deux côtés, élevée sur sous-sol d’un rez-de-chaussée, premier étage carré, deuxième légèrement mansardé. A l’extrémité du bâtiment jardin d’hiver prolongeant la façade de la construction. Jardin du côté du parc, cour entre les bâtiments. Au fond de la cour, construction de briques à usage d’écuries, de remises et de chambres pour les cochers. L’intérieur de la maison comportait au sous-sol les cuisines, l’office et le garde-manger. Le premier étage, desservi par un escalier de pierre néo-gothique, était réservé aux appartements des propriétaires. Le deuxième étage mansardé était occupé par les domestiques. Au rez-de-chaussée surélevé, prenaient place les pièces de réception en enfilade sur l’avenue et le parc : grand salon d’angle, salon Louis XV décoré de boiseries, salle à manger de marbre et enfin « jardin salon d’hiver » avec sortie sur jardin…(Calepins du cadastre, 1869)

Adresse : 4-6 avenue Ruysdaël 75008 Paris
Accès : Métro : Monceau (ligne 2) Miromesnil (ligne 13) Bus : Parc Monceau (lignes 84 et 94) Entrée par le numéro 6 avenue Ruysdaël



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Siège de l'ordre national des pharmaciens







Crédits image : hartl Meyer

Paris - Théâtre des Champs-Elysées

Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : 15 avenue Montaigne 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Théâtre des Champs-Elysées







Journées du patrimoine 2019 - Visite libre de l'Eglise américaine

Paris - American church in Paris - Église américaine de Paris

Édifice religieux
Première église américaine fondée en dehors du territoire des États-Unis, construite en 1931. Aujourd'hui, l’église a une congrégation internationale, avec plus de 40 nationalités différentes et 30 confessions représentées.

Adresse : 65 quai d'Orsay 75007 Paris
Accès : M8, M13 Invalides, M9 Alma-Marceau RER C Pont-de-l'Alma, Invalides Bus 28, 63, 80, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : American church in Paris - Église américaine de Paris







Paris - Hôtel de Brienne - Ministère des Armées

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Exceptional opening
Construit en 1725 pour Mme de Prie, maîtresse du duc de Bourbon, puis résidence de la Princesse de Conti et de Laetizia Bonaparte, mère de l’Empereur, toutes trois font exécuter des travaux majeurs qui donnent à l’hôtel de Brienne prestige, élégance et, dit-on, le plus beau jardin de la République. Lieu clé de notre histoire militaire et politique, l’hôtel de Brienne est depuis 1817 le siège du ministère des armées. C’est dans ces murs que Clemenceau a organisé la victoire en 1917 et que Charles de Gaulle s’est installé en 1944, une fois la France libérée. Leurs bureaux sont réaménagés à l’identique à l’étage tandis qu’au rez-de-chaussée les bureaux de la ministre et de ses conseillers portent encore les traces de notre histoire et accueillent ceux qui en écrivent une nouvelle page.

Adresse : 12 rue Saint-Dominique 75007 Paris
Accès : M12 Solférino RER C, M8, M13 Invalides



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Brienne - Ministère des Armées



Crédits image : Maison Lancel

Paris - Maison Lancel

Exceptional opening
Adresse historique de la maison Lancel, magasin ouvert en 1929 par Albert Lancel, le fils des fondateurs de la marque, dans le quartier des grands boulevards.

Adresse : 8 place de l’Opéra 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison Lancel







Crédits image : Joël Peyrou

Paris - Grande chancellerie de la Légion d'honneur - Hôtel de Salm

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Monument historique
Construit à la demande du Prince de Salm-Kyrbourg, entre 1782 et 1787, l'hôtel de Salm fut acheté en 1804, au nom de la Légion d’honneur, par le premier grand chancelier, le comte de Lacépède afin d'y installer l'administration de l'ordre nouvellement créé par le Premier Consul. Restauré par l'architecte Antoine Peyre, l'hôtel fut ensuite agrandi et modernisé au fil du temps avec en particulier la création en 1870 du bâtiment qui abrite aujourd'hui encore l'administration centrale de la grande chancellerie. Incendié durant la commune (le 23 mai 1871) en même temps que le palais des Tuileries, l'Hôtel de ville et d'autres bâtiments abritant des institutions, le palais fut immédiatement reconstruit à l'initiative du général Vinoy, alors grand chancelier, grâce à une souscription lancée auprès des membres de la Légion d'honneur et des Médaillés Militaires. En 1925, l'aile des écuries fut transformée en musée par le grand chancelier d'alors, le général Dubail, donnant au palais son aspect définitif.

Adresse : 64 rue de Lille 75007 Paris
Accès : Métro ligne 12 Solférino / RER C Musée d'Orsay / Bus 63, 68, 69, 73, 83, 84, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Grande chancellerie de la Légion d'honneur - Hôtel de Salm







Crédits image : Chrystèle Lacène

Paris - Musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie

Musée de France - Musée, salle d'exposition
Ouvert au lendemain de la Grande Guerre, le musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie est devenu au fil du temps une référence mondiale incontournable dans le domaine des décorations. Musée d’institution, il est installé dans l’ancienne aile des écuries du palais de la Légion d’honneur.

Adresse : 2 rue de la Légion-d’Honneur (parvis du musée d’Orsay) 75007 Paris
Accès : Bus 24, 63,68, 69, 73, 83, 84, 94 Métro Solférino RER C Musée d’Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie







Paris - RDV au Musée d'Orsay

Musée, salle d'exposition


Adresse : 62 rue de Lille 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : RDV au Musée d'Orsay



Paris - Hôtel de Besenval - Ambassade de Suisse

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Exceptional opening - Monument historique
L’actuelle résidence de l’Ambassadeur de Suisse fut d’abord une construction plus petite, composée du seul rez-de-chaussée, que l’abbé Pierre Chanac de Pompadour avait fait élever en 1704 par l’architecte renommé Delamair. En 1767, le Baron Pierre-Victor de Besenval, gentilhomme suisse, Lieutenant Général des armées royales, achète la maison et la fait agrandir et réaménager. Il confie alors les travaux au célèbre architecte Brongniart. Besenval décéda dans son hôtel en 1791. Après le passage de différents locataires, c’est en 1938 qu’il fut acquis par la Confédération suisse. La tapisserie, mise en dépôt par le Mobilier national, illustre le renouvellement de l’alliance entre la France et les Suisses qui s’est déroulé en la cathédrale Notre-Dame de Paris le 18 novembre 1663. Cette tenture en basse lisse des Gobelins, exécutée après 1665 d’après un carton de Le Brun, fait partie d’une suite de quatorze épisodes de l’Histoire du Roy. La scène représente Louis XIV et les ambassadeurs des cantons suisses se prêtant sur la Bible un mutuel serment.

Adresse : 142 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varenne, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 69



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Besenval - Ambassade de Suisse



Journées du patrimoine 2019 - Parcours-Jeux

Paris - Musée d'Orsay

Édifice industriel, scientifique et technique - Musée, salle d'exposition - Tourisme et handicap - Musée de France - Monument historique
Le musée d'Orsay présente l'art des quelques décennies qui s'écoulent entre 1848 et 1914. Peinture, sculpture, photographie, arts décoratifs et arts graphiques : tous les arts de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle ont pris place dans l'ancienne gare d'Orsay, un édifice construit pour l'Exposition universelle de 1900. Ainsi, le bâtiment constitue en quelque sorte la première "œuvre" des collections du musée.

Adresse : 1 rue de la Légion-d'Honneur 75007 Paris
Accès : RER : Musée d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée d'Orsay







Paris - Église Saint-Roch

Édifice religieux - Monument historique
Située près du Louvre, des Tuileries et du Palais Royal, ccette église a été construite entre 1653 et 1722 selon les plans de Le Mercier (1585-1654). Son patrimoine culturel et spirituel date des XVIIe et XXe siècles. Y son inhumés 150 personnalités qui ont marqué son histoire.

Adresse : 296 rue Saint-Honoré 75001 Paris
Accès : Métro : Pyramide, Tuileries, Palais Royal Bus : 27, 39, 95, 81, 68,21



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Roch



Crédits image : © Les cinémas Pathé Gaumont

Paris - Gaumont Opéra

First participation - Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : 2 boulevard des Capucines 75009 Paris
Accès : Voiture : les cinémas Gaumont Opéra sont accessibles par le boulevard des Italiens et par le boulevard des Capucines. Parking Meyerbeer-Opéra - infos pratiques sur : http://www.saemes.fr/fr/parking/parking-meyerbeer-opera / Transports en commun métro 3, 7, 8 et 9 - station Opéra ou Chaussée d'Antin Lafayette Bus: 20 et 22 - station Opéra 21 - station Opéra Quatre Septembre 52, 53, 66 et 95 - station Opéra



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Gaumont Opéra







Journées du patrimoine 2019 - Visite guidée du Couvent de l'Annonciation

Paris - Couvent dominicain de l'annonciation

Édifice religieux
Église romano-byzantine (1874), peintures, fresques. Différentes œuvres artistiques : James Tissot, M.-A. Couturier, orgue Merklin (1878) et Silbermann (1982-1984). Bâtiments conventuels construits en 1930, et 2008 (J.-M. Duthilleul). Jardin du "Cloître ouvert" (Thierry Cardot : Atelier Aubépine).

Adresse : 222 rue du Faubourg-Saint-Honoré 75008 Paris
Accès : M1 George V, M2 Ternes, M1, M2, M6 Etoile / Bus 43, 93, 22, 52



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Couvent dominicain de l'annonciation







Crédits image : DR

Paris - Résidence de l'ambassadeur d'Espagne - Hôtel Berthier de Wagram

First participation - Exceptional opening - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
L’ancien Hôtel Berthier de Wagram, qui abrite aujourd’hui la résidence de l’Ambassade d’Espagne, est bâti en1869 par l’architecte Delestrade. Le Royaume d’Espagne l’acquiert le 6 novembre 1920 pour y installer sa Représentation diplomatique. L’architecte Walter-André Destailleur y effectue d’importants travaux de restauration et de modernisation. Pour ces travaux, on a fait appel à de prestigieux artistes tels que le peintre José Maria Sert et le sculpteur Mariano Benlliure ainsi qu’aux meilleurs artisans d’Espagne, comme ceux de la Real Fábrica de Tapices . Des œuvres du Patrimoine Royal sont données par le Roi. À l’intérieur, les riches décors sont complétés d’une belle collection d’œuvres d’art, mobilier et peintures qui vont du XVIe siècle au XXe siècle, portraits du roi Charles II et de son épouse, la reine Marie-Anne de Neubourg et du Roi Philippe II par Pantoja de la Cruz ainsi que de tapisseries d’après des cartons de Goya.

Adresse : 15 avenue George V 75008 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Résidence de l'ambassadeur d'Espagne - Hôtel Berthier de Wagram







Paris - Cathédrale américaine de la Sainte-Trinité

Édifice religieux - Monument historique
Réalisée par George Edmund Street (architecte des Law Courts à Londres) de 1881 à 1886, la cathédrale américaine est un exemple de l'architecture victorienne dite "gothic revival". L'église épiscopale américaine arriva à Paris dans les années 1830-1840. Mobilier d'origine, vitraux de l'atelier Bell and Becknam et retable pré-raphaëlite ; tapisseries et drapeaux des cinquante États américains. Orgue Cavaillé-Coll.

Adresse : 23 avenue George-V 75008 Paris
Accès : M9 Alma-Marceau, M1 Georges V / RER C Pont de l'Alma



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cathédrale américaine de la Sainte-Trinité



Paris - Académie d'Agriculture de France

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice scolaire et éducatif - Exceptional opening
L'Académie d'agriculture de France, fondée en 1761 par Louis XV, est issue de la Société d'agriculture de la Généralité de Paris puis de la Société Royale d'Agriculture. Constituée de personnalités parmi les plus éminentes dans le domaine de l'agronomie (Buffon, Lavoisier, Malesherbes, les Vilmorin, G. Washington , T. Jefferson, Pasteur, A. Young ), l'AAF est actuellement composée de 120 membres titulaires et 180 membres correspondants, 60 membres et 60 correspondants étrangers. Son fonds documentaire est constitué depuis sa création d'ouvrages rares qui reflètent le tryptique de ses activités : "Agriculture, Alimentation, Environnement " et ce depuis sa fondation.

Adresse : 18 rue de Bellechasse 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Académie d'Agriculture de France



Paris - Hôtel Potocki - Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Île-de-France

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
L'Hôtel Potocki compte parmi les grands hôtels particuliers parisiens, tant par ses dimensions peu communes que par sa magnifique décoration intérieure Napoléon III. Avant son achat en 1923 par la Chambre de commerce de Paris, ce palais fut le lieu de rencontres du "Tout Paris artistique". L’aménagement de ses salles fut confié à Jacques-Émile Ruhlmann. Aujourd'hui cet édifice est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Île-de-France.

Adresse : 27 avenue de Friedland 75008 Paris
Accès : M1 Georges-V / RER A Charles-de-Gaulle-Étoile Bus 52, 22



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Potocki - Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Île-de-France



Crédits image : © musée du Louvre

Paris - Jardin des Tuileries, entrée Lemonnier

Jardin remarquable - Monument historique - Musée de France - Patrimoine mondial de l'UNESCO - Espace naturel, parc, jardin - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Musée, salle d'exposition - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres
Au cœur de Paris, ce jardin de 22,4 ha est l’un des plus anciens et les plus prestigieux de la capitale. Il est classé Monument historique, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO et bénéficie du label Jardin remarquable. Situées sur l’ancien emplacement de fours de tuiliers, les Tuileries racontent près de cinq siècles d’histoire des jardins. Créées par Catherine de Médicis en 1564, elles doivent l’essentiel de leur personnalité à André Le Nôtre, le jardinier de Louis XIV, qui les a recréées en 1664. Mais ce jardin est aussi contemporain : il a été régénéré par Pascal Cribier et Louis Benech dans les années 1990. Magnifiquement entretenu par une équipe dédiée de jardiniers d’art et par des restaurateurs de sculptures, il dépend de la sous-direction des jardins du musée du Louvre. Véritable musée de sculpture en plein air, riche de chefs-d’œuvre allant du 17e siècle à l’art contemporain, le jardin des Tuileries propose aux promeneurs des fleurissements renouvelés chaque année et des ambiances variées. Il ne faut pas hésiter à profiter des cafés et restaurants, des jeux pour enfants – dont les célèbres petits bateaux - et à s’enfoncer dans la fraîcheur de ses bosquets, loin du tumulte de la ville.

Adresse : Avenue du Général Lemonnier 75001 Paris
Accès : Métro ligne 1, station "Tuileries" (côté Nord-Est) ou "Concorde" (côté Nord-Ouest)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Jardin des Tuileries, entrée Lemonnier







Crédits image : 78 Rue de l'Université, 75007, Paris

Paris - Bureau de Représentation de Taipei en France

Patrimoine européen - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Exceptional opening


Adresse : 78 Rue de l'Université 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Bureau de Représentation de Taipei en France







Journées du patrimoine 2019 - Visite guidée de l'Hôtel de Noirmoutier DIMANCHE 22 SEPTEMBRE

Paris - Hôtel de Noirmoutier - Résidence du préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
Edifié par l'architecte Jean Courtonne pour Antoine-François de La Trémoille, duc de Noirmoutier en 1724, cet hôtel fut modifié en 1734 pour Alexandrine de Bourbon-Condé, comtesse de Sens. Propriété de l'État depuis 1814, l'hôtel de Noirmoutier abrite successivement la Compagnie des Gardes du Comte d'Artois, le futur Charles X, puis l'école d'application d'État-major. Le Chef d'État-Major général de l'Armée s'y installe en 1893. Le Maréchal Foch y résidera de 1919 à 1929, année de son décès. En 1970, l'hôtel de Noirmoutier est devenu la résidence du préfet de la région d'Île-de-France, préfet de Paris. Entre cour et jardin, l'hôtel de Noirmoutier nourrit l'imagination et mêle habilement témoignages du passé et patrimoine contemporain: les panneaux sculptés de la salle à manger représentent des scènes animalières inspirées des Fables de la Fontaine. Ils côtoient deux grandes tapisseries contemporaines ("Le Drapeau français" d'après Denis Doria et "Collage" d'après Antoni Clavé) installées dans le vestibule.

Adresse : 138 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varenne M12 Rue du Bac RER C Invalides



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Noirmoutier - Résidence du préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris







Journées du patrimoine 2019 - Visite libre

Paris - Église de la Sainte-Trinité

Édifice religieux
Église du Second Empire construite par Ballu (1867). Très large nef surmontée de tribunes. Nombreuses sculptures, Vierge à l’enfant de Dubois et peintures murales, La Sainte-Trinité de Barrias, L’Agneau Mystique de Jobbé-Duval, L’Assomption de Delaunay. Orgue Cavaillé-Coll 1868.

Adresse : Place d'Estienne-d'Orves 75009 Paris
Accès : Métro Trinité / Bus 26 – 32 – 43 – 68 – 81



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église de la Sainte-Trinité







Paris - Basilique Sainte-Clotilde et chapelle de Jésus-Enfant

Édifice religieux - Monument historique
Première église néo-gothique de Paris, édifiée par les architectes François Gau et Théodore Ballu, inaugurée en 1857. Deux clochers, déambulatoire avec cinq chapelles rayonnantes, vitraux et rosaces, chemin de croix en bas-relief, statuaire de Pradier, Mercier, Guillaume, fresques de Bouguereau et de Lenepveu. Orgue de Cavaillé-Coll dont le premier titulaire fut César Franck.

Adresse : 23 bis-29 rue Las Cases 75007 Paris
Accès : M° Solférino et Invalides Bus: 69 - 63 - 84 - 94 - 83



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Basilique Sainte-Clotilde et chapelle de Jésus-Enfant



Paris - Église Saint-Pierre-de-Chaillot

Édifice religieux
Église de style romano-byzantin de la première partie du XXe siècle.

Adresse : 31 avenue Marceau 75116 Paris
Accès : Métro Georges V ou Iéna Bus 32, 63, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Pierre-de-Chaillot



Paris - Église Saint-Pierre-du-Gros-Caillou

Monument historique - Édifice religieux
Une chapelle construite en 1733 fut détruite à la Révolution. L’église actuelle a été construite en 1822 par l’architecte Godde. Des agrandissements ont eu lieu en 1870, 1881 et 1911. Plus récemment, la chapelle et les locaux qui prolongent l’église ont été réalisés de 1967 à 1973.

Adresse : 92 rue Saint-Dominique 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Pierre-du-Gros-Caillou



Paris - Hôtel de Villars - Mairie du 7e arrondissement

Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Hôtel de Villars : XVIIe siècle. Ouverture exceptionnelle du jardin classé. Façade classée côté jardin. Cour pavée intérieure. Salles des mariages et du conseil historiques. Visite du bureau du maire ouvert exceptionnellement.

Adresse : 116 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M12 Solférino, M13 Varenne



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Villars - Mairie du 7e arrondissement



Paris - Cathédrale de la Sainte-Trinité

Édifice religieux
La cathédrale de la Sainte-Trinité est une cathédrale orthodoxe de styles architecturaux byzantin et russe surmontée de cinq clochers à bulbes traditionnels en matériau composite recouvert d'or mat et d'une croix orthodoxe. Dédiée à la Sainte-Trinité et aux 300 000 chrétiens orthodoxes de France, elle est le siège du diocèse orthodoxe russe de Chersonèse.

Adresse : 1 quai Branly 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cathédrale de la Sainte-Trinité



Crédits image : Ambassade de Russie

Paris - Centre culturel et spirituel orthodoxe russe

Édifice religieux - Musée, salle d'exposition
CENTRE SPIRITUEL ET CULTUREL ORTHODOXE RUSSE À PARIS Occupé à l’origine par le siège de Météo France, le site qui accueille le Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe (CSCOR) se situe en bordure des berges de la Seine, classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO, à proximité immédiate de plusieurs sites touristiques très fréquentés. Le projet est contigu au Palais de l’Alma et bâti non loin de la Tour Eiffel, du Musée du quai Branly, de l’Esplanade des Invalides rive gauche, du Grand Palais et du Musée d'Art Moderne rive droite. La mission du CSCOR est de faire connaître à un large public la richesse culturelle et spirituelle de la Russie, de promouvoir l’apprentissage de la langue russe en France, tout en contribuant au développement des relations franco-russes. Le site se compose de quatre bâtiments conçus pour entrer en résonance aussi bien entre eux qu'avec les bâtiments alentour, constituant ainsi un ensemble harmonieux et intégré au tissu urbain existant : - Un centre culturel (bâtiment Branly), comprenant deux salles d’exposition ; - La cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité ; - Un centre administratif (bâtiment Rapp), comprenant un auditorium de 209 places et son foyer, des bureaux et des appartements des prêtres; - Un pôle éducatif qui pourra accueillir jusqu'à 150 élèves (enfants et adultes) (bâtiment Université), comprenant des salles de classe et des ateliers, une bibliothèque et une cour avec un préau, ainsi que des bureaux et des appartements des employés du Centre. L'Architecte principal – Jean-Michel Wilmotte, maitrise d'œuvre de conception et d'exécution – Bouygues Bâtiment Ile-de-France. La période de la construction: juillet 2014 – août 2016.

Adresse : 1 quai Branly 75007 Paris
Accès : lundi de 14h à 19h, mardi-dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Centre culturel et spirituel orthodoxe russe







Journées du patrimoine 2019 - ANNULÉ - Découvrez le 110 bis, le lab d'innovation de l'Éducation nationale !

Paris - Hôtel de Rochechouart - Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice scolaire et éducatif - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Exceptional opening
Bâti entre 1776 et 1778, au cœur du Faubourg Saint-Germain, l'hôtel de Rochechouart est le siège du ministère chargé de l'Education depuis 1829, moins d'un an après sa création. Depuis près de deux siècles, ces lieux sont le théâtre des discussions et des décisions qui ont permis de bâtir, pierre après pierre, l'école de la République et de donner au système éducatif français sa forme actuelle. Demeure aristocratique avant de devenir le siège du ministère de l'Education, l'hôtel de Rochechouart a connu, depuis le XIXe siècle, des agrandissements et des aménagements successifs qui lui ont donné ses dimensions actuelles avant qu'une dernière restauration, en 2002, ne rende aux façades et aux salons leur aspect d'origine. On y découvre, entres autres: - le grand salon du pur style Louis XVI, bureau du ministre et ancien bureau de Jules Ferry de 1879 à 1883 , où est née l'école républicaine, laïque, gratuite et obligatoire (la pièce a conservée sa décoration d'origine ) - le bureau de Guy de Maupassant, chargé de la correspondance du ministre de 1878 à 1881, où il écrivit sa 1ère nouvelle" Boule de Suif" ; - la galerie des portraits présentant l'ensemble des ministres de 1828 à nos jours.

Adresse : 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M12 Solférino, M13 Varenne RER C Musée d'Orsay



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Rochechouart - Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse







Journées du patrimoine 2019 - Visite libre

Paris - Cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky

Édifice religieux - Monument historique
Il y a des orthodoxes à Paris depuis le XVIIIe siècle. Au XIXe siècle la colonie russe se compose d’un bon millier de résidents permanents ou de visiteurs de longue durée. En 1814, à l’issue des guerres Napoléoniennes, le Tsar Alexandre I séjourne quelques temps dans la capitale française. Son oratoire de campagne peut être considérée comme le précurseur de la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky. Installé dans des locaux loués, il s’avère pourtant vite trop petit et peu pratique. En 1847 l’aumônier de l’ambassade Impériale Russe en France, le révérend père Joseph Vassilieff, entreprend d’édifier une église orthodoxe dans un bâtiment indépendant. Son initiative généreuse se heurte à de nombreuses difficultés ; les conditions sont peu favorables (la guerre de Crimée a lieu de 1853 à 1856) et le gouvernement russe et le St Synode lui refusent toute subvention. Il envisage alors un financement privé, une souscription. Celle-ci est autorisée en 1856 par le tsar Alexandre II et Napoléon III donne son accord au projet qui lui est soumis. Cette église est destinée non seulement aux Russes, mais à toute la communauté orthodoxe. Sa construction également est devenue l’affaire de tous. Toutes les composantes de la société s’impliquent dans la collecte des fonds, en France et à l’étranger, du tsar sur sa cassette personnelle jusqu’à l’étudiant le plus démuni, les orthodoxes, mais aussi des catholiques et des protestants. Deux architectes, membres de l’Académie des Beaux-arts de Saint-Pétersbourg sont chargés de la réalisation : Kouzmine et Strohm. L’archevêque Léonce de Réval (qui deviendra ensuite Métropolite de Moscou) consacre la nouvelle église le 11 Septembre 1861. En 1922 l’archevêque Euloge y établi le siège de l’Archevêché des Eglises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale qui se place sous l’omophore du Patriarcat de Constantinople dans les années 1930 et devient Exarchat. En 1951 le métropolite Vladimir élève l’église au rang de cathédrale. En 1983 elle est classée Monument historique.

Adresse : 12 rue Daru 75008 Paris
Accès : Métro: Courcelles Bus: 30, 31, 43, 84, 93



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky







Journées du patrimoine 2019 - Visite guidée d'une ancienne Banque Diamantaire - COMPLET (plus de réservation possible)

Paris - Hôtel Banke 5*

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Exceptional opening
L’Hôtel Banke, boutique-hôtel 5 étoiles idéalement situé dans le quartier de l’Opéra, ouvre ses portes pour une nouvelle édition des Journées européennes du patrimoine. Ancien siège de la Banque Suisse Française, le bâtiment a été réaménagé en 2009 pour laisser place à l’Hôtel Banke. Il a été l’un des premiers édifices construit dans la rue Pillet-Will, perpendiculaire à la rue La Fayette, au début du XXe siècle. De style Haussmannien, il a été pensé par les architectes Paul Friesé et Cassien Bernard. Il se distingue par sa majestueuse façade extérieure, avec un style évoquant la magie de la Belle Époque à Paris. De l’entrée, on pénètre dans le hall circulaire, surplombé par une coupole vitrée de dix-neuf mètres de hauteur. Les anciens comptoirs de la banque ont été conservés, de même que la mosaïque, restaurée. Il s’agit bien entendu de l’héritage de l’ancien siège, tout comme les grilles de fer forgé, les médaillons insérés entre les arcs du porche, et les garde-corps en fer forgé du premier étage. L’Hôtel Banke expose également une collection unique de joyaux ethniques, de sculptures et d’œuvres d’art de différents continents et civilisations, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Chine, Inde, Tibet, de même que les œuvres d’anciennes tribus d’Afrique. Les visiteurs peuvent ainsi profiter des pièces de la collection privée de Jordi Clos, le président du groupe, archéologue et passionné d’art.

Adresse : 20 rue La Fayette 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel Banke 5*







Paris - Hôtel de Rothelin-Charolais - Ministère chargé des relations avec le Parlement

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Exceptional opening
Construit vers 1703, peut-être par Pierre Cailleteau dit « Lassurance » pour le marquis de Rothelin. L'hôtel a appartenu en 1735 à Louise-Anne de Bourbon-Condé (1695-1758), la scandaleuse Mlle de Charolais, qui lui a donné son nom et l'a légué en 1758 au comte de La Marche (prince de Conti en 1776), qui en fit sa résidence parisienne. Actuellement, le lieu abrite le Ministère chargé des relations avec le Parlement et le Secrétariat d’État porte-parole du Gouvernement..

Adresse : 101 rue de Grenelle 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Rothelin-Charolais - Ministère chargé des relations avec le Parlement



Paris - Citéco - Cité de l'économie

Monument historique - First participation - Musée, salle d'exposition - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice industriel, scientifique et technique
La Cité de l'économie a ouvert ses portes en juin 2019. Premier musée d'Europe consacré à l'économie, elle propose une exposition permanente et une programmation culturelle riche et variée pour faire découvrir les grands concepts et mécanismes de l'économie. Son approche est ludique et interactive. Elle prend place dans l'hôtel Gaillard, exceptionnel hôtel néo-Renaissance édifié à la fin du XIXe siècle, intégralement classé monument historique, largement inspiré de l'aile Ouest du Château de Blois. À la mort d'Emile Gaillard, son commanditaire, en 1902, l'hôtel est mis en vente. La Banque de France l'acquiert en 1919 pour y installer une succursale, active de 1922 à 2006. L'ensemble de l'édifice a été restauré et réhabilité pour permettre d'y accueillir Citéco en 2019.

Adresse : 1 place du général Catroux 75017 Paris
Accès : Métro : Monceau, Malesherbes, Villiers.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Citéco - Cité de l'économie



Journées du patrimoine 2019 - Après-midi portes ouvertes : associations européennes et patrimoine

Paris - Maison de l'Europe de Paris

Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir
Construit en 1880, l’hôtel de Villiers a servi successivement d’ambassade de Corée et de conservatoire de l’arrondissement. Sa façade et ses décors intérieurs sont bien conservés, assortis d’un escalier monumental desservant les étages. L’hôtel particulier est situé au cœur d’un quartier historique, à proximité du parc Monceau, poumon du 17ème arrondissement. Sa forme et son histoire unique font écho aux missions de la Maison de l’Europe de Paris : allier histoire et défis contemporains.

Adresse : 29 avenue de Villiers 75017 Paris
Accès : accès handicapé



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Maison de l'Europe de Paris







Paris - Église luthérienne Saint-Jean

Édifice religieux - Espace naturel, parc, jardin
Charmante église dans un cadre de verdure fleurie à quelques pas de l'Hôtel des Invalides. D'abord pépinière appartenant à l'architecte-paysagiste Denis Bühler, puis jardin d'agrément, le parc comprend maintenant une aire de jeux pour les enfants. Le propriétaire fit cadeau du terrain à l’Église luthérienne et laissa la somme nécessaire à la construction du bâtiment ecclésial, construit selon ses désirs dans un style néo-gothique (1910-1911). Le presbytère, à droite en entrant, était la demeure de Denis Bühler. Le visiteur découvre le plafond de bois en forme de carène de bateau inversée, les vitraux anglicans du chœur et ceux des côtés, un curieux triptyque d'origine scandinave derrière l'autel : tous éléments qui montrent la richesse de la culture luthérienne au plan international. Sans omettre l'orgue Cavaillé-Coll Mutin, récemment rénové, qui accompagne les services et qu'on écoute en concert. La paroisse rassemble 250 familles d'origines très variées : Allemands, Américains, Suédois, Finlandais, Tchèques, Hongrois, Portugais, Suisses, Camerounais, Centrafricains, Coréens... L'accueil fait partie de la tradition luthérienne.

Adresse : 147 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : Métro 8 : La Tour-Maubourg et École militaire Bus 69, 28, 49



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église luthérienne Saint-Jean



Journées du patrimoine 2019 - Visite commentée de l'orgue

Paris - Église Saint-André de l'Europe

Édifice religieux
En 1899-1900, les architectes Alfred Coulomb et Louis Chauvet reprirent les instruction qu'avait données Mgr Eugène de Mazenod (1782-1861) pour édifier une chapelle, aujourd'hui église paroissiale Saint-André-de-l'Europe. Les baies reçurent les verrières du maître-verrier Claudius Lavergne (1815-1887), un des représentants de l'école "archéologique" du XIXe siècle. Par son architecture et son programme iconographique, l'église Saint-André-de-l'Europe offre ainsi une synthèse de ce que l'Écriture sainte, la pensée des Pères de l'Église, l'Histoire et la dévotion populaire ont exprimé de plus remarquable sur le sujet de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie. Accessoirement, quelques modifications aux plans initiaux, introduits par les maîtres d'œuvre, permettent d'apprécier ce qui différencie l'art sacré de l'art religieux.

Adresse : 24 bis rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris
Accès : M13 Liège, M13, M2 Place de Clichy, M3 Europe / Bus 53, 54, 66, 81



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-André de l'Europe







Journées du patrimoine 2019 - Visite libre de l'Opéra Comique

Paris - Théâtre national de l'Opéra-Comique

Lieu de spectacles, sports et loisirs - Monument historique
Fondé en 1715, l’Opéra Comique est l’une des plus anciennes institutions culturelles de France. Son répertoire original mêle le théâtre au chant lyrique et a produit les chefs-d’oeuvre français les plus joués au monde aujourd’hui : La Damnation de Faust de Berlioz, Carmen de Bizet, Lakmé de Delibes, Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach, Manon de Massenet, Pelléas et Mélisande de Debussy… Il est inscrit sur la liste des théâtres nationaux en 2005 et placé sous la direction de Olivier Mantei depuis 2015. Si le répertoire, le baroque et la création restent au cœur sa programmation, la saison 2018 de l’Opéra Comique est placée sous le signe de l’audace tant en termes artistiques que d’ouverture aux nouveaux publics. Mon premier Festival d’opéra a ainsi vu le jour en février, avec trois spectacles dédiés aux familles. Une opération qui sera renouvelée en 2019. La Maîtrise populaire de l’Opéra Comique devient également pilier de l’institution, avec plus d’une centaine d’élèves en formation à horaires aménagés du CM1 à la terminale.

Adresse : 1 place Boieldieu 75002 Paris
Accès : M8, M9 Richelieu-Drouot, M3 Quatre Septembre / RER Auber / Bus 20, 27, 39, 48, 52, 67, 74, 85, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Théâtre national de l'Opéra-Comique







Paris - Hôtel d'Avaray - Résidence de l'Ambassadeur des Pays-Bas

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Hôtel particulier construit par l'architecte Jean-Baptiste Le Roux en 1718, pour le compte de Claude Théophile de Bésiade, Marquis d'Avaray. C'est depuis 1920 la résidence officielle des ambassadeurs du Royaume des Pays-Bas. Entièrement restauré en 1920, il a cependant concervé son escalier d'origine. L'aménagement des décors intérieurs (boiseries, tapisseries, tableaux de l'école néerlandaise) date de cette époque.

Adresse : 85 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M8, M13 Invalides, M12 Rue du Bac



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel d'Avaray - Résidence de l'Ambassadeur des Pays-Bas



Crédits image : MTES

Paris - Hôtel de Roquelaure - Ministère de la Transition écologique et solidaire

Monument historique - Exceptional opening - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Édifice commémoratif - Espace naturel, parc, jardin
L’hôtel de Roquelaure (1709-1740) C'est en 1709 que le maréchal Antoine Gaston, duc de Roquelaure, décide de s'installer faubourg Saint-Germain, nouveau quartier en faveur, et acquiert l’hôtel de Villetaneuse le 24 septembre 1709. Sans procéder à de grands changements les premières années, les Roquelaure en augmentent le terrain en 1711. Ce n'est qu'en 1724 que le duc de Roquelaure confie les plans d’un nouvel hôtel à l’architecte Pierre Cailleteau dit Lassurance (1655-1724). Il transforme radicalement l'hôtel pour l'agrandir et le rendre digne du rang ducal. Après la mort du maréchal de Roquelaure, l'hôtel est vendu en juillet 1740 à Mathieu-François Molé, premier président du Parlement de Paris. L’hôtel Molé (1740-1807) L'hôtel prend le nom de son nouveau propriétaire. Le président Molé, qui a la réputation d'un homme riche, intègre et peu mondain, apprécie néanmoins d'avoir un intérieur au goût du jour et fait exécuter de nouvelles boiseries et peintures dans l'hôtel. Il va faire appel à des peintres de renom : Jean-Baptiste Oudry et Charles-Joseph Natoire qui recevra la commande de quatre toiles. Jusqu'à la Révolution, différentes générations de la famille Molé se côtoient dans la propriété. Saisi en 1793 à l'arrestation de son propriétaire, Édouard-François Molé (guillotiné le 20 avril 1794), l’hôtel est transformé en asile pour galeux, puis affecté à la commission de l’Agriculture et des Arts. En 1795, la Convention restitue l’hôtel à la famille. Les appartements sont alors loués à diverses personnes, dont le comte d’Hatzfeld le baron Van Hoorn Van Vlooswyck, jusqu'en 1807. De Cambacérès à nos jours... Après avoir succédé à Robespierre à la tête du Comité de Salut public, Jean-Jacques Régis de Cambacérès (1753-1824) devient, après Brumaire, le bras droit de Bonaparte qui lui doit une grande part de sa fortune. Il remplace Napoléon dès que celui-ci quitte la capitale, dirige le Conseil d'État, représente les Assemblées, organise la justice. Cambacérès est le maître d’œuvre des grandes réalisations de Napoléon. Richement doté et comblé d’honneurs, Cambacérès est fait Archichancelier de l’Empire en 1804, duc de Parme le 19 mars 1808, grand aigle de la Légion d’honneur, membre de l’Institut..., Jean-Jacques-Régis de Cambacérès achète l'hôtel Molé en 1808. Il y adjoint l’hôtel de Lesdiguières (puis de Sully), réunissant définitivement les deux propriétés. Il reçoit l’Europe entière dans son hôtel. Les dîners officiels s’y succèdent au rythme de deux par semaine, dîners organisés dans un but politique pour le service de l’Empereur. Comme Talleyrand, Cambacérès sait qu’un bon cuisinier vaut une armée et la table de l’archichancelier est l’une des plus réputées de son temps. L'archichancelier de l'Empire y réside jusqu'à son départ en exil en 1816. L’hôtel est vendu la même année à la duchesse d’Orléans. De 1816 à 1821, Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre conserve à l’hôtel sa vocation de grande demeure seigneuriale richement ornée et en fait assurément l’un des plus beaux du faubourg Saint-Germain. Ses enfants, le futur roi Louis-Philippe et Madame Adélaïde, n’habiteront pas l’hôtel. En 1823, le duc d’Orléans propose à Louis XVIII d'échanger l’hôtel contre des coupes de bois en forêt de Bondy et d'y installer le Garde-meuble de la Couronne. Sous la monarchie de Juillet, l’hôtel héberge le conseil d’État (1831) puis il est affecté au ministère des Travaux publics (ordonnance du 10 septembre 1839). L’hôtel de Roquelaure abrite actuellement le cabinet du ministère de la Transition écologique et solidaire dont l’administration centrale est regroupée dans le quartier de La Défense. L’histoire de l’hôtel de Roquelaure est ainsi celle d’un ancien hôtel particulier du faubourg Saint-Germain devenu le siège d’un ministère. En cela, elle diffère peu de l’histoire de nombreux autres hôtels du quartier. Pourtant, il est un de ceux qui est le mieux conservé car les différents occupants n’ont pas souhaité modifier profondément l’hôtel et ont eu à cœur de préserver les décors anciens. C’est ainsi que l’hôtel conserve une certaine rigueur classique héritée du XVII ème siècle. Il constitue un précieux témoignage de l’architecture du règne de Louis XIV. La richesse des décors de certaines pièces en« style rocaille » réalisés par l’ormenaniste Nicolas Pineau (1684-1754) et l’architecte Jean- Baptiste Leroux font de l’hôtel de Roquelaure un lieu unique encore habité par le souvenir de ses illustres propriétaires. L’apport original des décorations du XIX ème siècle du règne de Louis-Philippe et du Second Empire, tentant de s’accorder aux autres pièces, est aussi important et complète admirablement la lignée de décoration intérieure civile et publique laissée par deux siècles dans un même bâtiment. L’ensemble des façades et toitures, ainsi que le portail, le sol de la cour d’honneur et le jardin, font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 29 avril 1961.

Adresse : 244 boulevard Saint Germain 75007 Paris
Accès : Métro Rue du bac - L12



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Roquelaure - Ministère de la Transition écologique et solidaire







Paris - Christuskirche - Église protestante allemande à Paris

Édifice religieux


Adresse : 25 rue Blanche 75009 Paris
Accès : Métro: Liège (13) Trinité (12) Blanche (2)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Christuskirche - Église protestante allemande à Paris



Crédits image : MTES

Paris - Hôtel de Roquelaure - Ministère de la Transition écologique et solidaire

Monument historique - Exceptional opening - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Édifice commémoratif - Espace naturel, parc, jardin
L’hôtel de Roquelaure (1709-1740) C'est en 1709 que le maréchal Antoine Gaston, duc de Roquelaure, décide de s'installer faubourg Saint-Germain, nouveau quartier en faveur, et acquiert l’hôtel de Villetaneuse le 24 septembre 1709. Sans procéder à de grands changements les premières années, les Roquelaure en augmentent le terrain en 1711. Ce n'est qu'en 1724 que le duc de Roquelaure confie les plans d’un nouvel hôtel à l’architecte Pierre Cailleteau dit Lassurance (1655-1724). Il transforme radicalement l'hôtel pour l'agrandir et le rendre digne du rang ducal. Après la mort du maréchal de Roquelaure, l'hôtel est vendu en juillet 1740 à Mathieu-François Molé, premier président du Parlement de Paris. L’hôtel Molé (1740-1807) L'hôtel prend le nom de son nouveau propriétaire. Le président Molé, qui a la réputation d'un homme riche, intègre et peu mondain, apprécie néanmoins d'avoir un intérieur au goût du jour et fait exécuter de nouvelles boiseries et peintures dans l'hôtel. Il va faire appel à des peintres de renom : Jean-Baptiste Oudry et Charles-Joseph Natoire qui recevra la commande de quatre toiles. Jusqu'à la Révolution, différentes générations de la famille Molé se côtoient dans la propriété. Saisi en 1793 à l'arrestation de son propriétaire, Édouard-François Molé (guillotiné le 20 avril 1794), l’hôtel est transformé en asile pour galeux, puis affecté à la commission de l’Agriculture et des Arts. En 1795, la Convention restitue l’hôtel à la famille. Les appartements sont alors loués à diverses personnes, dont le comte d’Hatzfeld le baron Van Hoorn Van Vlooswyck, jusqu'en 1807. De Cambacérès à nos jours... Après avoir succédé à Robespierre à la tête du Comité de Salut public, Jean-Jacques Régis de Cambacérès (1753-1824) devient, après Brumaire, le bras droit de Bonaparte qui lui doit une grande part de sa fortune. Il remplace Napoléon dès que celui-ci quitte la capitale, dirige le Conseil d'État, représente les Assemblées, organise la justice. Cambacérès est le maître d’œuvre des grandes réalisations de Napoléon. Richement doté et comblé d’honneurs, Cambacérès est fait Archichancelier de l’Empire en 1804, duc de Parme le 19 mars 1808, grand aigle de la Légion d’honneur, membre de l’Institut..., Jean-Jacques-Régis de Cambacérès achète l'hôtel Molé en 1808. Il y adjoint l’hôtel de Lesdiguières (puis de Sully), réunissant définitivement les deux propriétés. Il reçoit l’Europe entière dans son hôtel. Les dîners officiels s’y succèdent au rythme de deux par semaine, dîners organisés dans un but politique pour le service de l’Empereur. Comme Talleyrand, Cambacérès sait qu’un bon cuisinier vaut une armée et la table de l’archichancelier est l’une des plus réputées de son temps. L'archichancelier de l'Empire y réside jusqu'à son départ en exil en 1816. L’hôtel est vendu la même année à la duchesse d’Orléans. De 1816 à 1821, Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre conserve à l’hôtel sa vocation de grande demeure seigneuriale richement ornée et en fait assurément l’un des plus beaux du faubourg Saint-Germain. Ses enfants, le futur roi Louis-Philippe et Madame Adélaïde, n’habiteront pas l’hôtel. En 1823, le duc d’Orléans propose à Louis XVIII d'échanger l’hôtel contre des coupes de bois en forêt de Bondy et d'y installer le Garde-meuble de la Couronne. Sous la monarchie de Juillet, l’hôtel héberge le conseil d’État (1831) puis il est affecté au ministère des Travaux publics (ordonnance du 10 septembre 1839). L’hôtel de Roquelaure abrite actuellement le cabinet du ministère de la Transition écologique et solidaire dont l’administration centrale est regroupée dans le quartier de La Défense. L’histoire de l’hôtel de Roquelaure est ainsi celle d’un ancien hôtel particulier du faubourg Saint-Germain devenu le siège d’un ministère. En cela, elle diffère peu de l’histoire de nombreux autres hôtels du quartier. Pourtant, il est un de ceux qui est le mieux conservé car les différents occupants n’ont pas souhaité modifier profondément l’hôtel et ont eu à cœur de préserver les décors anciens. C’est ainsi que l’hôtel conserve une certaine rigueur classique héritée du XVII ème siècle. Il constitue un précieux témoignage de l’architecture du règne de Louis XIV. La richesse des décors de certaines pièces en« style rocaille » réalisés par l’ormenaniste Nicolas Pineau (1684-1754) et l’architecte Jean- Baptiste Leroux font de l’hôtel de Roquelaure un lieu unique encore habité par le souvenir de ses illustres propriétaires. L’apport original des décorations du XIX ème siècle du règne de Louis-Philippe et du Second Empire, tentant de s’accorder aux autres pièces, est aussi important et complète admirablement la lignée de décoration intérieure civile et publique laissée par deux siècles dans un même bâtiment. L’ensemble des façades et toitures, ainsi que le portail, le sol de la cour d’honneur et le jardin, font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 29 avril 1961.

Adresse : 244 boulevard Saint Germain 75007 Paris
Accès : Métro Rue du bac - L12



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Roquelaure - Ministère de la Transition écologique et solidaire







Paris - Théâtre de l'Œuvre

Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : 55 rue de Clichy 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Théâtre de l'Œuvre



Crédits image : Licence libre

Paris - Domaine national du Palais-Royal - Centre des monuments nationaux

Jardin remarquable - Monument historique - Espace naturel, parc, jardin - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir
Édifié pour le Cardinal de Richelieu par l'architecte Lemercier, bâtisseur de la Sorbonne, le corps principal (1634), face au Louvre, devient résidence royale (Régence d'Anne d'Autriche) puis de la famille d'Orléans à partir de 1661. L'ouvrage est achevé et remanié aux XVIIIe et XIXe siècles. Les trois ailes qui ferment les côtés du jardin datent de la fin du XVIIIe siècle. L'écrin superbe et monumental d'aujourd'hui ne laisse rien deviner de l'agitation révolutionnaire qui y règne au XVIIIe siècle, ni des tripots et filles de « mauvaise vie », immortalisés par Balzac, qui y fleurissent au siècle suivant. C'est un des endroits de déambulation favoris des Parisiens et des touristes. La Comédie-Française, le théâtre du Palais-Royal et le restaurant Le Grand Véfour, au décor classé monument historique, contribuent à sa notoriété. L'art contemporain y est également fortement présent dans sa cour d'honneur avec les "Deux plateaux", dits "colonnes de Buren", et les fontaines mobiles de Pol Bury (1985).

Adresse : 8 rue de Montpensier 75001 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Domaine national du Palais-Royal - Centre des monuments nationaux







Crédits image : JP Delagarde / CMN

Paris - SUR RESERVATION / Palais-Royal - Ministère de la Culture, Conseil d'État, Conseil constitutionnel

Jardin remarquable - Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Espace naturel, parc, jardin - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Exceptional opening
Réservation obligatoire : https://www.weezevent.com/visite-du-palais-royal

Adresse : RDV Place Colette (sortie par le Péristyle de Chartres, rue de Montpensier) 75001 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : SUR RESERVATION / Palais-Royal - Ministère de la Culture, Conseil d'État, Conseil constitutionnel







Paris - Circuit "Paris Jeune"

Exceptional opening
Paris Diversions, des visites guidées un peu trop originales mais à prix libre.

Adresse : RDV devant le kiosque des noctambules - Place Colette 75001 Paris
Accès : Metro Palais-Royal - Musée du Louvre (ligne 1 et 7)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "Paris Jeune"



Paris - Circuits "Passages et galeries"

L'association Passages & Galeries organise des itinéraires commentés gratuits autour des passages couverts parisiens. Trois circuits sont proposés pour découvrir ces lieux secrets: la vie parisienne,Paris et ses grands boulevards, Paris historique.

Adresse : RDV Métro Palais-Royal, place Colette 75001 Paris
Accès : M1, M7 Palais Royal



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuits "Passages et galeries"



Journées du patrimoine 2019 - ANNULÉ - Visite du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Paris - Hôtel de Villeroy - Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Espace naturel, parc, jardin - Exceptional opening
L’hôtel de Villeroy, dans lequel le ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation a ses bureaux, est une demeure construite en 1724 par le banquier suisse Hogguer pour y abriter ses amours avec l’actrice de la Comédie française Charlette Desmares. Vous pourrez découvrir des tapisseries des Gobelins, de la vaisselle de Sèvres, du mobilier Empire et art contemporain... Puis un passage par les jardins avant de se rendre dans le corps principal du ministère et dans l’imposante salle Sully, avec ses fresques allégoriques sur l’agriculture et le commerce.

Adresse : 78 bis rue de Varenne 75007 Paris
Accès : Métro 13 Varenne



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Villeroy - Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation







Paris - Hôtel de la Grande Loge de France

L’hôtel de la Grande Loge de France à Paris : plus de 100 ans entre Symboles et Grande Histoire. Exemple de sauvegarde du patrimoine urbain, le bâtiment a été édifié à la fin du XIXe siècle. Sa première affectation fut un couvent de moines placés sous la protection de saint Antoine de Padoue. Vendu après les lois de 1901, le bâtiment est acquis en 1911 par la Grande Loge de France, qui en fait son siège national. La Grande Loge de France est l'héritière de la franc-maçonnerie du siècle des Lumières, elle conserve un patrimoine culturel maçonnique des plus importants, tant au niveau du musée, des archives que de la bibliothèque.

Adresse : 8 rue Puteaux 75017 Paris
Accès : Métro Rome



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de la Grande Loge de France



Paris - Église Notre-Dame-de-l'Assomption

Édifice religieux - Monument historique
A l’origine, l’église Notre-Dame de l’Assomption fut construite pour une communauté de religieuses anciennement installée rue de la Mortellerie. En 1622, le cardinal de la Rochefoucauld les transféra rue Saint-Honoré et leur imposa la règle de Saint-Augustin. Un nouveau cloître fut édifié en 1632 par Clément II Métezeau (1581-1652) à l’emplacement actuel de la Cour des Comptes, et à partir de 1670, l’église fut construite d’après les dessins de Charles Errard (1606-1689), premier directeur de l’Académie de France à Rome. Pendant la Révolution, le couvent fut utilisé comme caserne puis comme dépôt tandis que l’église servait de magasin de décors de théâtre. L’église, rendue au culte en 1802, fut désignée comme paroisse du 1er arrondissement sous le vocable de La Madeleine. Après l’achèvement en 1842 de la nouvelle église de la Madeleine, elle en devint la chapelle des catéchismes et reprit son ancien nom de l’Assomption. Sous l’Ancien Régime, Notre-Dame de l’Assomption était ornée de nombreux tableaux illustrant la vie de la Vierge. Dispersés ou détruits à la Révolution, ils furent remplacés au XIXe siècle par plusieurs tableaux provenant d’autres églises de Paris, dont trois chefs-d’œuvre de la peinture du XVIIIe siècle : L’Adoration des Mages de Carle Van Loo (1739 ; placé à l’origine dans la chapelle des Missions étrangères), L’Annonciation de Joseph-Marie Vien (1763, anciennement au couvent des Cordeliers) et La Naissance de la Vierge de Joseph-Benoît Suvée (1779 ; autrefois au Prieuré du Temple) En 1844, l’archevêque de Paris mit l’église de l’Assomption à la disposition des Polonais réfugiés dans la capitale suite à l’insurrection varsovienne de 1830-1832. Elle est aujourd’hui le principal foyer religieux de cette communauté et le siège de la Mission polonaise en France.

Adresse : 263 rue Saint Honoré 75001 Paris
Accès : Métro ligne 1- station Concorde Métro ligne 8, 12 et 14 station Madeleine



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-l'Assomption



Crédits image : (c) Jean-Christophe Ballot / BnF

Paris - Bibliothèque nationale de France - site Richelieu

Musée, salle d'exposition - Édifice scolaire et éducatif - Monument historique


Adresse : 58 rue de Richelieu 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Bibliothèque nationale de France - site Richelieu







Paris - Bibliothèque de l'INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Salle Labrouste

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique - Exceptional opening


Adresse : 58 rue de Richelieu 75002 Paris
Accès : Métro ligne 3: Bourse



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Bibliothèque de l'INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Salle Labrouste



Paris - RDV Place Lévis

Maison des illustres - Monument historique - Villes et Pays d'art et d'histoire - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres
Promenade découverte des hôtels particuliers de la Plaine Monceau

Adresse : Place Lévis 75017 Paris
Accès : Métros : Villers, Malesherbes



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : RDV Place Lévis



Journées du patrimoine 2019 -

Paris - Théâtre de la Comédie-Française

Lieu de spectacles, sports et loisirs - Monument historique
Théâtre à l'italienne construit par Victor Louis entre 1786 et 1790 dans la salle Richelieu du Palais Royal. La Troupe de la Comédie-Française, créée en 1680 à l'hôtel de Guénégaud, s'y installe en 1799. Le théâtre subit plusieurs transformations, en 1822, dans les années 1860 à 1864 puis suite à un incendie en 1900.

Adresse : 1 place Colette 75001 Paris (entrée administration, colonnes de Buren)
Accès : Métro Palais-Royal Bus 21, 27, 39, 48, 67, 68, 69, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Théâtre de la Comédie-Française







Journées du patrimoine 2019 - Visite-conte, joutes et tournois au temps de François Ier

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Journées du patrimoine 2019 - Atelier familles

Paris - Musée des Plans-reliefs

Édifice militaire, enceinte urbaine - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Situé au 4e étage de la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, le musée des Plans-Reliefs conserve et présente une collection unique au monde : des maquettes historiques de villes fortifiées et de leurs campagnes environnantes, réalisées entre les règnes de Louis XIV et de Napoléon III, à la même échelle (1/600e) et avec les mêmes techniques (bois, sable, soie, papier...). Ces maquettes, outils de stratégie militaire, ont aussi constitué un attribut du prestige des chefs d’État. Aujourd’hui, ils sont une irremplaçable source documentaire sur les sites qu’ils représentent et un précieux outil pédagogique. À travers ces maquettes (dont la plus grande exposée atteint les 56 m², le visiteur découvre une représentation détaillée en trois dimensions des villes, de leurs bâtiments, de leurs fortifications et des paysages dans lesquels elles s’insèrent. Vous découvrirez ainsi le visage du Mont Saint-Michel à l'époque de Louis XIV ou celui de Bayonne au début du XIXe siècle.

Adresse : Hôtel national des Invalides 75007 Paris
Accès : M13 Invalides ou Varenne M8 La Tour Maubourg RER C Invalides Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée des Plans-reliefs







Paris - INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : 6 rue des Petits Champs 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert



Journées du patrimoine 2019 - À la découverte du métier de tailleur de pierre avec l'entreprise Lefèvre

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Journées du patrimoine 2019 - Parcours-jeu familles

Paris - Musée des Plans-reliefs

Édifice militaire, enceinte urbaine - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Situé au 4e étage de la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, le musée des Plans-Reliefs conserve et présente une collection unique au monde : des maquettes historiques de villes fortifiées et de leurs campagnes environnantes, réalisées entre les règnes de Louis XIV et de Napoléon III, à la même échelle (1/600e) et avec les mêmes techniques (bois, sable, soie, papier...). Ces maquettes, outils de stratégie militaire, ont aussi constitué un attribut du prestige des chefs d’État. Aujourd’hui, ils sont une irremplaçable source documentaire sur les sites qu’ils représentent et un précieux outil pédagogique. À travers ces maquettes (dont la plus grande exposée atteint les 56 m², le visiteur découvre une représentation détaillée en trois dimensions des villes, de leurs bâtiments, de leurs fortifications et des paysages dans lesquels elles s’insèrent. Vous découvrirez ainsi le visage du Mont Saint-Michel à l'époque de Louis XIV ou celui de Bayonne au début du XIXe siècle.

Adresse : Hôtel national des Invalides 75007 Paris
Accès : M13 Invalides ou Varenne M8 La Tour Maubourg RER C Invalides Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée des Plans-reliefs







Journées du patrimoine 2019 - Découverte de l’Historial Charles de Gaulle

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Journées du patrimoine 2019 - Visite inversée

Paris - Musée des Plans-reliefs

Édifice militaire, enceinte urbaine - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Situé au 4e étage de la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, le musée des Plans-Reliefs conserve et présente une collection unique au monde : des maquettes historiques de villes fortifiées et de leurs campagnes environnantes, réalisées entre les règnes de Louis XIV et de Napoléon III, à la même échelle (1/600e) et avec les mêmes techniques (bois, sable, soie, papier...). Ces maquettes, outils de stratégie militaire, ont aussi constitué un attribut du prestige des chefs d’État. Aujourd’hui, ils sont une irremplaçable source documentaire sur les sites qu’ils représentent et un précieux outil pédagogique. À travers ces maquettes (dont la plus grande exposée atteint les 56 m², le visiteur découvre une représentation détaillée en trois dimensions des villes, de leurs bâtiments, de leurs fortifications et des paysages dans lesquels elles s’insèrent. Vous découvrirez ainsi le visage du Mont Saint-Michel à l'époque de Louis XIV ou celui de Bayonne au début du XIXe siècle.

Adresse : Hôtel national des Invalides 75007 Paris
Accès : M13 Invalides ou Varenne M8 La Tour Maubourg RER C Invalides Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée des Plans-reliefs







Paris - INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : 6 rue des Petits Champs 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert



Journées du patrimoine 2019 - Les équipes de l’ECPAD vous présentent leur savoir-faire

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Paris - INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : 6 rue des Petits Champs 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert



Journées du patrimoine 2019 - Découvrez des lieux de mémoire du ministère des armées en visites virtuelles 360° !

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Paris - INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : 6 rue des Petits Champs 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert



Journées du patrimoine 2019 - En savoir plus avec les élèves de l'École du Louvre

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Paris - INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : 6 rue des Petits Champs 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert



Journées du patrimoine 2019 - Visite-conte Joutes et tournois au temps de François Ier

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Journées du patrimoine 2019 - Visite découverte du musée des Plans-reliefs

Paris - Musée des Plans-reliefs

Édifice militaire, enceinte urbaine - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Situé au 4e étage de la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, le musée des Plans-Reliefs conserve et présente une collection unique au monde : des maquettes historiques de villes fortifiées et de leurs campagnes environnantes, réalisées entre les règnes de Louis XIV et de Napoléon III, à la même échelle (1/600e) et avec les mêmes techniques (bois, sable, soie, papier...). Ces maquettes, outils de stratégie militaire, ont aussi constitué un attribut du prestige des chefs d’État. Aujourd’hui, ils sont une irremplaçable source documentaire sur les sites qu’ils représentent et un précieux outil pédagogique. À travers ces maquettes (dont la plus grande exposée atteint les 56 m², le visiteur découvre une représentation détaillée en trois dimensions des villes, de leurs bâtiments, de leurs fortifications et des paysages dans lesquels elles s’insèrent. Vous découvrirez ainsi le visage du Mont Saint-Michel à l'époque de Louis XIV ou celui de Bayonne au début du XIXe siècle.

Adresse : Hôtel national des Invalides 75007 Paris
Accès : M13 Invalides ou Varenne M8 La Tour Maubourg RER C Invalides Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée des Plans-reliefs







Journées du patrimoine 2019 - Atelier jeune public : rencontre avec l'atelier cuir du musée de l'Armée

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Paris - INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert

Monument historique - Édifice industriel, scientifique et technique


Adresse : 6 rue des Petits Champs 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : INHA (Institut national d'histoire de l'art) - Galerie Colbert



Journées du patrimoine 2019 - Chasse aux monstres

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Journées du patrimoine 2019 - Au temps des héros - sérious game en famille

Paris - Musée de l'ordre de la Libération

Monument historique - Édifice hospitalier - Édifice religieux - Édifice commémoratif - Musée, salle d'exposition
L'entrée des visiteurs s'effectue par le musée de l'Armée : place Vauban ou esplanade des Invalides. Le musée de l'ordre de la Libération se situe après le corridor de Perpignan, du côté du boulevard de la Tour Maubourg.

Adresse : Hôtel des Invalides 75007 Paris
Accès : http://www.ordredelaliberation.fr/fr/preparer-sa-visite/comment-venir-i-horaires



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'ordre de la Libération







Journées du patrimoine 2019 - Concert

Paris - Musée de l'Armée

Édifice religieux - Édifice militaire, enceinte urbaine - Musée, salle d'exposition - Monument historique
Le musée de l'Armée est un musée d'histoire, d'art et de techniques militaires, un des plus importants au monde. Le musée et le site des Invalides dans lequel il s'inscrit témoignent de l'histoire militaire de la France. À travers le prisme militaire, les collections témoignent aussi de l'histoire politique, diplomatique, sociale. La cour d'honneur, les églises, les prestigieuses collections du musée de l'Armée... Autant d'espaces à découvrir pour voyager dans l'histoire, depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, et rencontrer les grands hommes, mais aussi les soldats anonymes, qui l'ont marquée. Le musée occupe une large partie de l'Hôtel des Invalides construit sous Louis XIV sous la responsabilité du ministre de la guerre, le marquis de Louvois, pour"recevoir et loger tous les soldats et officiers tant estropiés, vieux et caduques et d'y assurer un fonds suffisant pour leur subsistance". Les bâtiments, dont la construction a commencé en 1671, sur les plans de Libéral Bruant (1637- 1697) accueillent les premiers pensionnaires en 1674. L'ensemble est achevé au XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et un des ses disciples Robert de Cotte (1656-1735). C'est un chef d'œuvre du style classique, grandiose, sobre et élégant. Le musée de l'Armée, qui occupe un tiers de la surface des Invalides, conserve et présente des collections d'armures, d'uniformes, d'armes, de pièces d'artillerie, d'emblèmes, de peintures, de photographies... et autres effets personnels de grandes figures militaires qui ont marqué l'histoire de France.

Adresse : Hôtel national des Invalides - 129 rue de Grenelle 75007 Paris
Accès : M13 Varennes, M8 La Tour-Maubourg, M8, M13 Invalides / RER C Invalides / Bus 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 Taxis, parkings et stations de Vélib' à proximité



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de l'Armée







Paris - Arc de Triomphe

Édifice commémoratif - Musée, salle d'exposition - Tourisme et handicap - Monument historique
Construit selon la volonté de Napoléon Ier, puis des régimes politiques successifs, l'Arc de Triomphe évoque les batailles et les généraux de l'Empire. Il honore également, depuis 1920, la mémoire du Soldat inconnu.

Adresse : Place Charles-de-Gaulle 75008 Paris
Accès : M1, M2, M6 Charles de Gaulle-Étoile RER A Charles de Gaulle-Étoile Bus 22, 30, 31, 52, 73, 92



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Arc de Triomphe



Journées du patrimoine 2019 - Visite de l'hôtel de Matignon et de son jardin

Paris - Hôtel de Matignon - Résidence du Premier ministre

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique
Cet hôtel est actuellement la résidence du Premier Ministre du gouvernement français. Il fut construit par l'architecte Jean Courtonne en 1722 à la demande du Prince de Tingry. Ce dernier, à court d'argent dut vendre l'année suivante son hôtel au comte de Thorigny, Jacques de Goyon de Matignon. Courtonne réalisa la décoration extérieure puis Mazin, nouvel architecte, construisit le porche. La porte cochère d'ordre ionique ouvre sur une cour d'honneur en hémicycle. L'intérieur est décoré en style rocaille, avec notamment des panneaux peints par Fragonard. Une importante partie de ce décor est d'origine. L'hôtel fut en possession de différents hauts personnages (Princes de Monaco, Talleyrand) avant d'être racheté par l’État français en 1922. Gaston Doumergue transforma ce lieu en y installant en 1935 la résidence du Président du Conseil. Après la Seconde Guerre mondiale, Matignon acquérait sa fonction définitive avec l'arrivée du général de Gaulle en ces lieux.

Adresse : 57 rue de Varenne 75007 Paris
Accès : M13 Varenne, M12 Rue-du-Bac



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de Matignon - Résidence du Premier ministre







Crédits image : Ambassade d'Italie

Paris - Ambassade d’Italie

Monument historique - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Exceptional opening


Adresse : 47 rue de Varenne 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ambassade d’Italie







Journées du patrimoine 2019 - Exposition

Paris - Musée national Jean-Jacques-Henner

Musée de France - Musée, salle d'exposition
Situé dans le quartier de la plaine Monceau, l’hôtel particulier qui abrite aujourd’hui le musée consacré au peintre Jean-Jacques Henner (1829-1905) est à l’origine la demeure et l’atelier de Guillaume Dubufe (1853-1909). L'édifice est remarquable par ses décors et ses éléments architecturaux empruntés à différentes époques et civilisations. Les collections du musée retracent, de son Alsace natale à Paris où Jean-Jacques Henner a fait carrière, en passant par la Villa Médicis où il a séjourné après l'obtention du Grand prix de Rome de de peinture, l’itinéraire d’un artiste considéré au début du XXe siècle comme l’un des plus importants de son temps.

Adresse : 43 avenue de Villiers 75017 Paris
Accès : Métro Malesherbes (ligne 3) / Monceau (ligne 2)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée national Jean-Jacques-Henner







Journées du patrimoine 2019 - Visite libre de l'église Saint-Thomas-d'Aquin

Paris - Église Saint-Thomas-d'Aquin

Édifice religieux - Monument historique
Église de l'ancien couvent du noviciat des Dominicains construite par Pierre Bullet à la fin du XVIIe siècle, devenue église paroissiale après la Révolution de 1789. Nombreux tableaux dont un de Guerchin ainsi que des peintures murales de Merry-Joseph Blondel sans oublier le plafond de la chapelle Saint-Louis peint par Lemoine et des tableaux du frère André : Saint Louis recevant la couronne d'épines des mains de l'archevêque de Sens.

Adresse : Place Saint-Thomas-d'Aquin 75007 Paris
Accès : M12 Rue du Bac, M4 St-Germain-des-Prés, M10, M12 Sèvres-Babylone Bus 63, 84, 68, 69,94 RER C Musée d'Orsay, bus 83



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Thomas-d'Aquin







Journées du patrimoine 2019 - La SACD, un patrimoine culturel

Paris - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD)

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Exceptional opening
Hôtel particulier du Second Empire doté de salons avec boiseries et plafonds peints. Depuis 1930 cet hôtel est le siège de la Société des Auteurs, fondée en 1777 par Beaumarchais. L’hôtel particulier qui abrite depuis trois-quarts de siècle le siège de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD) est, avec d’autres bâtiments proches comme le musée Renan-Scheffer ou le musée Gustave-Moreau, un beau témoignage de l’urbanisation qui, au milieu du XIXe siècle, transforma l’espace compris entre la Chaussée-d’Antin, Notre-Dame-de-Lorette et la barrière de Clichy en un quartier"à la mode", où se côtoyaient artistes et grands bourgeois et que la postérité désignera sous le nom de "Nouvelle Athènes". Construit sous le Second-Empire par un financier sur un terrain ayant abrité un lieu de loisirs, le parc de Tivoli et la prison pour dettes de Clichy, et légué à un banquier au début du XXe siècle puis acheté par le poète Émile Blémont qui y demeura jusqu’à sa mort en 1927, l’hôtel qui porte désormais le nom de ce dernier a été acquis en 1932 par la SACD. La cour du côté de la rue Ballu, les pièces du rez-de-chaussée, la serre et le jardin qui sont ouverts à la visite ont conservé leur ordonnance d’origine, qui témoigne de ce qu’était il y a plus d’un siècle une demeure privée de la grande bourgeoisie parisienne.

Adresse : 11 bis rue Ballu 75009 Paris
Accès : M2, M13 Place-Clichy, M2 Blanche Bus 68, 80, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD)







Paris - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques - Bibliothèque

Édifice scolaire et éducatif - Château, hôtel urbain, palais, manoir
SACD - Hôtel Particulier

Adresse : 5 rue Ballu 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques - Bibliothèque



Journées du patrimoine 2019 - La SACD fête le patrimoine en chansons

Paris - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD)

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Exceptional opening
Hôtel particulier du Second Empire doté de salons avec boiseries et plafonds peints. Depuis 1930 cet hôtel est le siège de la Société des Auteurs, fondée en 1777 par Beaumarchais. L’hôtel particulier qui abrite depuis trois-quarts de siècle le siège de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD) est, avec d’autres bâtiments proches comme le musée Renan-Scheffer ou le musée Gustave-Moreau, un beau témoignage de l’urbanisation qui, au milieu du XIXe siècle, transforma l’espace compris entre la Chaussée-d’Antin, Notre-Dame-de-Lorette et la barrière de Clichy en un quartier"à la mode", où se côtoyaient artistes et grands bourgeois et que la postérité désignera sous le nom de "Nouvelle Athènes". Construit sous le Second-Empire par un financier sur un terrain ayant abrité un lieu de loisirs, le parc de Tivoli et la prison pour dettes de Clichy, et légué à un banquier au début du XXe siècle puis acheté par le poète Émile Blémont qui y demeura jusqu’à sa mort en 1927, l’hôtel qui porte désormais le nom de ce dernier a été acquis en 1932 par la SACD. La cour du côté de la rue Ballu, les pièces du rez-de-chaussée, la serre et le jardin qui sont ouverts à la visite ont conservé leur ordonnance d’origine, qui témoigne de ce qu’était il y a plus d’un siècle une demeure privée de la grande bourgeoisie parisienne.

Adresse : 11 bis rue Ballu 75009 Paris
Accès : M2, M13 Place-Clichy, M2 Blanche Bus 68, 80, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD)







Crédits image : Nicolas Alpach

Paris - Hôtel d'Heidelbach - Musée national des arts asiatiques Guimet

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Musée, salle d'exposition
L'Hôtel d'Heidelbach, avenue d'Iéna, est un hôtel particulier construit à la demande du banquier américain Alfred Heidelbach par l'architecte René Sergent en 1913. Cette demeure est l'un des derniers témoignages de la Belle Époque à Paris. Le bâtiment et son jardin ont été rénovés de 2015 à 2018, abritant les collections de mobilier chinois ainsi que le pavillon de thé japonais qui accueille les cérémonies du thé.

Adresse : 19 avenue d’Iéna 75016 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel d'Heidelbach - Musée national des arts asiatiques Guimet







Paris - Église Notre-Dame-des-Victoires

Monument historique - Édifice religieux
Fondée en 1629 par Louis XIII pour confier ses victoires à la Vierge, cette basilique est, depuis 1836, le lieu de pèlerinage au Cœur Immaculé de Marie. Elle possède des toiles du siège de la Rochelle (Van Loo, 18e s.), un cénotaphe de Lulli, des œuvres de Coysevox et des vitraux de Mauméjean. En 2011, Félicie d’Estienne-d’Orves a réalisé la chapelle dédiée aux parents de sainte Thérèse de Lisieux.

Adresse : 4 place des Petits-Pères 75002 Paris
Accès : Métro : Bourse ou Palais Royal



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-des-Victoires



Paris - Mairie du 2e arrondissement

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Les salles des mariages et des expositions peuvent être visitées.

Adresse : 8 rue de la Banque 75002 Paris
Accès : M3 Bourse



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mairie du 2e arrondissement



Journées du patrimoine 2019 - Visite guidée de l'atelier de restauration de peinture et de vitraux

Paris - Atelier matsuoka

Édifice industriel, scientifique et technique
Atelier de conservation-restauration d'œuvres d'art: - peintures anciennes et modernes : Akiko Louis-Matsuoka - vitraux : Emma Groult - cadres et bois doré : Délia Louis-Durandet

Adresse : 31 rue des Dames 75017 Paris
Accès : M2 Rome M2, M13 Place de Clichy



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Atelier matsuoka







Paris - Hôtel d’Augny - Mairie du 9e arrondissement

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Mairie du 9e arrondissement.

Adresse : 6 rue Drouot 75009 Paris
Accès : M8, M9 Richelieu-Drouot, M7 Le Peletier Bus 74, 85, 67



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel d’Augny - Mairie du 9e arrondissement



Journées du patrimoine 2019 - Petites histoires romantiques

Paris - Musée de la vie romantique

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Musée, salle d'exposition - Musée de France
Construite en 1830 au cœur du quartier nommé "la Nouvelle Athènes", cette demeure, maison du peintre Ary Scheffer est depuis 1983 un musée de la Ville de Paris consacré à l'évocation de la vie artistique et littéraire de la première moitié du XIXe siècle. Une allée pavée discrète bordée de robiniers centenaires conduit à un pavillon à l'italienne avec ses deux ateliers, sa cour pavée et le jardin fleuri de roses et de lilas qui ont conservé le parfum romantique d'antan. Des peintures, sculptures et objets du peintre Ary Scheffer et de ses contemporains contribuent à évoquer l'atmosphère des salons sous la Restauration et la Monarchie de Juillet. Les souvenirs et memorabilia de George Sand - meubles, tableaux, objets d'art et bijoux ayant appartenu à la romancière, symbole de la femme moderne - sont également présentés.

Adresse : Hôtel Scheffer-Renan - 16 rue Chaptal 75009 Paris
Accès : Bus 67, 68, 74/ M° Saint-Georges, Blanche, Pigalle, Liège



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de la vie romantique







Paris - Circuit "Découverte des lieux de plaisir des Batignolles"

Villes et Pays d'art et d'histoire - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres
Promenade découverte des lieux de plaisir des Batignolles autour de l'avenue de Clichy.

Adresse : RDV 7 place de Clichy 75017 PARIS
Accès : Métro : Place de Clichy



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Circuit "Découverte des lieux de plaisir des Batignolles"



Journées du patrimoine 2019 - Point d'information des Journées européennes du patrimoine

Paris - Ministère de la Culture - Immeuble des Bons-Enfants

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
Sur le territoire de l'ancienne section révolutionnaire du Palais Royal (mai 1790), à deux pas de la Comédie Française et du Palais du Louvre, s'élèvent les Bons Enfants, ministère de la Culture. Affectés au ministère en 1995, les locaux ont été complètement retravaillés par les architectes Francis Soler & Frédéric Druot, lauréats du concours d'architecture organisé par le ministère. Tous les grands mouvements révolutionnaires, mais aussi de capitaux ont traversé ce quartier, siège de la Bourse, la Banque de France, la Place Vendôme et la Rue de la Paix, le rendant à la fois conservateur et moderne, idéal pour marquer la pierre par une intervention contemporaine. Le site des Bons Enfants présente une architecture tout en résonances. La lumière constitue la matière première de son dispositif urbain, de ses façades et de ses intérieurs et sa résille conduit les ciels gris de Paris jusqu'au sol.

Adresse : 182 rue Saint-Honoré 75001 Paris
Accès : M° Palais-Royal - Musée du Louvre



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ministère de la Culture - Immeuble des Bons-Enfants







Paris - Banque de France

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Exceptional opening
Banque de France - Hôtel de Toulouse (salons d'apparat - galerie dorée restaurée en 2015).

Adresse : 31 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 Paris
Accès : M° Palais-Royal, M° Bourse, M° Châtelet-les Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Banque de France



Paris - Église Notre-Dame-de-Lorette

Édifice religieux - Monument historique
Construite entre 1823 et 1836 sur le modèle des basiliques romaines, l'église Notre-Dame-de-Lorette de Paris est le chef d’œuvre de l’architecte néoclassique Hippolyte Lebas (1782-1867). Le programme pictural reflète les différents courants de la peinture religieuse officielle de la Restauration et de la Monarchie de Juillet. Les émaux sur lave de certains devants d’autel et le vitrail de l’Assomption montrent quant à eux, à la fois l’innovation et la remise au goût du jour de techniques décoratives anciennes. Sculptures de Francisque Joseph Duret, de Jean-Jacques (Carle) Elshoecht ainsi que d’Auguste Dumont et de Jules Constant Destreez. Orgue Cavaillé-Coll (1837), portail en bois d’Hubert de La Montagne et remarquable plafond à caissons à l’italienne.

Adresse : 18 bis rue de Châteaudun 75009 Paris
Accès : Métro Notre-Dame-de-Lorette (12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-Lorette



Journées du patrimoine 2019 - Visite de l'hôtel Dosne-Thiers

Paris - Fondation Dosne – Bibliothèque Thiers (Institut de France)

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Archives - Ouverture exceptionnelle
Situé au cœur du Paris romantique, cet hôtel particulier, résidence d'Adolphe Thiers, fut légué en 1905 à l'Institut de France, avec son importante bibliothèque scientifique consacrée à l'Histoire de France au XIXe siècle. La bibliothèque est ouverte aux chercheurs les jeudi et vendredi de 12h à 18h. Les salons du rez-de-chaussée et du 1er étage peuvent être loués pour des manifestations.

Adresse : 27 place Saint-Georges 75009 Paris
Accès : M12 Saint-Georges Bus 74, 67 Saint-Lazare



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Fondation Dosne – Bibliothèque Thiers (Institut de France)







Paris - Église Notre-Dame-de-Lorette

Édifice religieux - Monument historique
Construite entre 1823 et 1836 sur le modèle des basiliques romaines, l'église Notre-Dame-de-Lorette de Paris est le chef d’œuvre de l’architecte néoclassique Hippolyte Lebas (1782-1867). Le programme pictural reflète les différents courants de la peinture religieuse officielle de la Restauration et de la Monarchie de Juillet. Les émaux sur lave de certains devants d’autel et le vitrail de l’Assomption montrent quant à eux, à la fois l’innovation et la remise au goût du jour de techniques décoratives anciennes. Sculptures de Francisque Joseph Duret, de Jean-Jacques (Carle) Elshoecht ainsi que d’Auguste Dumont et de Jules Constant Destreez. Orgue Cavaillé-Coll (1837), portail en bois d’Hubert de La Montagne et remarquable plafond à caissons à l’italienne.

Adresse : 18 bis rue de Châteaudun 75009 Paris
Accès : Métro Notre-Dame-de-Lorette (12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-Lorette



Crédits image : American Center for Art and Culture / Audrey Bedane

Paris - Mona Bismarck - American Center for Art & Culture

Jardin remarquable - Maison des illustres - Tourisme et handicap - Exceptional opening - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir
L'American Center for Art and Culture (anciennement Mona Bismarck American Center)1, fondé par Mona Bismarck, a pour vocation de « proposer au public une grande variété d’expériences artistiques et culturelles américaines à travers des choix de programmation innovants, au cœur de Paris ». Le nouveau Mona Bismarck American Center a été lancé en 2011, en s’appuyant sur les bases de l’ancienne Mona Bismarck Foundation2 dont les activités publiques ont débuté en 1986 à la suite du décès de sa fondatrice et mécène. La philanthrope Mona Bismarck a effectué de nombreux dons, notamment au Bismarck Sapphire Necklace3. Afin de pérenniser son œuvre, elle a légué son hôtel particulier et la majorité de ses biens à la Mona Bismarck Foundation, dans le but de renforcer l’amitié et l’entente franco-américaine à travers l’art et la culture2. Il est situé au 34 avenue de New-York (16e arrondissement de Paris).

Adresse : 34 avenue de New York 75116 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mona Bismarck - American Center for Art & Culture







Paris - Église Notre-Dame-de-Lorette

Édifice religieux - Monument historique
Construite entre 1823 et 1836 sur le modèle des basiliques romaines, l'église Notre-Dame-de-Lorette de Paris est le chef d’œuvre de l’architecte néoclassique Hippolyte Lebas (1782-1867). Le programme pictural reflète les différents courants de la peinture religieuse officielle de la Restauration et de la Monarchie de Juillet. Les émaux sur lave de certains devants d’autel et le vitrail de l’Assomption montrent quant à eux, à la fois l’innovation et la remise au goût du jour de techniques décoratives anciennes. Sculptures de Francisque Joseph Duret, de Jean-Jacques (Carle) Elshoecht ainsi que d’Auguste Dumont et de Jules Constant Destreez. Orgue Cavaillé-Coll (1837), portail en bois d’Hubert de La Montagne et remarquable plafond à caissons à l’italienne.

Adresse : 18 bis rue de Châteaudun 75009 Paris
Accès : Métro Notre-Dame-de-Lorette (12)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Notre-Dame-de-Lorette



Crédits image : American Center for Art and Culture / Audrey Bedane

Paris - Mona Bismarck - American Center for Art & Culture

Jardin remarquable - Maison des illustres - Tourisme et handicap - Exceptional opening - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Château, hôtel urbain, palais, manoir
L'American Center for Art and Culture (anciennement Mona Bismarck American Center)1, fondé par Mona Bismarck, a pour vocation de « proposer au public une grande variété d’expériences artistiques et culturelles américaines à travers des choix de programmation innovants, au cœur de Paris ». Le nouveau Mona Bismarck American Center a été lancé en 2011, en s’appuyant sur les bases de l’ancienne Mona Bismarck Foundation2 dont les activités publiques ont débuté en 1986 à la suite du décès de sa fondatrice et mécène. La philanthrope Mona Bismarck a effectué de nombreux dons, notamment au Bismarck Sapphire Necklace3. Afin de pérenniser son œuvre, elle a légué son hôtel particulier et la majorité de ses biens à la Mona Bismarck Foundation, dans le but de renforcer l’amitié et l’entente franco-américaine à travers l’art et la culture2. Il est situé au 34 avenue de New-York (16e arrondissement de Paris).

Adresse : 34 avenue de New York 75116 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Mona Bismarck - American Center for Art & Culture







Crédits image : © Les cinémas Pathé Gaumont

Paris - Pathé Wepler

First participation - Lieu de spectacles, sports et loisirs


Adresse : 140 boulevard de Clichy 75018 Paris
Accès : En voiture : Direction Place de Clichy. Parkings à moins de 5 minutes à pied, ouverts 24h/24h : Renault Redele et Compagnie, 11 rue Forest, 75018 Paris (1500 places) et le Parc Clichy Montmartre, 6 rue Forest (face Renault - 700 places). Parkings : 2 parkings sont à votre disposition rue Forest : Parking Castorama et Parking Renault Rédélé Transports en commun En métro : lignes 2 et 13. Descendre à la station Place de Clichy, en face du cinéma. En bus : lignes 30, 54, 74, 80, 95. Descendre à la station Place de Clichy, en face du cinéma.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Pathé Wepler







Journées du patrimoine 2019 - Exposition du CESE

Paris - Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Construit de 1937 à 1946 par Auguste Perret, le Palais d'Iéna ouvrit ses portes en 1939 comme musée des Travaux publics. Puis il devint, de 1956 à 1958, le siège de l'Assemblée de l'Union française. Depuis 1959, il accueille le Conseil économique, social et environnemental, troisième assemblée constitutionnelle de la République. Cette œuvre d'Auguste Perret est remarquable par l'ampleur des espaces et la qualité des matériaux, en particulier le béton. Si seule une partie des plans de Perret fut réalisée (la rotonde située place d'Iéna et l'aile longeant l'avenue d'Iéna, agrémentées toutes deux à l'extérieur de colonnes cannelées), l'édification de la partie bordant l'avenue du Président Wilson fut le fait de Paul Vimond, élève d'Auguste Perret, qui essaya d'être fidèle à la démarche de son professeur. Le Palais d'Iéna fut terminé par une troisième aile, différente du style Perret, œuvre de l'architecte Gilles Bouchez. L'édifice abrite des peintures murales de Souverbie ainsi que de nombreux éléments du mobilier d'origine.

Adresse : 9 place d'Iéna 75016 Paris
Accès : M9 Iéna, M6 Trocadéro Bus 32, 63, 82 / Vélib



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental







Paris - Pavillon Baltard

Monument historique - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Exceptional opening


Adresse : 12 avenue Victor Hugo 94130 Nogent-sur-Marne




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Pavillon Baltard



Journées du patrimoine 2019 - Conférence de Benjamin Mouton

Paris - Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental

Lieu de pouvoir, édifice judiciaire - Monument historique - Ouverture exceptionnelle
Construit de 1937 à 1946 par Auguste Perret, le Palais d'Iéna ouvrit ses portes en 1939 comme musée des Travaux publics. Puis il devint, de 1956 à 1958, le siège de l'Assemblée de l'Union française. Depuis 1959, il accueille le Conseil économique, social et environnemental, troisième assemblée constitutionnelle de la République. Cette œuvre d'Auguste Perret est remarquable par l'ampleur des espaces et la qualité des matériaux, en particulier le béton. Si seule une partie des plans de Perret fut réalisée (la rotonde située place d'Iéna et l'aile longeant l'avenue d'Iéna, agrémentées toutes deux à l'extérieur de colonnes cannelées), l'édification de la partie bordant l'avenue du Président Wilson fut le fait de Paul Vimond, élève d'Auguste Perret, qui essaya d'être fidèle à la démarche de son professeur. Le Palais d'Iéna fut terminé par une troisième aile, différente du style Perret, œuvre de l'architecte Gilles Bouchez. L'édifice abrite des peintures murales de Souverbie ainsi que de nombreux éléments du mobilier d'origine.

Adresse : 9 place d'Iéna 75016 Paris
Accès : M9 Iéna, M6 Trocadéro Bus 32, 63, 82 / Vélib



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Palais d'Iéna - Conseil économique, social et environnemental







Journées du patrimoine 2019 - Visites guidées dans le cadre des Enfants du Patrimoine

Paris - Oratoire du Louvre

Édifice religieux - Monument historique
Église construite à partir de 1621 par le Cardinal de Bérulle, fondateur de la congrégation des Prêtres de l’Oratoire. Louis XIII en fait la chapelle royale du palais du Louvre en 1623. Napoléon la met à la disposition des Protestants de Paris en 1811. Depuis lors, il y a un culte chaque dimanche, dans la sensibilité protestante libérale. La chaire est d’époque, Bossuet et Malebranche y ont donc prêché. Le tambour et les stalles viennent de l’église Saint-Louis du Louvre et ont été intégrés à l’Oratoire quand ils l'ont aménagé en temple protestant. Les grandes orgues ont été refaites en 1960. Au 160 rue de Rivoli, au chevet de l’église, s’élève le monument de l’amiral Gaspard de Coligny, mort au cours du massacre de la Saint Barthélémy en 1572, cette statue monumentale en marbre de Carrare a été érigée en 1889 pour le centenaire de la Révolution. Voir http://oratoiredulouvre.fr/patrimoine

Adresse : 145 rue Saint-Honoré - 160 rue de Rivoli 75001 Paris
Accès : Métro ligne 1 Louvre-Rivoli, ligne 7 Palais Royal-Musée du Louvre / Bus Louvre-Rivoli / RER Châtelet-les-Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Oratoire du Louvre







Journées du patrimoine 2019 - Visites guidées des bureaux de la Fondation pour La Sauvegarde de l'Art Français.

Paris - Sauvegarde de l'Art Français

Monument historique - Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Exceptional opening


Adresse : 22 rue de Douai 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Sauvegarde de l'Art Français







Journées du patrimoine 2019 - Conférences sur le protestantisme et l'Oratoire, suivies de moments musicaux à l'orgue

Paris - Oratoire du Louvre

Édifice religieux - Monument historique
Église construite à partir de 1621 par le Cardinal de Bérulle, fondateur de la congrégation des Prêtres de l’Oratoire. Louis XIII en fait la chapelle royale du palais du Louvre en 1623. Napoléon la met à la disposition des Protestants de Paris en 1811. Depuis lors, il y a un culte chaque dimanche, dans la sensibilité protestante libérale. La chaire est d’époque, Bossuet et Malebranche y ont donc prêché. Le tambour et les stalles viennent de l’église Saint-Louis du Louvre et ont été intégrés à l’Oratoire quand ils l'ont aménagé en temple protestant. Les grandes orgues ont été refaites en 1960. Au 160 rue de Rivoli, au chevet de l’église, s’élève le monument de l’amiral Gaspard de Coligny, mort au cours du massacre de la Saint Barthélémy en 1572, cette statue monumentale en marbre de Carrare a été érigée en 1889 pour le centenaire de la Révolution. Voir http://oratoiredulouvre.fr/patrimoine

Adresse : 145 rue Saint-Honoré - 160 rue de Rivoli 75001 Paris
Accès : Métro ligne 1 Louvre-Rivoli, ligne 7 Palais Royal-Musée du Louvre / Bus Louvre-Rivoli / RER Châtelet-les-Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Oratoire du Louvre







Journées du patrimoine 2019 - Visite libre des Beaux-Arts de Paris

Paris - Beaux-Arts de Paris

Monument historique - Édifice scolaire et éducatif - Musée, salle d'exposition
Lieu emblématique qui abrite l’une des plus prestigieuses écoles d’art en Europe, Les Beaux-Arts de Paris ont pour mission l’enseignement, la conservation et la diffusion de leur patrimoine artistique. Etablissement public sous tutelle du Ministère de la Culture, Les Beaux-Arts de Paris, sont tout à la fois : · un lieu de formation et d’expérimentations de haut niveau qui forment en cinq ans des étudiants se destinant à la création artistique · un lieu d’exposition et de conservation de collections historiques et contemporaines dont ils assurent la présentation au public au travers d’expositions et de prêts. · Une maison d’édition Implantés dans un site exceptionnel de plus de deux hectares en plein cœur de Paris, à deux pas de Saint-Germain-des-Prés, l’établissement héritier des Académies royales de peinture et de sculpture, présente un condensé d’architecture, du XVIIe siècle avec la chapelle des Augustins, au XXe siècle avec le bâtiment signé Auguste Perret. Pour nous suivre sur facebook, twitter, instagram, #beauxartsparis

Adresse : 14 rue Bonaparte 75006 Paris
Accès : M4 St-Germain-des-Prés / Bus 24, 27, 39, 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Beaux-Arts de Paris







Paris - Académie nationale de médecine

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice industriel, scientifique et technique - Exceptional opening
Hôtel Art nouveau construit par Julien Rochet, architecte de l'Assistance Publique, de l'hôpital de la Pitié à Paris, en particulier, où siège depuis 1902 l'Académie de médecine. Celle-ci, fondée en 1820, a pour missions de répondre aux questions que lui pose le gouvernement dans le domaine de la santé, le perfectionnement et la diffusion des sciences médicales mais elle s'auto-saisit de plus en plus souvent de questions de santé publique au sens large. Le bâtiment achevé en 1902 présente une façade de style classique. Bibliothèque exceptionnelle d'histoire de la médecine riche de 30 000 volumes, ouverte aux chercheurs sur RDV.

Adresse : 16 rue Bonaparte 75006 Paris
Accès : M4 Saint-Germain-des-Prés / Bus 95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Académie nationale de médecine



Journées du patrimoine 2019 - Ecole militaire (Paris 7e)

Paris - École militaire

Édifice militaire, enceinte urbaine - Édifice scolaire et éducatif
Louis XV, à l'instigation des frères Paris et de Mme de Pompadour, jeta son dévolu sur la plaine de Grenelle ancienne garenne, qui relevait pour partie de l'abbaye Sainte-Geneviève et pour partie de l'Hôtel des Invalides afin de créer une école militaire. Ange-Jacques Gabriel fut choisi pour concevoir et assurer la réalisation des bâtiments. En 1773, l'œuvre était accomplie. La cour royale est encadrée de portiques à colonnes doriques au rez-de-chaussée et ioniques à l'étage. Le corps central ou château la domine sans ostentation, orné de colonnes corinthiennes colossales et surmonté d'un dôme quadrangulaire. En 1780, l'architecte Gabriel étant âgé de 82 ans, on lui adjoint l'architecte Boullée, puis l'architecte Théodore Brongniart qui achève les travaux et termine en particulier les pavillons latéraux du château. En 1787, l’École fut définitivement fermée. Ses locaux furent affectés à l'Hôtel-Dieu. La Révolution y établit tout d'abord un dépôt de farine et des moulins à bras, ce qui lui valut d'être envahie, en août 1792, par la foule. Puis le Comité de Salut Public en fit une caserne, destination qu'elle a gardé aujourd'hui. Le Second Empire y a édifié deux pavillons affectés à l'Artillerie et à la Cavalerie.

Adresse : 1 place Joffre 75007 Paris
Accès : Metro ligne 8 École militaire / Bus 82, 92, 80, 28, 87.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : École militaire







Paris - Cathédrale gréco-catholique ukrainienne Saint-Volodymyr-le-Grand

Édifice religieux - Monument historique
Construite vers le XIIIe siècle sous le nom d’Église Saint-Pierre, ou Saint-Pères, elle fut détruite au début du XVIIe siècle. En 1613, Marie de Médicis posa la première pierre d’une nouvelle église. Une fois terminée, elle fut remise aux Frères de Saint-Jean de Dieu. A coté du même édifice, les Frères firent construire un hôpital, fait exceptionnel pour l’époque. La Révolution Française chassa les Frères, l’hôpital devint alors le berceau de l’enseignement clinique, la chapelle fut utilisée pour le service hospitalier. En l’année 1799, l’école de clinique fut installée dans la chapelle, et en 1850, le reste de la chapelle devint le Siège de l’Académie de Médecine. Le Conseil Municipal de Paris décida la vente du terrain à l‘Éducation Nationale, et la destruction de l’ancien hôpital, afin de construire une Faculté de Médecine. La démolition eut lieu en novembre 1935, seule subsistera la Chapelle de l’Hôpital, sa façade étant classée Monument historique. Une statue d’Esculape, dieu de la Médecine, et des faisceaux de licteurs ornent la façade, rares vestiges de la Révolution Française. La Guerre 1939-1945 suspendit les travaux. L’inauguration de la nouvelle Faculté de Médecine eu lieu le 3 décembre 1953, par M. Vincent Auriol, Président le la République Française. En 1937, création d’une Mission pour les ukrainiens catholiques. Fin de l’année 1942, cette même chapelle, qui n’était plus vouée au culte, fut attribuée, et reconnue, comme Église Catholique de Rite Byzantin Ukrainien. Le 9 mai 1943, l’église fut consacrée sous la Présidence de Mgr Chaptal, Évêque de Paris, et reçue le nom de"Saint Vladimir le Grand", nom du prince qui baptisa la Rous’ de Kyiv (Kiev) en 988. En 1961, le Saint Siège créa un Exarchat pour les Ukrainiens Gréco Catholiques. Le premier Exarque fut Mgr V. Malanczuk. Douze prêtres le secondaient, et desservaient la communauté ukrainienne, sur une grande partie du territoire français. En devenant le Siège de l’Exarchat, l’église St Volodymyr le Grand, acquit donc le rang de Cathédrale. En octobre 2013, le Pape Benoît XVI l'a élevée au rang d’Éparchie. Les Ukrainiens ont reçu le Christianisme de Byzance, et depuis l’an 988 la foi chrétienne est devenue la religion du peuple ukrainien. 6 millions d’Ukrainiens sont catholiques de rite byzantin (1596 Union de Brest Litovsk) En 1946, l’Église gréco-Catholique ukrainienne est interdite par Staline, elle devient une Église des catacombes. Pour la foi et l’union, des dizaines de milliers de martyrs ont sacrifié leur liberté et leur vie. Tous les évêques ukrainiens sont morts en prison, en camps de concentration ou des suites de leur incarcération, Seul le métropolite Joseph Slipyj après 18 ans de travaux forcés et de relégation a été libéré, grâce aux démarches du Pape Jean XXIII. Il est décédé à Rome en 1984. Le 25 mars 2011, le Cardinal Sviatoslav Chevtchouk est devenu à 41 ans le plus jeune Patriarche de l’Eglise gréco-catholique ukrainienne. Cathédrale Saint-Vladimir le Grand 51 rue des Saints-Pères 75006 Paris Eparche pour la France, le Benelux et la Suisse : Mgr Borys Gudziak Recteur Père Mykhailo Romaniuk Vicaire Père Andryj Morkwas Horaires de la Sainte Liturgie dominicale 8h30 et 10h30 - Matînes 10h00 Horaires de la Liturgie hebdomadaire 18h00 (sauf le lundi)

Adresse : 51 rue des Saints-Pères 75006 Paris
Accès : Accès handicapé (partiel) par le Square Taras Chevchenko, 186 Bd St Germain.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cathédrale gréco-catholique ukrainienne Saint-Volodymyr-le-Grand



Journées du patrimoine 2019 - Ecole militaire (Paris 7e)

Paris - École militaire

Édifice militaire, enceinte urbaine - Édifice scolaire et éducatif
Louis XV, à l'instigation des frères Paris et de Mme de Pompadour, jeta son dévolu sur la plaine de Grenelle ancienne garenne, qui relevait pour partie de l'abbaye Sainte-Geneviève et pour partie de l'Hôtel des Invalides afin de créer une école militaire. Ange-Jacques Gabriel fut choisi pour concevoir et assurer la réalisation des bâtiments. En 1773, l'œuvre était accomplie. La cour royale est encadrée de portiques à colonnes doriques au rez-de-chaussée et ioniques à l'étage. Le corps central ou château la domine sans ostentation, orné de colonnes corinthiennes colossales et surmonté d'un dôme quadrangulaire. En 1780, l'architecte Gabriel étant âgé de 82 ans, on lui adjoint l'architecte Boullée, puis l'architecte Théodore Brongniart qui achève les travaux et termine en particulier les pavillons latéraux du château. En 1787, l’École fut définitivement fermée. Ses locaux furent affectés à l'Hôtel-Dieu. La Révolution y établit tout d'abord un dépôt de farine et des moulins à bras, ce qui lui valut d'être envahie, en août 1792, par la foule. Puis le Comité de Salut Public en fit une caserne, destination qu'elle a gardé aujourd'hui. Le Second Empire y a édifié deux pavillons affectés à l'Artillerie et à la Cavalerie.

Adresse : 1 place Joffre 75007 Paris
Accès : Metro ligne 8 École militaire / Bus 82, 92, 80, 28, 87.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : École militaire







Paris - Église Saint-François-de-Sales

Édifice religieux
Pour répondre à l'accroissement de la population de la Plaine-Monceau au début du XXe siècle, est décidée la construction d'une nouvelle église. Celle-ci est construite de 1911 à 1913 avec entrée sur la rue Ampère. Un long couloir permet d'accéder directement à l'ancienne église.

Adresse : 6 rue Brémontier 75017 Paris
Accès : Metro : Wagram



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-François-de-Sales



Paris - Espace des femmes - Antoinette Fouque



Adresse : 35 rue Jacob 75006 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Espace des femmes - Antoinette Fouque



Paris - Centre tchèque de Paris

Musée, salle d'exposition - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Musée de France
Le Centre tchèque de Paris fait partie du réseau des Centres tchèques, qui sont une organisation de contribution du Ministère des Affaires étrangères de la République tchèque. Il a pour mission de présenter la culture tchèque en France sous toutes ses formes. En ses murs, il organise trois à cinq évenements par semaine ; par an, il organise ou participe à l'organisation, en son bâtiment et hors ses murs, de près de deux-cents événements (expositions, concerts, projections de cinéma, soirées littéraires, conférences...). En 2001, il a fondé son propre club de jazz, le Paris-Prague jazz club, et en 2002, le Festival international Jazzycolors. En 2002, il a pris part à la création du Forum des Instituts Culturels de Paris FICEP, une association unique au monde réunissant plus de cinquante centres culturels en une base pérenne, avec l'objectif de mettre en valeur la promotion de la diversité culturelle, au-delà de la diplomatie classique et des accords bilatéraux. En collaboration avec le FICEP, en 2013, le Centre tchèque de Paris a introduit le projet de la Nuit de la littérature en France. Par ailleurs, le Centre tchèque de Paris collabore avec certaines des plus importantes institutions culturelles de France, comme par exemple le Centre Pompidou, le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, le Forum des images, Paris Photo, Paris Design Week, l'École normale supérieure de Musique-Alfred Cortot et bien d'autres.

Adresse : 18 rue Bonaparte 75006 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Centre tchèque de Paris



Paris - Kiosque du Champ de Mars



Adresse : 2 allée Adrienne-Lecouvreur 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Kiosque du Champ de Mars



Paris - Église Sainte-Marie-des-Batignolles

Édifice religieux
Église néo-classique, sans clocher, mais possédant une cloche, "Etiennette". Construite en 1826, au cœur du village des Batignolles, sa façade de temple grec avec fronton triangulaire, contraste avec l'ascension de la Vierge rococo du Chœur. Vitraux d'Emile Thibaud, retraçant la vie de la Vierge Marie, à travers l'enfance de Jésus (XIXe siècle) Grand Crucifix chanté par Verlaine. Grand Orgue (Mutin, Cavaillé, Coll- 1923)

Adresse : 77 place du Docteur-Félix-Lobligeois 75017 Paris
Accès : Métro : Rome,Place de Clichy, Brochant, La Fourche Bus : 66, 31, 53 SNCF: Gare de Pont Cardinet



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Sainte-Marie-des-Batignolles



Journées du patrimoine 2019 - Visite libre de la Bibliothèque Mazarine

Paris - Bibliothèque Mazarine

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice scolaire et éducatif - Monument historique
Aujourd'hui intégrée au Palais de l'Institut, la Bibliothèque Mazarine est la plus ancienne bibliothèque publique de France et l'une des plus riches. A l'origine bibliothèque personnelle du cardinal Mazarin (1602-1661), elle fut ouverte au public dès 1643. Pour en assurer la pérennité, Mazarin décida de la joindre au Collège des Quatre-Nations, dont il assura la fondation peu de temps avant sa mort. La construction du collège, sur les plans de l'architecte Louis Le Vau, en bordure du Quartier Latin et face au Louvre, dura une vingtaine d'année (1662-1682). L'aile gauche fut réservée à la bibliothèque. La Bibliothèque Mazarine n'a pas cessé depuis lors de se développer ; elle demeure aujourd'hui, plus de trois cent cinquante ans après sa fondation, une bibliothèque d'étude et de recherche ouverte à tous, ainsi qu'un véritable musée du livre. Sa salle de lecture perpétue le décor unique d'une grande bibliothèque du XVIIe siècle.

Adresse : 23 quai de Conti 75006 Paris
Accès : Métro : - Pont-Neuf (ligne 7) ; - Louvre Rivoli (ligne 1) ; - Saint-Michel (ligne 4, RER C) ; - Odéon (lignes 4, 10). Bus - 24 et 27 : arrêt Pont des arts, quai de Conti ; - 58 et 70 : arrêt Pont Neuf, quai des Grands Augustins ; - 69 et 72, arrêt Pont des arts, Louvre-Rivoli. Velib : - 5 quai Malaquais ; - 41 quai de l'Horloge ; - 1 rue Jacques Callot ; - 7 rue du Pont de Lodi.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Bibliothèque Mazarine







Crédits image : © Gérard Blot / Institut de France

Paris - Institut de France

Château, hôtel urbain, palais, manoir - Édifice scolaire et éducatif - Monument historique - Exceptional opening
En 1793, la Convention supprimait les Académies royales, vestiges de la monarchie. Pour combler le vide laissé par leur suppression, l’Institut national de France fut créé deux ans plus tard, le 25 octobre 1795, en application de la Constitution de l’an III qui lui confiait pour mission "de recueillir les découvertes, de perfectionner les arts et les sciences". Minerve, déesse de la sagesse, de l’intelligence et de la raison en devint l’emblème. D’abord installé au Louvre, ce "parlement des savants" fut transféré en mars 1805 par Napoléon Ier, membre de l’Institut, dans l’ancien collège des Quatre-Nations. Celui-ci avait été créé selon la volonté exprimée en 1661 par le cardinal Mazarin pour accueillir des jeunes gens originaires des quatre nations nouvellement annexées par la France (Pignerol, Alsace, Artois et Roussillon). Conçu par l’architecte Louis Le Vau, l’édifice est d’une grande originalité comme en témoignent la façade en demi-lune sur la Seine et la coupole de l’ancienne chapelle, circulaire à l’extérieur et ovale à l’intérieur. On y trouve également le monument funéraire de Mazarin sculpté par Antoine Coysevox. Lors de l’installation de l’Institut dans le palais, Antoine Vaudoyer aménagea la chapelle en salle de séances, de manière à pouvoir y accueillir 1 200 personnes. Au milieu du XIXe siècle, dans la deuxième cour, l'architecte Hippolyte Le Bas construit une nouvelle aile destinée aux travaux des académies que Louis XVIII avait reconstituées : Académie française, Académie des inscriptions & belles-lettres, Académie des sciences, Académie des beaux-arts et Académie des sciences morales & politiques. L'Institut de France ainsi que les cinq Académies qui le composent sont des personnes morales de droit public à statut particulier placées sous la protection du président de la République. Ils ont pour mission de contribuer à titre non lucratif au perfectionnement et au rayonnement des lettres, des sciences et des arts. L’Institut est placé sous l'autorité d'un chancelier élu pour trois ans. Parallèlement, l'Institut de France est une des plus anciennes et plus prestigieuses institutions à pratiquer le mécénat et à gérer des dons et legs. Depuis deux siècles, il abrite des fondations et attribue des prix jouant un rôle incomparable dans le mécénat moderne. Créés par des particuliers ou des entreprises, les fondations et prix de l’Institut bénéficient de l’expérience de cette institution séculaire dans les domaines du mécénat et de la philanthropie, ainsi que de l’expertise des académiciens, dans tous leurs champs de compétence. Par ailleurs, l’Institut est le gardien d'un important patrimoine artistique, constitué de demeures et de collections exceptionnelles qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle ; notamment : le château de Chantilly, le musée Jacquemart-André, l’Abbaye de Chaalis, le château de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kérylos. Le Palais de l'Institut abrite également la bibliothèque Mazarine, la plus ancienne bibliothèque publique de France, qui conserve le somptueux décor imaginé par l’architecte Pierre Le Muet et installé dans le palais en 1668. Ses collections de manuscrits médiévaux et modernes, d’incunables, de livres rares, de reliures précieuses et d’œuvres d’art constituent un fonds particulièrement riche dans le domaine des sciences historiques. Riche de son passé, l'Institut de France est résolument tourné vers l'avenir : un auditorium de 350 places a été inauguré cette année afin de permettre aux académies de mieux faire rayonner leurs travaux.

Adresse : 23 quai de Conti 75006 Paris
Accès : Métro Louvre-Rivoli / Pont-neuf / Odéon



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Institut de France







Journées du patrimoine 2019 - Visite libre de la société des missions étrangères de Paris

Paris - Séminaire des missions étrangères de Paris

Édifice religieux - Espace naturel, parc, jardin
Centre religieux consacré à l'Asie et aux relations inter-religieuses et inter-culturelles. Nombreux objets des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle présentés dans un musée. Crypte du XVIIe siècle entièrement rénovée. En 350 ans, les Missions Etrangères de Paris ont contribué à l'évangélisation de nombreux pays d'Extrême-Orient : la Thaïlande, le Vietnam, la Chine, le Cambodge, l'Inde, le Laos, le Japon, la Corée, la Malaisie, Singapour, la Birmanie. Au XXe siècle, elles ont envoyé des prêtres martyrs et confesseurs de la foi, dont 23 saints canonisés. Aujourd'hui encore, elles continuent de prendre part à l'annonce de la Bonne Nouvelle, en envoyant en Asie et dans l'océan Indien des prêtres missionnaires à vie. Une quinzaine de séminaristes se préparent actuellement à s'engager à leur suite. Édifiée entre 1683 et 1697, la chapelle de l'Epiphanie accueille depuis plus de trois cents ans les célébrations de départ en mission des pères MEP. La salle des Martyrs est un sanctuaire consacré aux Martyrs Catholiques en Asie. Derrière les immeubles formant l’angle des rues du Bac et de Babylone s’étend un jardin d’un hectare. Il est agrémenté de quelques curiosités (plantes rares, cloche chinoise, oratoire, statues…) qui évoquent la vie des prêtres des Missions Etrangères de Paris.

Adresse : 30 rue de Babylone 75007 Paris
Accès : M10, M12 Sèvres-Babylone / Bus 39, 68, 70, 83, 87, 94



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Séminaire des missions étrangères de Paris







Paris - Musée de la franc-maçonnerie

Musée de France - Musée, salle d'exposition - Château, hôtel urbain, palais, manoir


Adresse : 16 rue Cadet 75009 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée de la franc-maçonnerie



Journées du patrimoine 2019 - Visite guidée de l'Hôtel des Saints Pères

Paris - Hôtel des Saints Pères

Château, hôtel urbain, palais, manoir
Inédit. Pour la première fois, l’Hôtel des Saints Pères ouvre ses portes au grand public. Construit en 1662-1665 par Daniel Gittard, architecte ordinaire de Louis XIV, il vous invite à travers son histoire, son patrimoine et vous fait découvrir son secret le mieux gardé : sa fresque XVIIe, remarquablement conservée et anciennement attribuée à Mignard. La fresque est la seule du XVIIe sur la rive gauche parisienne. Une conférencière vous fera vivre avec passion l’histoire de l’Hôtel des Saints Pères, un hôtel particulier parisien qui a préservé toute son histoire.

Adresse : 65 rue des Saints Pères 75006 Paris
Accès : Stations de métro les plus proches : Saint-Germain-des-Prés, Sèvres-Babylone Autobus : 95 – 39 – 87 – 63 – 86



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel des Saints Pères







Paris - Chapelle de l'Épiphanie et salle des Martyrs

Édifice religieux
(à environ 2.01 kms de Paris 8e Arrondissement)

Fondée en 1663, elle atteste des liens construits au fil des siècles entre la France et l'Asie par la Société des Missions étrangères de Paris. La crypte et la salle des Martyrs, récemment restaurées, présentent des témoignages sur les 4 500 missionnaires partis en Asie et persécutés pour la plupart.

Adresse : 128 rue du Bac 75007 Paris
Accès : Métro Sèvres-Babylone. Bus 39, 70, 87.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Chapelle de l'Épiphanie et salle des Martyrs



Journées du patrimoine 2019 - Visite guidée de l'église Saint-Germain l'Auxerrois

Paris - Église Saint-Germain-l'Auxerrois

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.03 kms de Paris 8e Arrondissement)

Fondation mérovingienne, la première église Saint-Germain-l’Auxerrois fut détruite lors du grand siège de Paris par les Normands en 885-886, puis rebâtie au XIe siècle. L’édifice fut remanié dans la première moitié du XIIe siècle et le portail occidental réalisé vers 1220-1230. Le chœur et la première travée de la chapelle de la Vierge datent du XIVe siècle, la nef et le porche actuel du siècle suivant, le transept et les chapelles du chœur du XVIe siècle. Vers 1580, la reconstruction de l’église, était achevée. Une importante campagne de travaux fut menée au début du XVIIe siècle. Le sanctuaire fut entièrement réaménagé et décoré et on plaça dans la nef, une chaire et un banc d’œuvre. Les destructions commencèrent au XVIIe siècle par la suppression du trumeau du portail occidental et se poursuivirent au siècle suivant, par celle du tympan du portail puis du jubé placé à l’entrée du chœur, œuvre de Jean Goujon et Pierre Lescot. Au XVIIIe siècle également, le chœur reçut une nouvelle décoration due à l’architecte Claude Bacarit et au sculpteur Louis-Claude Vassé. En 1793, l’église fut fermée et reçut diverses affectations. Elle ne fut rendue au culte catholique qu’en 1802. Au cours des journées d'émeute des 14 et 15 février 1831, l'église fut profanée puis de nouveau fermée. Ce n’est que le 13 mai 1837, qu’eut lieu la cérémonie de réouverture. À partir de cette date, d’importants travaux de restauration furent entrepris, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur où la décoration peinte et vitrée des chapelles fut entièrement renouvelée.

Adresse : 2 place du Louvre 75001 Paris
Accès : Métro Louvre-Rivoli, Pont Neuf Bus 67, 69, 70, 72 et 76



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Germain-l'Auxerrois







Crédits image : Licence Libre

Paris - Cinéma Max Linder Panorama

First participation - Lieu de spectacles, sports et loisirs
(à environ 2.03 kms de Paris 8e Arrondissement)

Derrière une devanture plutôt discrète sur les Grands Boulevards, le Max Linder Panorama est un écrin au service du spectacle : une immense salle tout en noir, composée de 557 fauteuils de velours, des murs tapissés, des balcons en stucs vénitiens d'influence année 30 et surtout un écran de 107 m2. (16 m de longueur).

Adresse : 24 boulevard Poissonnière 75009 Paris
Accès : Metro Ligne 8 et 9 Grands Boulevards. Ligne 4 Strasbourg Saint Denis. Bus 20 et 39 Grands Boulevards



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Cinéma Max Linder Panorama







Paris - Église Saint-Eustache

Édifice religieux - Monument historique
(à environ 2.10 kms de Paris 8e Arrondissement)

Église construite entre 1532 et 1640, fin Gothique-Renaissance. Un des plus grands orgues d'Europe, 8 000 tuyaux. Personnalités ou hommes célèbres liés à Saint-Eustache : Colbert (son mausolée est à l'intérieur de l'église), Mozart, Lully, Berlioz, ou l'architecte Baltard. Différentes œuvres d'art des XVIe-XVIIe siècles : tableaux et fresques. Trois œuvres contemporaines : Keith Haring, John Armleder et Raymond Mason. Vitraux du XVIIe siècle de Soulignac.

Adresse : Rue du Jour 75001 Paris
Accès : Métro Châtelet-Les Halles, sortie rue Rambuteau ou Porte saint-Eustache



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Eustache



Paris - Hôtel de la Porte - Musée du barreau de Paris

Musée, salle d'exposition
(à environ 2.12 kms de Paris 8e Arrondissement)

Hôtel particulier du XVIIe siècle, avec façade à décor sculpté. A l'intérieur, cage d'escalier du XVIIe siècle avec rampe en pierre et en bois, vestibule à décor sculpté. Dans les caves voûtées de l'hôtel, se trouvent les collections du musée du Barreau de Paris : peintures, sculptures, gravures, photos, manuscrits et imprimés du XVIIe siècle à nos jours sur les grands procès et les avocats célèbres.

Adresse : 25 rue du Jour 75001 Paris
Accès : Métro Châtelet-Les Halles



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Hôtel de la Porte - Musée du barreau de Paris



Paris - Église Saint-Germain-des-Prés

Monument historique - Édifice religieux
(à environ 2.12 kms de Paris 8e Arrondissement)

Le clocher-porche de l'an mil de l'église Saint-Germain-des-Prés, sa nef romane, son chœur du XIIe siècle, ainsi que ses chapiteaux qui font date dans l'histoire de l'architecture religieuse, en font un exemple de l'architecture romane parisienne. Le renouveau de l'art sacré au XIXe siècle est illustré par les peintures murales de Flandrin. Située à l'entrée de l'église, la chapelle Saint-Symphorien, décorée par Pierre Buraglio, offre un exemple d'intégration de l'art du XXe siècle aux côtés des œuvres du passé. Édifice protégé monument historique par Prosper Mérimée en 1862.

Adresse : 3 place Saint-Germain-des-Prés 75006 Paris
Accès : M4 St-Germain-des-Prés, Bus 39,63,70,86,95



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Germain-des-Prés



Journées du patrimoine 2019 - Venez shooter un panier dans la plus ancienne salle de basket au monde

Paris - YMCA Union de Paris

Édifice scolaire et éducatif - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Exceptional opening
(à environ 2.12 kms de Paris 8e Arrondissement)

Un gymnase historique préservé depuis 1893 La YMCA Union de Paris est une résidence étudiants et un centre d’activités. Inauguré en 1893, le bâtiment, illustre dans son architecture la pédagogie novatrice des YMCA dans les domaines liés du corps, de l’âme et de l’esprit pour favoriser l’insertion sociale et l’épanouissement des jeunes. Il est inscrit à l’inventaire des monuments historiques pour « l’originalité et la rareté du programme de ce complexe social, éducatif et sportif inspiré des modèles américains de la YMCA ». L’activité sportive fait partie intégrante de la démarche des Young Men’s Christian Association – également connues en France sous le nom des Unions Chrétiennes de Jeunes Gens (UCJG) – mouvement associatif créé en 1844 et aujourd’hui présent dans 119 pays. D’une grande diversité, les programmes s’adressent aux jeunes et aux adultes vulnérables. L’ensemble réunissait pour la première fois en France, dans un même lieu, un restaurant coopératif, une piscine, un gymnase (salle de basket, piste de course...), ainsi que des équipements culturels (théâtre, bibliothèque). C’est dans ce gymnase – préservé en l’état – qu’eut lieu la première rencontre de Basket en France en 1893, sport inventé par les YMCA. C’est dans les locaux de l’association Union de Paris que fut signée, en 1855, la « Base de Paris », acte fondateur de l’Alliance mondiale des YMCA. Aujourd’hui, les échanges entre les YMCA du monde entier s’intensifient afin d’offrir aux jeunes de nouvelles perspectives en matière d’échanges interculturels. L’association YMCA Union de Paris accueille, depuis plus de 160 ans, des étudiants et jeunes travailleurs de toutes origines et de tous pays.

Adresse : 14 rue de Trévise 75009 Paris
Accès : 14 rue de Trévise Paris 9e (accès par le théâtre) ; Stations de métro les plus proches : Grands Boulevards, Cadet



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : YMCA Union de Paris







Crédits image : © Laurent Kronental - Ambassade de Chine Arte Charpentier Architectes

Paris - Ambassade de Chine en France

Monument historique - Château, hôtel urbain, palais, manoir - Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
(à environ 2.12 kms de Paris 8e Arrondissement)

L’hôtel de Montesquiou a été conçu par l’architecte Alexandre Théodore Brongniart en 1778, pour le comte de Montesquiou-Fézensac, ministre de Louis XIV. Devenu propriété de la famille Bourbon Condé, le lieu accueillera par la suite une école chrétienne de filles au XIXe siècle. En 1938, le gouvernement français rachète l’hôtel et projette d’y installer l’enseigne de Radio-France. L’édifice est en grande partie détruit par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. De 1945 à 2007, le site abrite successivement plusieurs ministères. L’hôtel de Montesquiou est racheté en 2010 par le gouvernement chinois qui entame alors des travaux de réhabilitation de ce patrimoine, l’hôtel et son jardin étant inscrits au titre des monuments historiques depuis le 23 décembre 1992. La nouvelle ambassade de Chine occupe près de 8 000 m2. À l’intérieur du bâtiment, les salons ont été minutieusement restaurés et décorés à la manière du XVIIIe siècle.

Adresse : 20 rue Monsieur 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Ambassade de Chine en France







Paris - Église Saint-François-Xavier

Édifice religieux
(à environ 2.12 kms de Paris 8e Arrondissement)

Résolution de la construction en 1854 Lancement de la construction en 1861 Ouverture de l'église en 1874 consécration de l'église en 1894

Adresse : 12 place du Président Mithouard 75007 Paris
Accès : métro : Saint François Xavier bus : 82 - 92 - 87



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-François-Xavier



Crédits image : © Monnaie de Paris | Younh-Ah KIM

Paris - 11 Conti - Monnaie de Paris

Édifice industriel, scientifique et technique - Musée, salle d'exposition - Monument historique
(à environ 2.13 kms de Paris 8e Arrondissement)

Créé en 864 par Charles le Chauve avec l'édit de Pitres, la Monnaie de Paris est la plus ancienne institution de France et la plus vieille entreprise du monde. Depuis 1775, le site parisien de la Monnaie de Paris réside au 11 quai de Conti, au cœur du 6e arrondissement. Manufacture royale puis manufacture d’État, la Monnaie de Paris a ouvert fin septembre 2017 son nouveau musée : le musée du 11 Conti. https://www.monnaiedeparis.fr/fr/expositions-permanentes/musee-du-11-conti Situé au cœur des bâtiments XVIIe et XVIIIe, le musée du 11 Conti offre un regard sur les savoir-faire de la Monnaie de Paris et dévoile les secrets de fabrication de ses productions. De la transformation des métaux jusqu'aux produits achevés, les publics sont conduits au-devant des ateliers d'art et conviés à des démonstrations. Des multimédias et outils interactifs innovants les guident à la découverte des trésors des collections patrimoniales et les rendent acteurs d'une expérience enrichissante, ludique et multi-sensorielle. Frappant la monnaie pour l’État depuis 1150 ans, la Monnaie de Paris possède des patrimoines matériels et immatériels inestimables : une collection de 170 000 objets, des métiers d’art héritiers d’une tradition multiséculaire, et un ensemble de bâtiments néoclassiques dans lesquels une manufacture en activité est toujours installée. Depuis 2014, c'est aussi un programme d’expositions d'art contemporain qui est proposé dans les salons historiques et les cours. À l’automne 2017, la programmation s’articule autour de plusieurs axes forts : les artistes femmes (Women House), l’histoire de la sculpture (Subodh Gupta) et les liens entre l’art et les arts appliqués (Grayson Perry).

Adresse : 11 quai de Conti 75006 Paris
Accès : Métro / RER C station Pont-Neuf, Saint-Michel, Odéon Bus 58, 70, 24, 27 Parc de stationnement (emplacement autocar sur le parking de l'Institut de France et de la Monnaie de Paris)



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : 11 Conti - Monnaie de Paris







Journées du patrimoine 2019 - Exposition :

Paris - Musée national Eugène-Delacroix

Maison, appartement, atelier de personnes célèbres - Espace naturel, parc, jardin - Musée, salle d'exposition
(à environ 2.14 kms de Paris 8e Arrondissement)

Situé rue de Fürstenberg, au cœur de Saint-Germain-des-Prés, le Musée national Eugène-Delacroix est installé au sein de l’appartement et de l’atelier où Delacroix déménagea en décembre 1857. Sauvé dans les années 1930 grâce à l’engagement de grands artistes et de personnalités intellectuelles, réunis autour du peintre Maurice Denis, ce lieu exceptionnel et singulier devient un musée associatif, puis un Musée national en 1971 ; il est rattaché à l’Établissement public du Musée du Louvre depuis 2004. Il est un des très rares ateliers d’un grand artiste conservé, dans sa disposition initiale. Le musée Delacroix réunit un ensemble de collections liées au peintre français - peintures, pastels, dessins, lithographies, ainsi qu’un ensemble important de lettres et de souvenirs. Lieu de mémoire - Eugène Delacroix y mourut le 13 août 1863 -, le musée est aussi un lieu intime où la rencontre avec l’esprit de la création de l’artiste est sensible. L’accrochage renouvelé de ses collections permet aux visiteurs de découvrir des œuvres différentes au fil des mois. Une grande exposition annuelle y est organisée, autour de thèmes liés à la création du peintre. L’atelier dans le jardin fut construit à la demande de Delacroix ; sa grande façade vitrée sur le jardin s’orne de moulages d’œuvres antiques. La rénovation récente du jardin offre aux visiteurs un havre de paix et de calme au cœur de Paris. Elle permet aussi de découvrir les goûts floraux de Delacroix, dans une réinvention fidèle à l’esprit du jardin qu’il conçut lors de son installation. A l'occasion des Journées du patrimoine, venez découvrir les lieux chers à Delacroix et ce qu'ils sont devenus, près de 150 ans après la mort de l'artiste. Une promenade touristique est proposée au visiteur, afin d'identifier les processus de patrimonialisation qui font qu'un lieu reste ou non un lieu important dans l'histoire d'une ville ou d'un pays.

Adresse : 6 rue de Fürstenberg 75006 Paris
Accès : Métro Saint-Germain-des-Prés / Mabillon Bus 39, 63, 70, 86, 95, 96 Parcs de stationnement : rue des Saints-Pères (face à la faculté de médecine), carrefour Saint-Germain-des-Prés/rue de Rennes Taxis : carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes Ouverture tous les jours sauf le mardi, de 9h30 à 17h30



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Musée national Eugène-Delacroix







Paris - Église Saint-Ignace

Édifice religieux
(à environ 2.16 kms de Paris 8e Arrondissement)

Construite par la Compagnie de Jésus et dédiée à Sant-Ignace de Loyola, fondateur de l’ordre, cette église de style néogothique (1855-1858) a une nef unique bordée de petites chapelles. Elle a perdu une partie de son mobilier et de son décor d’origine à l’exception de peintures de Lamothe, Coubertin, Vibert, Régis et Cazes. Réaménagement récent du chœur et du narthex.

Adresse : 33 rue de Sèvres 75006 Paris
Accès : Me Sèvres-Babylone / Bus 39 – 70 – 87



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Église Saint-Ignace



Paris - RDV à Wikimedia France

(à environ 2.17 kms de Paris 8e Arrondissement)



Adresse : 40 rue de Cléry 75002 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : RDV à Wikimedia France



Journées du patrimoine 2019 - Balade interactive :

Paris - Parc Martin-Luther-King

Espace naturel, parc, jardin
(à environ 2.18 kms de Paris 8e Arrondissement)

Le nouveau quartier de Clichy-Batignolles se dévoile lors des Journées européennes du patrimoine. Riverains et professionnels sont attendus au parc Martin-Luther-King pour découvrir les coulisses du projet urbain, au travers d’animations pédagogiques et de conférences d’experts. Moment d’information, de rencontre et de fête… une occasion à ne pas manquer pour un nouveau regard sur le quartier.

Adresse : 147 rue Cardinet 75017 Paris
Accès : Transport : métro Brochant ligne 13 ou Rome ligne 2 ; bus 66 ou 31, station Batignolles – Gare des marchandises ; train gare Pont Cardinet.



Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Parc Martin-Luther-King







Crédits image : Clinique OUDINOT

Paris - Fondation Saint-Jean-de-Dieu - Clinique Oudinot

Jardin remarquable - Édifice hospitalier
(à environ 2.18 kms de Paris 8e Arrondissement)



Adresse : 2 rue rousselet 75007 Paris




Cliquez Ici pour en savoir plus Voir les animations pour : Fondation Saint-Jean-de-Dieu - Clinique Oudinot














Si vous pensez que ces informations peuvent intéresser un de vos voisins, amis ou membre de votre famille, envoyez lui un lien vers cette page en cliquant -> ICI


Si vous utilisez Twitter, Aidez nous à faire connaitre cette page à vos followers ->



Cliquez ici pour revenir à la page principale de Paris 8e Arrondissement